Jeunes pousses en pagaille sur mon balcon parisien

/, balcon et terrasse, Paris, plante vivace/Jeunes pousses en pagaille sur mon balcon parisien

Jeunes pousses en pagaille sur mon balcon parisien

Jeunes pousses d'Aster scaber 'Kiyosumi' sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)
Belle journée ensoleillée hier sur Paris, j’en ai profité pour faire un peu de nettoyage sur le balcon où les merles s’en sont donnés à coeur joie en retournant la terre de mes jardinières pour trouver leur pitance. La végétation est déjà bien repartie alors qu’il reste plus d’un mois encore pour que l’hiver se termine.

Jeunes pousses de Kalimeris 'Madiva' sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)
Aster et kalimeris ont déjà de belles feuilles, les touffes ont encore pris de l’ampleur, notamment l’Aster scaber ‘Kiyosumi’ (première photo) qui s’étend vigoureusement.

Jeunes pousses de Chrysanthemum 'Goshoma Haru' sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)Le chrysanthème ‘Goshoma Haru’ a bien passé son premier hiver sans aucune protection et toujours dans son godet. Ses jeunes pousses sont déjà bien développées.

Fusain (Euonymus japonicus 'Paloma Blanca') avec des jeunes pousses sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)Le fusain du Japon ‘Paloma Blanca’ bourgeonne, en principe les nouvelles pousses seront blanc pur.

Jeunes pousses d'Aconitum arcuatum BSWJ 774 sur mon balcon parisien en hiver, Paris 19e (75)
Quant à l’aconit grimpant (Aconitum arcuatum BSWJ 774), il n’est pas en reste.

Il ne va pas falloir que je tarde pour effectuer les changements de pots et de place car tout me semble bien pressé de pousser.

By |2017-02-18T21:22:39+00:00février 19th, 2017|arbre ou arbuste, balcon et terrasse, Paris, plante vivace|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. jpp 20 février 2017 at 22 h 16 min

    Merci Fred: j’avais pas vu les semis spontanés d’impatiens balflouri à St-Serge : c’est de plus en plus tôt et ça semble indiquer qu’on peut lancer des semis de pleine terre.

  2. Chasseriau Michèle 19 février 2017 at 23 h 36 min

    Oui tout pousse et les rosiers débourrent déjà, moi qui ne les pas encore tous taillés surtout les grimpants! les crocus sont fleuris dans la pelouse, et tout est en train de sortir! pourvu qu’il n’y ait pas de période de grand froid!

  3. Alain Delavie 19 février 2017 at 20 h 24 min

    La taille des rosiers est possible maintenant et la division s’impose pour les plantes qui sont déjà bien démarrées, sauf période de gel.

  4. Fred 19 février 2017 at 19 h 20 min

    En banlieue à 10 km à l’est de Paris (nous avons toujours 2/3° de moins qu’intra-muros) les plantes se réveillent aussi, j’ai déjà de très nombreux semis naturels d’Impatiens balfouri un peu partout dans le jardin, les premières fleurs de crocus sont apparues il y a quelques jours, et tous les bulbes de printemps sortent de terre, en revanche les rosiers ne sont pas trop en avance.
    Du coup j’ai pris le risque de mettre en godets quelques jeunes plants de géraniums vivaces pour la saison des trocs !

  5. @nnie54 19 février 2017 at 14 h 47 min

    Le printemps n’est pas loin la végétation le sent…j’ai vu quelques petites feuilles sorties de terre au jardin, mais il fait encore bien froid parfois ici dans l’est.
    Bon dimanche !
    @.

  6. jpp 19 février 2017 at 12 h 52 min

    Nouveau dilemme induit par le changement climatique.
    La végétation est partie et donc faut-il faire (sans craindre un retour du gel) ce qu’on fait habituellement fin Mars : diviser les touffes , tailler les rosiers (qui débourrent déjà) ?

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui