Archive mensuelles: septembre 2017

Exposition Céramique chez la fleuriste Thalie (Paris 5e)

Exposition Céramique, Claire Albrecht, fleuriste Thalie, Paris 5e (75), septembre à novembre 2017Pour sa première exposition parisienne, la jeune céramiste Claire Albrecht – Alb.Céramique – a l’honneur d’être accueillie par la la Maison Thalie – jolie boutique de fleurs du 5ème arrondissement. Elle y présentera une collection V-gétal in situ du 29 septembre au 1er novembre 2017.

Formée au tournage par le maitre Italien Augusto Tozzola, puis aux pratiques de l’émail et du décor au coeur de la Puisaye, pays du Grès, cette ancienne fleuriste fait un choix à la fois naturel et audacieux en se spécialisant dans la création de vases originaux et de contenants pour végétaux. Elle travaille alternativement la faïence, la porcelaine et le grès. Chacune de ses pièces est tournée par ses soins, et émaillées avec ses propres recherches de couleurs.

Soirée de vernissage de l’exposition et rencontre avec Claire Albrecht le jeudi 28 septembre 2017 à partir de 18h.

1ère édition des Jardins ouverts les 30 septembre et 1er octobre 2017

 Jardins ouverts en Île de France, 30 septembre et 1er octobre 2017, affiche ©DuofluoLe week-end prochain, tous les Franciliens seront invités dans les potagers à l’occasion d’une nouvelle manifestation portée par la Région Île-de-France, « Jardins ouverts« .

Au total 117 jardins seront ouverts et proposeront en leur sein une programmation culturelle en lien avec le potager, touchant à de nombreuses disciplines (musique, théâtre, littérature, cinéma, gastronomie, histoire de l’art, écologie…) et imaginée pour satisfaire aux goûts de tous les visiteurs quels que soient leur âge ou leur préférence artistique. Du Potager du Roi à Versailles (Yvelines) au jardin potager du domaine de la Grange-la-Prévôté à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), du jardin partagé au jardin ouvrier en passant par le jardin pédagogique ou le jardin sur les toits, toutes les cultures pousseront donc au jardin, les 30 septembre et 1er octobre 2017.

Retrouvez tout le programme sur : iledefrance.fr/jardinsouverts


Le patrimoine naturel francilien en quelques chiffres

Malgré l’image très urbaine de l’Île-de-France, 78,8 % de la superficie totale de la Région est occupée par des espaces naturels agricoles et forestiers. Elle compte 569 000 hectares de terres cultivées soit près de 48% de sa surface. Environ 5 000 exploitations sont réparties sur le sol francilien tandis que le secteur agricole représente 12 000 emplois et 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires.
Outre les terres agricoles, de nombreuses zones naturelles protégées maillent le territoire francilien, à commencer par les parcs naturels régionaux. Ils sont au nombre de quatre à l’heure actuelle : la Haute Vallée de Chevreuse (château de la Madeleine, Bullion…), le Gâtinais français (Fontainebleau, Barbizon, Étampes…), l’Oise-Pays de France (forêt de Chantilly, abbaye de Royaumont…) et le Vexin français (Auvers-sur-Oise, La Roche-Guyon, Château de Villarceaux…).
L’Île-de-France abrite également 35 sites Natura 2000, label dont la vocation est de veiller au maintien de la biodiversité. Figurent entre autres dans cette liste la forêt de Rambouillet, les boucles de la Marne, le massif de Fontainebleau et la haute vallée de l’Essonne. Enfin, la Région compte une dizaine de réserves naturelles comme le marais de Stors dans le Val-d’Oise, les îles de Chelles en Seine-et-Marne et le bassin de la Bièvre, à cheval entre les Hauts-de-Seine et l’Essonne.

