Nuit Blanche 2017 : « Faire œuvre commune »

Affiche Nuit Blanche, Paris, 7 octobre 2017
La 16e édition de Nuit Blanche va se dérouler dans la nuit du 7 au 8 octobre 2017. Intitulée « Faire œuvre commune »», cette édition a pour ambition de célébrer la création en collectif, que cela soit des collaborations entre artistes ou des initiatives citoyennes qui font bouger les représentations et les perceptions. À cette occasion deux parcours inédits rattachés à des lieux emblématiques de rassemblement de la capitale sont organisés.

Premier parcours
Situé au Centre, il  s’étendra autour de l’Hôtel de Ville depuis les berges du parc Rives de Seine jusqu’à la place de la République en passant par les Halles.
Les Berges seront notamment investies par le collectif berlinois Invisible Playground qui souhaite y installer une œuvre participative redonnant la parole aux Parisiens. Pour Nuit Blanche, le collectif propose d’inonder les berges de lettres qui se composeront en phrases au fil de l’eau. Le jeu de mots qu’ils organiseront autour de ces lettres sera l’occasion de réaffirmer la dimension ludique de la ville. En invitant les Parisiens à jouer et à faire œuvre ensemble, Invisible Playground propose l’un des projets les plus emblématiques de cette édition.
Porte d’entrée du Grand Paris, les Halles constituent un lieu de mixité dont les usages ne demandent qu’à être réinventés depuis la construction de sa Canopée. Charlotte Laubard a souhaité impliquer les nouvelles institutions culturelles qui s’y sont installées et qui se distinguent par leurs identités innovantes. Le soir de Nuit Blanche, le Conservatoire Mozart, La Place et la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs seront emmenés par le chorégraphe Olivier Dubois dans une mise en scène alliant leurs forces et leurs spécificités.
Cliquer pour le programme du parcours centre.

Second parcours
Il s’épanouira dans le quartier de la Chapelle et jusqu’à la gare Rosa Parks (RER E) en passant par la Halle Pajol et le CENTQUATRE.
Le collectif Mu investira l’océan de rails qui sépare le jardin Rosa Luxembourg et les Jardins d’Éole avec une création sonore et visuelle évoquant l’univers du voyage et des migrations.
À la Halle Hébert, le collectif (La) Horde invitera les visiteurs de Nuit Blanche à déambuler au sein d’un tournage nocturne mettant en scène un ballet de machines. En s’intéressant à des styles de danses développés spécifiquement sur Internet et aux communautés qu’ils fédèrent en ligne, les artistes explorent le déplacement de certains gestes de la sphère digitale à la place publique.
Cliquer pour le programme du parcours nord.

Pour avoir le programme complet de la nuit (IN et OFF) et vous géolocaliser sur votre smartphone (Iphone et Android) : Cliquez ici !

Rendez-vous en ligne
Prenant acte que la notion d’espace public a considérablement évolué avec l’essor d’internet et des réseaux sociaux, cette édition propose aux visiteurs de discuter avec un « chatbot », soit un logiciel spécifiquement programmé par les étudiants des masters Arts Visuels et Media Design de la Haute École d’Art et de Design de Genève où enseigne Charlotte Laubard, quelques jours avant le lancement de Nuit Blanche.

À propos de Charlotte Laubard
Historienne de l’art et commissaire d’expositions, elle a occupé diverses fonctions dans de nombreuses institutions culturelles comme le P.S.1 Contemporary Art Center à New York le Castello di Rivoli museo d’arte contemporanea avant de diriger le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux, de 2006 à 2013. Aujourd’hui professeure en histoire et théorie de l’art ainsi que responsable du Département des Arts Visuels à la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (HEAD), elle a par ailleurs cofondé la Société suisse des Nouveaux commanditaires sous l’égide de la Fondation de France.

Commentaires (3)

  1. jpp

    C’est bien ce que je pensais…

  2. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Les informations concernant les événements parisiens arrivent de moins en moins ou à la dernière minute… Et j’en annonce beaucoup que j’ai trouvé par hasard.

  3. jpp

    L’annonce de la Fête de la vigne de la Ville de Paris n’est pas parvenue jusqu »à Alain (qui oublie très rarement les infos, nous en sommes témoins). Moi si j’ai eu 20 visiteurs, c’est bien le maximum….Mais on a les Jeux olympiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Partages
Partagez3
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez