Semis spontané de tomate au pied de l’église de la Madeleine

Jeune plant de tomate au pied de la grille de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75)
Quand nombre de jardiniers pestent contre les maladies qui déciment leurs pieds de tomates pendant l’été, la nature nous montre que ce légume fruit peut se montrer très résistant. C’est le cas avec ce semis spontané apparu au pied de la grille devant l’église de la Madeleine (Paris 8e), un lieu qui n’est pas propice à la culture de légumes quels qu’ils soient.

Jeune plant de tomate au pied de la grille de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75)
Le feuillage est bien vert et sain. La plante de petite taille n’aura certainement pas le temps de fleurir et de donner des fruits car l’été est déjà très avancé. Mais cette graine venue de nulle part (égarée par un jardinier malicieux, issue d’une tranche de tomate tombée d’un sandwich, qui sait ?) a germé dans les pires conditions, sans arrosage régulier, avec peu de terre, en plein cagnard et avec pas mal de bouffées de gaz d’échappement. Un peu rageant pour tous ceux qui ratent régulièrement leurs semis au début du printemps…

Commentaire (1)

  1. jpp

    La tomate est issue de régions montagneuses et semi arides, on l’oublie trop souvent. Les graines résistent parfaitement aux températures modérées des composts amateurs et donc les semis spontanés sont nombreux dans les jardins du même type. Ca semble être une caractéristique des solanées : morelle noire et nicandra par exemple qu’on retrouve un peu partout (belles floraisons de nicandra à Saint-Serge en ce moment).
    Les maladies de la tomate semblaient peu actives cette année du moins dans les endroits que je fréquente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Partages
Partagez7
Tweetez
+11
Enregistrer1
Partagez