Exposition « PATATE ! » jusqu’au 6 janvier 2019 à la Cité des sciences et de l’industrie

Exposition Patate ! Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e (75), décembre 2017 à janvier 2019
L’exposition « Patate ! » trouve place dans l’écrin de la serre de la Cité des sciences et de l’industrie (Paris 19e) parmi les Solanacées comme les tomates ou les aubergines.

Étrange initiative que de faire voir le jour à une exposition sur un aliment si familier. En examinant à la loupe la pomme de terre, l’exposition fait redécouvrir au public un élément essentiel du système alimentaire mondial et mène une réflexion citoyenne sur des thématiques techniques et industrielles. À travers une proposition poétique et ludique, le parcours invite à partir à la découverte du peuple des pommes de terre. Structuré en trois séquences, il suit les grandes étapes du cycle de vie des pommes de terre :

  • Naître : culture de la plante
  • Devenir : récolte et transformation
  • Régaler : nourriture du corps et de l’esprit

« Cultivée sur l’altiplano andin il y a environ 8000 ans, la pomme de terre a traversé l’océan à bord des galions espagnols pour s’imposer ensuite dans les champs et les assiettes du vieux continent puis du monde entier. Elle est aujourd’hui la première denrée non céréalière du monde. Mais, cela est plus méconnu, la fécule de pomme de terre a aussi de multiples applications dans l’industrie, de la cosmétique à la pharmaceutique en passant par le couchage du papier ou encore les premières pellicules photographiques. Pour toutes ces raisons, il nous semblait évident d’accueillir cette exposition autour de ce tubercule hors norme et de retracer son destin exceptionnel. Comme pour toutes les expositions que nous présentons, les visiteurs en seront les premiers acteurs afin de découvrir par eux-mêmes toutes les étapes de vie de la pomme de terre ou, autrement dit, la « patate » dans tous ses états ! » Bruno Maquart, président d’Universcience.

L’exposition « Patate ! », créée par le Forum départemental des sciences de Villeneuve d’Ascq, propose une scénographie originale et une diversité de manipes, audiovisuels et multi-médias autour des différentes variétés de pommes de terre, de leur histoire et des mythes dont elles sont porteuses. Étrange initiative que de faire voir le jour à une exposition sur un aliment si familier. Pourtant, bien des choses sont à apprendre sur ce tubercule, première denrée cultivée sur la planète après les céréales. En examinant à la loupe la pomme de terre, l’exposition fait redécouvrir un élément essentiel du système alimentaire mondial et mène une réflexion citoyenne sur des thématiques techniques et industrielles. Ces « patates » d’apparence si modeste sont au centre de systèmes économiques, sociaux et culturels évolutifs. À travers une proposition poétique et ludique, le parcours invite à partir à la découverte du peuple des pommes de terre. Structuré en trois séquences, il suit les grandes étapes du cycle de vie des pommes de terre.

Exposition Patate ! Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e (75), décembre 2017 à janvier 2019NAÎTRE : la plante et sa culture
Comment la pomme de terre naît-elle ? Quel est son cycle de développement ? Quelles sont les conditions nécessaires à sa bonne croissance ? La patate douce est-elle sa cousine ?
Le cycle végétatif du plant de pomme de terre et les différentes étapes de son développement sont présentés, et un film documentaire présente des portraits d’agriculteurs et d’agricultrices ayant des pratiques culturales différentes. Les conditions de travail, la pénibilité des tâches agricoles, l’impact de la mécanisation sur les modes de vies et les rapports entre producteur.trice.s et industries agroalimentaires, sont aussi évoqués par des témoignages forts.

DEVENIR : la récolte et la transformation
Les pommes de terre, malgré les apparences, sont fragiles. Cette deuxième partie s’intéresse à une étape cruciale de leur existence : la sortie de terre des tubercules. Séparés des tiges et des feuilles, les tubercules, riches en amidon, deviennent une véritable matière première, transformable par les industries agro-alimentaires.
Les visiteurs s’amusent à découvrir la récolte et la transformation. Le module « Auscultez-moi », permet de détecter avec un stéthoscope les endommagements (cicatrices, éraflures…) sur la pomme de terre, des chocs lourds de conséquences pendant la période de stockage. Un mur d’objets permet de voir toute sorte de produits contenant de la fécule de pomme de terre : autochrome, rouge à lèvre, allumettes, couche-culotte, talc, plaque de plâtre, colle à papier-peint…

RÉGALER : la consommation du tubercule
L’aliment se décline sous de multiples formes alimentaires. Un jeu linguistique autour de recettes farfelues à base de pommes de terre permet de constater l’attachement fort entretenu avec cet aliment. Ailleurs dans le monde, outre le fait de la consommer, certaines cultures animistes ont développé une relation spirituelle étroite avec le tubercule.
Un voyage en Cordillère des Andes, là où l’histoire de la pomme de terre a débuté pour appréhender la perception du tubercule comme un élément naturel animé de vie.

La Cité des sciences et de l’industrie a participé à la production de l’exposition par la création d’une maquette théâtrale « Divine Papa » qui reconstitue un village péruvien. Sont évoquées les conceptions animistes qui entourent la pomme de terre dans certaines communautés en Cordillère des Andes. Il existe une relation de réciprocité entre certain.e.s femmes et hommes et le tubercule, qui s’exprime et s’incarne dans une série de rituels intimement liés au calendrier agricole et venant rythmer la vie des populations locales. Depuis l’époque précolombienne, les Andin.e.s se sont adapté.e.s à leur environnement pour survivre. Cultures en terrasses, systèmes d’irrigation, sélection de produits alimentaires résistants, alternance des cultures, sont autant de moyens de se satisfaire d’un relief accidenté peu ou pas du tout propice à l’agriculture, d’une eau rare et de conditions météorologiques extrêmes, propres aux altitudes supérieures à 3500 mètres. En parallèle à ces techniques agricoles se sont développés des rituels animistes visant à renforcer la réussite du cycle agraire et à s’assurer de bonnes récoltes. Ces rituels qui invoquent la clémence des puissances telluriques, consistent en sacrifices et offrandes aux divinités de la nature, et en particulier à la Terre mère (la Pachamama). Toujours pratiqués au Pérou, ils se transforment sous diverses influences, et nombreux sont ceux qui disparaissent, notamment les chants, patrimoine immatériel par excellence.
Un document réalisé à partir de la thèse, des photos, des vidéos et du conseil de Manuel Arce Sotelo.

Exposition Patate ! Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e (75), décembre 2017 à janvier 2019Informations pratiques
Cité des sciences et de l’industrie
30, avenue Corentin-Cariou, 75019 Paris
Métro : ligne 7, station Porte de la Villette
Tramway : ligne T3b, station Porte de la Villette.

Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h, et jusqu’à 19h le dimanche.
Informations au tél. : 01 40 05 80 00.
cite-sciences.fr

Tarifs : 12€; tarif réduit 9€ (+ de 65 ans, enseignants, – 25 ans, familles nombreuses et étudiants). Le billet inclut l’Argonaute et le planétarium.
Gratuit pour les – de 2 ans, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires des minimas sociaux, les personnes handicapées et leur accompagnateur.

Commentaires (5)

  1. Chasseriau Michèle

    Mais c’est qu’elles sont belles ces patates!!!

  2. jpp

    ce qui n’est pas dit c’est que les « patates » du commerce sont de plus en plus immangeables et que de les cultiver soi-même est la seule façon de pouvoir les manger de bon coeur.

  3. mamiefanfan

    sympa les patates !! heureusement qu’elles existent !!

  4. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Et bien non, dans le communiqué envoyé, la fin de l’expo est prévue pour 2019. Idem sur le site de la Cité des Sciences : http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/expos-temporaires/patate/

  5. jardin

    Ne serait ce pas 2018 la date !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 Partages
Partagez13
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez