Coup de froid annoncé, renforcer les protections hivernales

Protection hivernale, voile en non tissé et paille, parc floral, Paris 12e (75)Dernière limite pour protéger les plantes frileuses car la météo nous annonce une période de froid plus sévère avec des températures négatives suffisamment basses pour mettre en péril tous les végétaux peu rustiques.

« Une grande partie du pays connaîtra des journées sans dégel dès mardi. » (Météo France)
Dès mardi,  » le soleil revient. Mais avec un vent orienté à l’Est, il s’accompagne d’un froid glacial qui concerne toute la France. » (La Chaine Météo)
« Mercredi et jeudi seront les journées les plus froides, mais le froid ne s’estompera probablement qu’à partir de dimanche ou du début de la semaine prochaine… » (Météo Paris)

Cette fois-ci, l’hiver s’installe et nous ne sommes qu’à la moitié du mois de janvier. Février peut aussi être très froid. Il faut donc veiller à bien protéger les végétaux les plus sensibles aux gelées, encore plus s’ils sont cultivés en pot ou en jardinière. On vide les soucoupes remplies d’eau, on entoure les contenants avec du plastique à bulles et plusieurs épaisseurs de voile en non tissé. On surélève les potées pour ne pas les laisser sur un sol glacé. Et on protège les rameaux et les feuillages persistants. Quand un coup de froid sévère et prolongé est annoncé, n’hésitez pas à envelopper vos protégées avec plusieurs épaisseurs de voile en non tissé, en veillant à ne pas le faire toucher les feuilles. Bien sûr, tant qu’il gèle à pierre fendre, on cesse les arrosages.

Si vous avez un bassin, jetez un fagot de branchages dans l’eau pour éviter que toute la surface ne soit prise par les glaces. Et on ne casse pas la glace à grands coups de pioche ou de marteau pour donner de l’air aux poissons. Les ondes provoquées par les coups pourraient les effrayer. On fait fondre la pellicule de glace lentement en posant une casserole remplie d’eau chaude dessus avant d’installer un système antigel.

Prudence si vous ouvrez les fenêtres pour aérer, car les plantes d’intérieur n’apprécient guère les chauds et froids et les brusques variations de température.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Si la météo ne se trompe pas, il y aura des dégâts.Ca va être un bon test pour les oliviers en région parisienne. Mais on peut espérer un peu de régulation des ravageurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Épinglez
Partagez