28 août 2017 – Paris côté jardin

Archive journalières: 28 août 2017

Que ne faut-il pas faire pour obtenir la plante de ses rêves…

Saintpaulias, Gesnériacées, terrarium, Paris 19e (75)
Mes premiers achats aux enchères de plantes exotiques sur eBay s’étant bien passés avec une excellente reprise qui me permet maintenant d’avoir des plantes rares de belle apparence après quelques mois, m’ont encouragé à continuer pour agrandir mes petites collections, notamment de saintpaulias. Mais les ventes aux enchères ne sont pas de tout repos !

Saintpaulia, Gesnériacées, terrarium, Paris 19e (75)
J’ai surtout acheté des hybrides de Saintpaulia à fleurs jaunes et d’autres à fleurs noires. Des coloris qui sont plus rares et donc davantage recherchés si j’en juge par les sommes proposées pour certaines variétés et par le nombre des enchères à chaque nouvelle proposition sur eBay. C’est ainsi que sur les dix derniers mois, par trois fois j’ai raté des superbes variétés à fleurs d’un noir soutenu. Cette fois-ci, j’étais bien décidé à remporter mes enchères, coute que coute (enfin dans la limite du raisonnable quand même) ! (suite…)

Semis spontané de tomate au pied de l’église de la Madeleine

Jeune plant de tomate au pied de la grille de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75)
Quand nombre de jardiniers pestent contre les maladies qui déciment leurs pieds de tomates pendant l’été, la nature nous montre que ce légume fruit peut se montrer très résistant. C’est le cas avec ce semis spontané apparu au pied de la grille devant l’église de la Madeleine (Paris 8e), un lieu qui n’est pas propice à la culture de légumes quels qu’ils soient.

Jeune plant de tomate au pied de la grille de l'église de la Madeleine, Paris 8e (75)
Le feuillage est bien vert et sain. La plante de petite taille n’aura certainement pas le temps de fleurir et de donner des fruits car l’été est déjà très avancé. Mais cette graine venue de nulle part (égarée par un jardinier malicieux, issue d’une tranche de tomate tombée d’un sandwich, qui sait ?) a germé dans les pires conditions, sans arrosage régulier, avec peu de terre, en plein cagnard et avec pas mal de bouffées de gaz d’échappement. Un peu rageant pour tous ceux qui ratent régulièrement leurs semis au début du printemps…