Nouveaux arrivants : Neolamprologus multifasciatus (Cichlidés)

/, aquariophilie, Paris/Nouveaux arrivants : Neolamprologus multifasciatus (Cichlidés)

Nouveaux arrivants : Neolamprologus multifasciatus (Cichlidés)

Neolamprologus multifasciatus, Cichlidé, aquarium Juwel 120 l, Paris 19e (75)
Je me suis installé un nouvel aquarium uniquement pour des Cichlidés du lac Tanganyika situé dans le rift est-africain. Après quelques semaines d’attente, j’ai commandé et reçu mes nouveaux locataires. Parmi eux, six Neolamprologus multifasciatus, les plus petits Cichlidés au monde qui vivent dans et à proximité de coquilles vides d’escargots. Voici les premières photos de ces miniatures.

Neolamprologus multifasciatus, Cichlidé, aquarium Juwel 120 l, Paris 19e (75)Ces petits poissons mesurent environ 2 à 3 cm de longueur. Les femelles ne grandiront plus beaucoup, les mâles devraient encore grandir pour atteindre jusqu’à 5 cm de longueur. Taille très réduite pour un Cichlidé, mais un caractère bien trempé, même si ce ne sont pas les plus belliqueux dans ce groupe de poissons réputés pour leur comportement territorial et souvent terriblement querelleur.

Neolamprologus multifasciatus, Cichlidé, aquarium Juwel 120 l, Paris 19e (75)
Mais ces petits bouts n’hésitent pas à voler dans les nageoires de plus grands poissons s’ils passent trop prêt de la coquille d’escargot où ils ont élu domicile. Petits mais pas peureux. Entre eux, quelques intimidations, mais pas de castagne mortelle.

Neolamprologus multifasciatus, Cichlidé, aquarium Juwel 120 l, Paris 19e (75)
Le sable au fond de l’aquarium est jonché de grosses coquilles d’escargot de Bourgogne et de coquillage qui ressemble vaguement à ceux que l’on peut trouver dans le lac. 58 coquilles en tout pour un total de 10 poissons (j’ai une autre petite espèce que je vous présenterai dans un autre billet). Ce n’est pas la crise du logement, les poissons ont pu choisir. Et c’est drôle car tous ces petits poissons se sont installés près de la vitre frontale. Bien en vue ! Au premier mouvement autour de l’aquarium, c’est la fuite au fond des coquilles. Mais très vite je les vois ressortir.

Neolamprologus multifasciatus, Cichlidé, aquarium Juwel 120 l, Paris 19e (75)
Pour l’instant mes six locataires se sont installés dans différentes coquilles. Ils n’ont pas entrepris de les déménager et de chambouler le décor réalisé.

Neolamprologus multifasciatus, Cichlidé, aquarium Juwel 120 l, Paris 19e (75)Le saviez-vous ?
Le lac Tanganyika est le deuxième plus grand lac d’eau douce. Il s’étend sur 673 km, ce qui en fait le plus long du monde. C’est le deuxième lac le plus profond du monde avec 1470 m de profondeur. Il contient près d’un sixième de l’eau douce du monde non gelée, ce qui représente presque 17 % de l’eau douce disponible sur Terre. 40 % des 1500 espèces de plantes et d’animaux qui y vivent sont endémiques.

By |2018-01-31T22:28:28+00:00février 1st, 2018|animaux, aquariophilie, Paris|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. […] mes Neolamprologus multifasciatus, j’ai accueilli quatre autres pensionnaires de l’espèce Neolamprologus signatus. Des […]

  2. Chasseriau Michèle 1 février 2018 at 14 h 43 min

    Ils sont mignons ! Et leur habitat est trop chou!!

  3. Josette 1 février 2018 at 14 h 19 min

    Sympas les petiots !

  4. Edwige 1 février 2018 at 10 h 21 min

    Charmants

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui