Archive journalières: 6 mars 2017

Conférence de Natureparif sur le monde des lichens

Affiche de la conférence sur le monde des lichens, Natureparif, mars 2017Dans le cadre de son cycle de conférences à destination du grand public, Natureparif vous propose de rencontrer Rémy PONCET, chargé de mission « habitats naturels et lichens » à l’UMS PatriNat (UMS 2006 – CNRS-MNHN-AFB) et Laure TURCATI ingénieure de recherche à l’OSU Ecce Terra (UPMC-CNRS).

Les lichens poussent partout et sur tous types de supports, repoussant très loin les conditions limites à la présence de la vie sur terre (et au-delà) !
Organismes chimériques extraordinaires, les lichens sont connus (jusqu’à de très récentes découvertes) pour être constitués de l’alliance symbiotique d’un champignon (mycobionte) et d’un partenaire photosynthétique (photobionte) et être dotés de propriétés physiques et chimiques particulières qui leurs permettent de survivre et de croître dans les milieux les plus hostiles, mais les rendent aussi incroyablement sensibles aux modifications des conditions environnementales.
Biodiversité exceptionnelle par ses stratégies de vie, ses formes, ses couleurs et ses propriétés qui en font des organismes uniques, les lichens sont aussi très bien représentés parmi les espèces qui constituent la biodiversité ordinaire et nous les côtoyons sans nous en apercevoir jours après jours, en tous lieux, (ou presque).

Rémy PONCET présentera le monde fabuleux des lichens au travers d’un voyage qui vous conduira de l’intérieur de leur thalle, à l’échelle microscopique, aux contrées les plus éloignées du globe en passant par le coin de la rue, l’arbre du jardin et Mars. Vous verrez ce que leurs propriétés extrêmes nous enseignent et vous tenterez d’imaginer ce que l’étude et l’utilisation des lichens peut nous réserver pour l’avenir. Puis Laure TURCATI explorera les possibilités qu’offrent les lichens comme objet d’étude pertinent pour l’évaluation de la qualité de l’air que nous respirons et la participation du grand public dans les programmes scientifiques.

Le jeudi 9 mars 2017 de 19h à 21h
Halle Pajol – Auberge de Jeunesse
18/22 ter, rue Pajol, 75018 Paris;
Métro : ligne 12, station Max Dormoy.
Entrée gratuite, inscription obligatoire.

Vient de paraître : VMF numéro spécial Jardins

Magazine VMF, n°272, spécial jardins, mars 2017Comme tous les ans au printemps, VMF, le magazine dédié au patrimoine bâti, à l’architecture et aux jardins, vous présente son dossier spécial Jardins.

Espace de nature ordonné, le jardin d’agrément procède à l’évidence d’une volonté créatrice. Celle-ci se lit particulièrement dans les jardins les plus raffinés, les plus pensés, où c’est toute la composition qui, obéissant à une vision d’ensemble, à un plan prédéfini que fixe le dessin, dicte les aménagements.

Les jardins à l’anglaise, conçus comme une série de tableaux cadrant le paysage, au même titre que les jardins « sauvages » imaginés par certains paysagistes contemporains sont, aussi bien que les jardins à la française que l’on croit souvent les seuls à mobiliser l’œil de l’architecte, le fruit d’un dessin qui est aussi un dessein. Il y a bien des manières de rêver, d’imaginer, d’aménager un jardin, en suivant le cours des saisons. L’art, c’est-à-dire la recherche du beau, se niche toujours dans ce patient labeur.

Vous découvrirez dans ce numéro quatre réalisations d’esprits différents : le Mont des Récollets, largement ouvert sur la campagne amande, Brogieux et ses terrasses plantées d’agrumes, l’Arboretum de la Vallée-aux-Loups et ses richesses botaniques et l’extraordinaire jardin méditerranéen de Ferdinand Bac à Menton. Sans oublier les « laiteries de propreté » des parcs du XVIIIe siècle, les jardins « anglo-chinois » de Georges Louis Le Rouge, l’art des rocailleurs ou un portrait sensible de la paysagiste Fréderique Tézenas du Montcel, restauratrice de jardins.

VMF n° 272 en vente à partir du 7 mars 2017 au prix de 9,90 €. Dans les maisons de la presse, en kiosque et sur www.vmfpatrimoine.org