Monolenia primuliflora

Monolenia primuliflora

Monolenia primuliflora, plante d'intérieur à caudex provenant du Pérou, Paris 19e (75)
En me baladant dans le marché aux fleurs de l’Île de la Cité, j’ai découvert cette plante exotique (Monolenia primuliflora) dont je ne connaissais strictement rien. Mais son feuillage joliment nervuré et son gros caudex à la base des pétioles rougissants m’ont attiré et je suis donc revenu avec ma découverte, ravi d’avoir déniché une nouvelle perle rare.

Monolenia primuliflora, plante d'intérieur à caudex provenant du Pérou, Paris 19e (75)Le vendeur m’avait indiqué qu’il s’agissait d’une plante originaire du Pérou. Et que la plante pouvait entrer en repos en perdant son feuillage quand les températures baissent un peu trop (en restant toujours positives bien sûr). Ma potée avait encore son feuillage et chez moi, c’est plutôt bien chauffé.

Monolenia primuliflora, plante d'intérieur à caudex provenant du Pérou, Paris 19e (75)
Les feuilles ovales et effilées ont un aspect vernissé avec une couleur pourpre brun avec des nervures vert vif fluo qui contrastent avec le limbe foliaire. Les pétioles sont rouges. Un gros rhizome affleure à la surface du pot.

Monolenia primuliflora, plante d'intérieur à caudex provenant du Pérou, Paris 19e (75)
Ne sachant vraiment rien sur cette plante, je me suis mis en quête d’informations sur le web. J’ai alors découvert qu’elle appartenait à la famille des Mélastomacées. C’est donc une cousine du Medinilla et du tibouchina auxquelles elle ne ressemble pas du tout. Dans la nature, cette espèce est « habitée » par des fourmis. Et elle pousse en épiphyte.

Monolenia primuliflora, plante d'intérieur à caudex provenant du Pérou, Paris 19e (75)
Cette plante apprécie une ambiance assez chaude, 20 °C et plus, avec un substrat qui reste frais, sans être détrempé pour autant. Elle apprécie une lumière vive, sans soleil direct. N’ayant plus de terrarium assez grand, je l’ai installée près d’une grande baie vitrée et je l’arrose très régulièrement. Pour le moment, elle semble apprécier son nouvel environnement. À suivre !

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. […] pied de Monolenia primuliflora semble se plaire chez moi car il a bien poussé et il fleurit aussi depuis plusieurs semaines. Sa […]

  2. mamiefanfan 4 janvier 2017 at 11 h 16 min

    belle découverte, j’espère qu’elle s’adaptera bien et fleurira !!

  3. Chasseriau Michèle 4 janvier 2017 at 11 h 03 min

    Une plante a suivre! Elle est jolie mais exotique!!!!

  4. Josette 4 janvier 2017 at 10 h 03 min

    Découverte très sympathique.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui