Journée d’étude et de formation dans le cadre de Rendez-vous aux jardins 2018 L’Europe des jardins

Page d'accueil du site internet Rendez-vous aux jardins 2018La seizième édition de Rendez-vous aux jardins aura lieu les vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 juin 2018 sur le thème l’Europe des jardins. Premier temps fort de cette belle fête des jardins, la journée d’étude et de formation organisée par le ministère de la Culture le 24 janvier 2018 à Paris.

Programme de la journée

  • 8h45 Accueil des participants.
  • 9h Ouverture de la journée d’étude par Philippe Barbat, directeur de l’Institut national du patrimoine et Emmanuel Étienne, sous-directeur des monuments historiques et des espaces protégés, direction générale des patrimoines, ministère de la Culture.
  • 9h10 Introduction à la journée d’étude par Geoffroy de Longuemar, président de l’association des parcs et jardins de Bretagne, président de la journée d’étude.
  • 9h30 Un moment de renouveau de l’Europe des jardins : 1948 et la création de l’IFLA (International Federation of Landscape Architects). Stéphanie de Courtois, historienne des jardins, enseignante au master « jardins historiques, patrimoine et paysage », école nationale supérieure d’architecture de Versailles.
  • 9h50 De quelques souvenirs du Grand Tour dans des jardins d’Europe. Monique Mosser, historienne de l’art des jardins, chercheur (h) au CNRS, Centre André Chastel.
  • 10h30 Questions.
  • 10h45 Pause.
  • 11h15 Les pépinières Baumann à Bollwiller : au cœur de l’Europe horticole. Cécile Modanese, historienne, animatrice de l’architecture et du patrimoine, CCRG – Pays d’art et d’histoire de la région de Guebwiller et doctorante au CRESAT, Université de Haute Alsace.
  • 11h45 Poésie et jardinomanie : la diffusion européenne du traité de Jacques Delille. Monique Mosser.
  • 12h Lecture d’extraits du poème de Jacques Delille « Les jardins ou l’Art d’embellir les paysages », poème en quatre chants publié en 1782 et traduit en anglais, allemand, néerlandais, italien, espagnol, portugais, polonais et russe.
  • 12h15 Questions.
  • 12h30 Déjeuner libre.
  • 14h Pour une Europe des jardins : le réseau HEREIN. Marie-Hélène Bénetière, chargée de mission pour les parcs et jardins à la sous- direction des monuments historiques et des espaces protégés et Orane Proisy, responsable du pôle réseaux et musées au département des affaires européennes et internationales, direction générale des patrimoines.
  • 14h30 Région Centre-Val de Loire / Saxe-Anhalt : une décennie de collaboration. Guillaume Henrion, président de l’association des parcs et jardins Centre-Val de Loire.
  • 15h Questions.
  • 15h30 Pause.
  • 16h Les jardins de la Paix. Gilbert Fillinger, directeur du festival des Hortillonages et opérateur du projet « Jardins de la Paix ».
  • 16h30 Herbiers et collections botaniques en Europe : un réseau vivant. Marc Jeanson, botaniste, responsable de l’herbier du muséum national d’histoire naturelle.
  • 17h Questions.
  • 17h30 Fin de la journée d’étude.

Informations pratiques
Journée d’étude et de formation dans le cadre de Rendez-vous aux jardins 2018 L’Europe des jardins, 24 janvier 2018
Auditorium Colbert, Institut national du patrimoine, 2, rue Vivienne, 75002 Paris.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Les actes de la journée d’étude sur le thème « L’Europe des jardins », organisée par le ministère de la Culture, seront mis en ligne, sur le site internet Rendez-vous aux jardins, en mars 2018.


Présentation des intervenants
Geoffroy de Longuemar est président de l’association des parcs et jardins de Bretagne et propriétaire du château de la Moglais à La Poterie. Ingénieur des Mines, Geoffroy de Longuemar travaille dans le domaine des lasers depuis plus de 30 ans. Très engagé dans la vie associative (vice-président des associations des Amis de Mathurin-Méheut et des Amis de Lamballe et du Penthièvre et président de la Société d’émulation d’histoire des Côtes- d’Armor), il est également élu de sa commune.

Historienne, Stéphanie de Courtois est venue au jardin à travers ses recherches sur le paysagiste Édouard André (1840-1911) et l’action de l’association Édouard André, dont elle est co-fondatrice et secrétaire. Son doctorat en histoire de l’art soutenu en 2009 a notamment permis de redonner à cette figure tutélaire des jardins sa place méritée, et a fait émerger plus de 400 jardins et projets de paysage qu’ont réalisés son fils et lui en France et à l’étranger, qu’il faut maintenant protéger et valoriser. Après avoir travaillé à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles pour le Potager du roi et pour la formation initiale, elle a rejoint en 2008 l’équipe enseignante du Master II « Jardins historiques, patrimoine, paysage » de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles. Elle est secrétaire du comité scientifique international « Paysages Culturels » de l’ICOMOS-IFLA, et membre du laboratoire de recherche de l’ENSAV où elle poursuit ses recherches sur les jardins du XIXe siècle. Elle a, notamment, dirigé l’édition de Édouard André (1840-1911), Un paysagiste botaniste sur les chemins du monde, avec Florence André et a assuré la coordination, avec Michel Racine, de Créateurs de jardins et de paysages en France de la Renaissance au XXIe siècle.

Historienne de l’art, de l’architecture et des jardins, Monique Mosser est ingénieur d’études honoraire au CNRS (Centre André Chastel, Paris). Elle a mené parallèlement une carrière dédiée à la recherche et à l’enseignement. Elle a fondé et codirigé, au sein de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles et en collaboration avec l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, le Master « Jardins historiques, patrimoine, paysage ». Elle a enseigné l’histoire des jardins à l’École nationale supérieure du Paysage de 1984 à 1995, à l’École de Chaillot, à l’École d’architecture de Genève, et dans d’autres institutions. Auteur de nombreux ouvrages, articles et catalogues, elle a codirigé, avec Georges Teyssot, le livre de synthèse : Histoire des jardins de la Renaissance à nos jours (1991). Elle a publié, avec Hervé Brunon : Le jardin contemporain, Renouveau, expériences et enjeux (Scala, 2006, réédition 2011), et L’imaginaire des grottes dans les jardins européens (Hazan, 2014) qui a reçu le Prix P.J. Redouté 2015, le Grand Prix de l’Académie française 2015, le Prix Syndicat national des antiquaires du livre d’art 2015 et le Prix du Cercle Montherlant de l’Académie des Beaux-Arts 2015. Elle a été responsable d’une collection d’ouvrages sur le paysage et les jardins aux Éditions de l’Imprimeur (Besançon) où sont parus une vingtaine de titres. Elle a aussi collaboré, lors de concours internationaux, avec des architectes et des paysagistes, comme Jean Aubert et Pascal Cribier.

Cécile Roth-Modanese est historienne, animatrice de l’architecture et du patrimoine, CCRG – Pays d’art et d’histoire de la région de Guebwiller et doctorante au CRESAT, Université de Haute Alsace. Elle prépare actuellement une thèse en histoire contemporaine sur « La dynastie des pépiniéristes Bau- mann de Bollwiller, et leur influence sur l’horticulture et le goût des jardins » sous la direction de Nicolas Stoskopf, professeur émérite à l’UHA. Elle a publié dans Saisons d’Alsace en mai 2017 : « Le Parc de la Marseillaise, œuvre d’Édouard André », « Le Jardin méconnu de la Neuenbourg » et « Les pépinières Baumann de Bolwiller », et prépare une contribution sur « La valorisation d’un patrimoine méconnu : celui des Parcs et Jardins ».

Marie-Hélène Bénetière est historienne de l’art des jardins. Ingénieur d’étude, elle est chargée de mission pour les parcs et jardins au Ministère de la culture. Elle a enseigné l’histoire de l’art des jardins dans diverses universités et écoles d’architecture ainsi qu’en formation continue pour adultes. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombre d’articles concernant le patrimoine des jardins.

Orane Proisy est responsable du pôle réseaux et musées au sein du Département des affaires européennes et internationales (DAEI) de la Direction générale des patrimoines (DGP). Elle est notamment coordinatrice nationale au sein du Réseau HEREIN, réseau européen du patrimoine, qui regroupe une quarantaine d’administrations en charge du patrimoine en Europe et qui est à l’initiative du Réseau HEREIN au jardin.

Guillaume Henrion est architecte d’intérieur, passionné de jardins et responsable du Jardin du Plessis Sasnières dans le Loir et Cher. Il préside l’Association des Parcs et Jardins de la région Centre-Val de Loire. Il est administrateur du Domaine régional de Chaumont-sur-Loire et du Comité Régional du Tourisme à Orléans.

Gilbert Fillinger est directeur du festival des Hortillonages à Amiens et opérateur du projet « Jardins de la Paix ». Il est notamment l’auteur de Art, Villes & paysages : Hortillonnages Amiens 2010-2012, publié en 2014.

Marc Jeanson est ingénieur agronome diplômé de l’Institut national Agronomique Paris – Grignon et botaniste, docteur en systématique végétale du Muséum national d’Histoire Naturelle de Paris et du New York Botanical Garden (États-Unis). Sa thèse de doctorat, soutenue en 2011, est consacrée à un groupe de palmiers d’Asie du Sud-Est. Grâce à de nombreuses expériences de terrain sur différents continents (Panama, Australie, Japon (archipel des Ryukyus), Taïwan et île de Lanyu, Équateur, Vietnam, Thaïlande, Chine, Malaisie, Indonésie, États-Unis, Madagascar, Mali, Laos, Brésil), il possède une bonne connaissance des flores tropicales. Ses recherches portent sur la description et la compréhension de la biodiversité végétale d’un point de vue morphologique, physiologique, agronomique, écologique et évolutif. Co-organisateur et co-responsable scientifique depuis 2012 des Rencontres Botaniques de Varengeville, qu’il anime aux côtés de Monique Mosser, Pascal Cribier et Hervé Brunon, il collabore régulièrement avec différents acteurs du monde des jardins. Il intervient au sein du Master 2 « Jardins Historiques, Patrimoine et Paysage » de l’École nationale Supérieure d’Architecture de Versailles, sur l’histoire de la botanique appliquée aux Jardins. Il est l’auteur de nombreuses publications scientifiques mais également de supports scientifiques à destination de spécialistes ou du grand public. Sa dernière publication est L’herbier de Gherardo Cibo aux éditions du Chêne en 2017. Marc Jeanson est depuis 2013 le responsable des collections de l’herbier national au Muséum national d’Histoire Naturelle à Paris.

Commentaire (1)

  1. jpp

    C’est toujours un plaisir d’écouter Monique Mosser mais je ne sais pas si je vais avoir le courage d’y aller…de bonne heure pour avoir une place !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.