Le repos du cactus

Chamaecereus silvestrii, cactus, Cactacées, potée, balcon, Paris 19e (75)Le mois de septembre touche à sa fin et malgré les températures plus clémentes et le soleil de ces derniers jours, il faut songer au repos hivernal des potées de cactus.

Même si le temps s’est bien adouci pour devenir presque estival dans la journée, il ne faut plus trop arroser les potées de cactus. Au contraire, il faut veiller à bien laisser le substrat se dessécher avant d’arroser une nouvelle fois. Un arrosage effectué en début de matinée et non plus le soir car les nuits sont trop fraiches désormais. Basses températures et humidité, c’est un cocktail dangereux pour ces plantes succulentes sensibles à la pourriture des racines et du collet. Et bien sûr, on ne laisse pas de l’eau stagner dans la soucoupe ou le cache-pot.

Et gare aux limaces pour ceux qui ont des potées autour de la maison, à proximité du jardin.

Ma potée de cactus cornichon (Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’) a beaucoup poussé cette année, au point d’occuper tout son pot. L’emplacement attribué lui a bien réussi. Le pot est bien drainé, l’eau ne stagne pas au niveau des racines. Mais la terre s’assèche quand même assez lentement, aussi je n’arrose presque plus. Le but est d’avoir un substrat bien sec quand les premiers froids seront annoncés. Je placerai la potée sous plusieurs couches de voile d’hivernage, tout contre le mur de l’appartement. Bien au sec !

Les rudbeckias ensoleillent le jardin en automne

Rudbeckia fulgida, Astéracées, fleur, vivace, potager du Château de Saint-Jean de Beauregard, EssonneQu’ils soient annuels ou vivaces, les rudbeckias se font remarquer tout au long de l’été et jusque tard en automne par leur floraison lumineuse et d’une exceptionnelle générosité. Comme le montrent ces photos prises dans le très beau potager fleuri du Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91).

Rudbeckia fulgida, Astéracées, fleur, vivace, potager du Château de Saint-Jean de Beauregard, Essonne
Des dizaines, des centaines de fleurs étoilées et dorées se dressent vers le soleil et le visiteur qui se promène dans le jardin.

Rudbeckia fulgida, Astéracées, fleur, vivace, potager du Château de Saint-Jean de Beauregard, Essonne
On les remarque de loin tant leur couleur est lumineuse et vive.

(suite…)

Nephrolepis exaltata ‘Suzi Wong’, la fougère dentelle

Nephrolepis exaltata 'Suzi Wong', fougère, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Pour une fois, je suis revenu de la Fête des Plantes de Saint-Jean de Beauregard avec davantage de plantes d’intérieur que de fleurs pour mon balcon. Je n’ai pas résisté à cette curieuse variété de la fougère de Boston au feuillage si finement découpé qu’il en devient vaporeux.

Nephrolepis exaltata 'Suzi Wong', fougère, plante d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

L’automne empourpre l’Aster scaber ‘Kiyosumi’

Aster scaber 'Kiyosumi', Astéracées, plante vivace, balcon, Paris 19e (75)
Mon pied d’Aster scaber ‘Kiyosumi’ commence à peine à fleurir, mais la météo plus fraîche de ces dernières semaines lui a donné de splendides couleurs rougeoyantes qui s’illuminent sous les rayons du soleil.

Aster scaber 'Kiyosumi', Astéracées, plante vivace, balcon, Paris 19e (75)
Le petit pied acheté en automne il y a deux ans maintenant a pris une belle ampleur, occupant toute la potée pourtant déjà volumineuse. Les pincements effectués au printemps lui ont donné un port plus trapu et une belle densité. Quand tous les boutons floraux vont s’ouvrir, cela devrait composer un ensemble spectaculaire.

Aster scaber 'Kiyosumi', Astéracées, plante vivace, balcon, Paris 19e (75)
Tiges pourpre foncé, feuilles vertes de plus en plus teintées de pourpre pour celles situées aux extrémités des tiges et qui reçoivent le plus de soleil.