Le repos du cactus

Chamaecereus silvestrii, cactus, Cactacées, potée, balcon, Paris 19e (75)Le mois de septembre touche à sa fin et malgré les températures plus clémentes et le soleil de ces derniers jours, il faut songer au repos hivernal des potées de cactus.

Même si le temps s’est bien adouci pour devenir presque estival dans la journée, il ne faut plus trop arroser les potées de cactus. Au contraire, il faut veiller à bien laisser le substrat se dessécher avant d’arroser une nouvelle fois. Un arrosage effectué en début de matinée et non plus le soir car les nuits sont trop fraiches désormais. Basses températures et humidité, c’est un cocktail dangereux pour ces plantes succulentes sensibles à la pourriture des racines et du collet. Et bien sûr, on ne laisse pas de l’eau stagner dans la soucoupe ou le cache-pot.

Et gare aux limaces pour ceux qui ont des potées autour de la maison, à proximité du jardin.

Ma potée de cactus cornichon (Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’) a beaucoup poussé cette année, au point d’occuper tout son pot. L’emplacement attribué lui a bien réussi. Le pot est bien drainé, l’eau ne stagne pas au niveau des racines. Mais la terre s’assèche quand même assez lentement, aussi je n’arrose presque plus. Le but est d’avoir un substrat bien sec quand les premiers froids seront annoncés. Je placerai la potée sous plusieurs couches de voile d’hivernage, tout contre le mur de l’appartement. Bien au sec !

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. jpp 28 septembre 2017 at 21 h 17 min

    J’aurais tendance à penser qu’il faut arroser les cactus le soir car c’est à ce moment que leurs stomates s’ouvrent. Évidement en extérieur et en automne, c’est autre chose…

  2. Alain Delavie 27 septembre 2017 at 20 h 14 min

    Très efficace, l’affolant pigeon. Il empêche les gros ramiers de venir poser leur gros ventre sur ce pauvre cactus qui s’est déjà retrouvé aplati une fois peu de temps après son arrivée.

  3. Josette 26 septembre 2017 at 11 h 49 min

    L’affolant pigeon j’adore … MDR….

    Pas de vrais cactus chez moi, ça pique trop, mais j’ai tout de même un
    « philo-cactus  » qui me donne de très jolies fleurs orange, du coup je lui pardonne si j’ai parfois quelques minuscules aiguillons sur les doigts, à peine visibles et pas faciles à enlever. La floraison est fugace mais quelle beauté !

    C’est une bouture qui m’avait été donnée par une parente éloignée il y a plus de 40 ans.

  4. @nnie 54 26 septembre 2017 at 8 h 23 min

    J’ai exactement les mêmes dont je ne connaissais pas le nom : cactus cornichons. Une bouture m’avait déjà fait une jolie fleur l’année dernière. Et ces cactus poussent très vite ce qui donne de belles potées.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui