Scalaire (Pterophyllum scalare) 'Red Devil' dans mon aquarium, Paris 19e (75)
Cinq « diables rouges » (Pterophyllum scalare ‘Red Devil’) sont venus peupler mon grand aquarium, en remplacement de mes cichlidés bijoux rouges (Hemichromis lifalili) qui se sont entretués. Toujours des Cichlidés, mais en principe moins teigneux et très élégants.

Scalaire (Pterophyllum scalare) 'Red Devil' dans mon aquarium, Paris 19e (75)Mes ancistrus rouges vont pouvoir continuer à s’ébattre en tous sens, sans être harcelés et terrorisés comme ils l’étaient avec les hémichromis belliqueux. J’en aurai bien repris, mais je n’avais pas envie de revivre les batailles sanglantes que se sont livrés ces poissons au fil des mois tant que je n’ai pas eu un couple relativement stable. Car madame a quand même fini par occire son jule après quelques mois de pontes répétées. Bref, j’ai changé d’espèce. Et mes ancistrus montrent leur bien-être retrouvé.

Scalaire (Pterophyllum scalare) 'Red Devil' dans mon aquarium, Paris 19e (75)
La variété ‘Red Devil’ est une des plus vivement colorées parmi les nombreuses variétés de scalaires. Le patron est de type koï, avec du blanc argenté, du noir, du orange et du rouge vif. D’un sujet à l’autre, les coloris varient.

Scalaire (Pterophyllum scalare) 'Red Devil' dans mon aquarium, Paris 19e (75)
Le surnom de poisson ange est amplement mérité pour cette espèce aux longues nageoires et au corps arrondi en forme de lune.

Scalaire (Pterophyllum scalare) 'Red Devil' dans mon aquarium, Paris 19e (75)Les couleurs devraient encore s’affirmer avec la croissance des poissons. À suivre !