Fenêtre sur jardins, journée d’étude de la bibliothèque de la SNHF

Affiche de la journée d'étude "Fenêtre sur jardins", SNHF, Paris (75), novembre 2017La deuxième journée d’étude de la bibliothèque de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) organisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France se déroulera le 10 novembre 2017 dans l’amphithéâtre de la SNHF. Seront présents les professionnels des bibliothèques, archives, musées ainsi que des chercheurs afin de dialoguer autour de l’histoire, de l’art et de la philosophie des jardins.

La Société Nationale d’Horticulture de France a été fondée en 1827 sous l’impulsion du Vicomte Héricart de Thury. Héritière des académies du XVIIe siècle, cette société savante a réuni et réunit encore, autour de l’horticulture, des professionnels, amateurs éclairés, érudits.  Le terme d’horticulture comprenait au XIXe siècle, une acception beaucoup plus vaste que ce que nous pouvons en entendre aujourd’hui. Dans son discours d’installation, Héricart de Thury expose entre autre l’exactitude du terme pour qualifier le but des travaux de la société, le définissant comme « l’art de la composition et de la culture des jardins ». Tandis que M. C. Bailly de Merlieux, alors secrétaire du comité de rédaction du bulletin, en offre une définition métaphorique : « L’art des jardins est du petit nombre de ceux qui prennent rang parmi les arts utiles comme parmi les arts d’agrément, et il doit même figurer au rang des Beaux-Arts […]. L’Horticulture change encore l’aspect de la nature en créant de nouveaux paysages. Rivale de la peinture, mais l’emportant sans doute sur elle, puisque la terre est son cadre, le sol que nous foulons sa toile, les arbres, les prairies, les fleurs, les rochers et les eaux, les couleurs qu’elle emploie, imitant ainsi les beautés de la nature avec les matériaux mêmes que la nature met en œuvre, au lieu de n’en offrir que l’insuffisante repré­sentation, quels ne seraient pas le produit, l’agrément, les beautés d’un pays dont l’Horticulture aurait distri­bué les champs et les bois, tracé les routes, indiqué les cultures ? » S’ouvre dès lors un vaste champ d’étude avec cet objet central qu’est le jardin, en témoignent la diversité et le nombre de comités, douze comités au premier tiers du XIXe siècle et aujourd’hui onze sections thématiques.

Les sociétaires avaient des profils très divers, jardiniers, pépiniéristes, horticulteurs, botanistes mais aussi médecins, avocats, professeurs, architectes, artistes, hommes politiques, etc. La pluralité de ces profils a fait de la Société un véritable lieu d’émulation au service de la discipline. Un lieu propice aux débats, aux échanges, à la construction des idées. Leurs visions du végétal ont ainsi toujours été en dialogue, nourrissant l’histoire et l’art des jardins de leurs différentes façons d’aborder ce vaste sujet.

La deuxième journée d’étude de la bibliothèque de la SNHF rassemblera des détenteurs de fonds, bibliothèques, archives et chercheurs autour de l’histoire et de l’art des jardins. Il s’agit d’ouvrir, l’espace d’une journée, le dialogue entre ces différents profils afin de comprendre les visions, les besoins et attentes de chacun, confronter, échanger, débattre autour de l’objet jardin et ainsi ouvrir une fenêtre sur ces multiples dimensions.

Cette deuxième édition a pour ambition de montrer une vision peu attendue de l’histoire des jardins, en présentant des fonds bien entendu spécifiques au domaine mais détenus par des établissements qui, a priori, ne semblaient pas forcément identifiés comme tels ou dont la typologie leur confère un intérêt tout particulier. La première partie de la journée sera consacrée à la présentation des collections de bibliothèques, archives, musée. Il s’agira d’identifier et de localiser les fonds disponibles en histoire des jardins.

La seconde partie de la journée sera dédiée aux travaux de recherche. A proprement parler, il n’y a pas de discipline « histoire des jardins » dans les universités. Pour autant, qu’ils soient historiens, historiens de l’art, philosophes, ce sujet se retrouve souvent au centre de leurs travaux. Qui sont les historiens des jardins ? Quels sont leurs parcours ? Qu’ils soient ou non identifiés comme tels, comment dès lors traiter ce concept, comment en sont-ils arrivés à le placer comme objet d’étude ? Comment aborder de manière académique un sujet n’appartenant pas à une discipline clairement identifiée ? La multiplicité de ces approches nourrit-elle la particularité de l’objet ?

Cliquez sur le lien pour vous inscrire à la journée d’étude de la bibliothèque de la SNHF.

Le saviez-vous ?
La Société Nationale d’Horticulture de France a inauguré sa nouvelle bibliothèque le jeudi 5 octobre 2017. Cette inauguration était pour la SNHF l’occasion de réaffirmer sa position centrale de centre de ressources et de rencontres. Elle affirme ainsi sa volonté d’accompagner chacun vers une meilleure appréhension de la richesse et des opportunités offertes par le monde végétal. Depuis le mardi 10 octobre 2017, la nouvelle bibliothèque de la SNHF est ouverte au public les mardi et mercredi de 9H30 à 12H30 et de 13H30 à 17H45, et les lundi et jeudi sur rendez-vous pour les adhérents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Partages
Partagez7
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez