Journées des Plantes de Chantilly les 14, 15 et 16 octobre 2016

Affiche des Journées des Plantes de Chantilly, octobre 2016L’édition d’automne des trois Journées des Plantes de Chantilly sera placée sous le signe de la générosité, déclinée sur le mode des plantes bien sûr, mais aussi sur celui des initiatives qui font du jardin le terreau fertile où se cultive, avant tout, le sens du partage.

Rendez-vous ce week-end au Domaine de Chantilly pour les amoureux des plantes ! Le thème de cette nouvelle édition est le jardin généreux. Quelque 200 exposants seront réunis pour cette session d’automne. Venus de Grande-Bretagne, de Belgique, des Pays-Bas, d’Allemagne, d’Italie mais aussi de toute la France, ces pépiniéristes feront du Jardin Anglais au sein du Domaine de Chantilly, le temps d’un long week-end, le plus beau jardin européen.

Que l’on soit jardinier confirmé ou néophyte, venir à Chantilly signifie repartir avec la bonne plante adaptée à son jardin ou à sa terrasse. Acheter une plante n’est pas un acte anodin, aussi, pour mettre toutes les chances du côté du jardinier et de la plante, l’élite des pépiniéristes est rassemblée durant ces trois journées. Le temps d’une conversation et tous les secrets pour réussir ses plantations, tous les conseils pour les accompagner au cours des saisons circulent d’un stand à l’autre.

Les temps forts du vendredi 14 octobre 2016
10 heures 30 (stand n° 128)
Rendez-vous sur le stand d’Open Gardens / Jardins Ouverts pour la remise d’un chèque à l’Association À chacun son Everest. Tenu secret jusqu’à sa remise, le montant du chèque permettra d’adoucir la vie d’enfants atteints de cancer. Le témoignage d’une famille ayant pu bénéficier des actions d’À chacun son Everest permettra de comprendre les enjeux de cette association à laquelle les généreux jardiniers d’Open Gardens contribuent magnifiquement.

11 heures (Cour de la Capitainerie)
Présentation du Carnet des Tendances du Jardin n° 14. « Ils collectionnent »
Soutenu par l’Institut Jardiland, ce nouveau Carnet traite en particulier du rôle déterminant joué par les collections végétales pour la sauvegarde de la biodiversité. Pierre Lavalée et sa jeune collection de pulmonaires, Arnaud Travers et ses acrobatiques clématites, Pierre Kerrand et Daniel Thomin et leurs aériens tillandsias, mais aussi Patrick Blanc et ses volubiles Convolvulacées de l’Arboretum de la Vallée aux Loups, Alix de Saint-Venant et ses graines de folie récoltées à travers le monde… autant de passionnés dont les collections œuvrent afin de transmettre aux générations futures les richesses végétales sans lesquelles leur monde pourrait devenir invivable. Stéphane Marie franchit la haie qui sépare son jardin du bocage pour évoquer ses micro-collections de sceaux de Salomon, d’ancolies, d’osiers… Passerelle entre les collections végétales et les collections artistiques, l’intervention du designer Hubert Le Gall établit le lien entre création et collectionneur. Lien qui se prolonge à la Fondation Pierre Gianadda en Suisse où les splendides arbres du parc de la Fondation dialoguent avec l’exceptionnelle collection de sculptures du xxe siècle réunie dans ce lieu enchanteur au pied des montagnes du Valais. Un retour sur images en compagnie de Chantal Colleu-Dumond permet d’analyser la portée des Jardins de Collection, thème 2015 du Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire. Préserver et partager la mémoire des jardins européens, Didier Wirth, évoque la mission de l’Institut Européen des Jardins et Paysages créé en 2013 et dont il est le président.

12 heures (stand n° 132)
Remise des Prix décernés aux stands les plus remarquables accordés selon les critères exigeants définis par la Charte des Exposants concernant la botanique, la présentation des stands, la signalétique, les catalogues, les accessoires du jardin…

15 heures (stand n° 132)
Mérites de Chantilly / le palmarès « plantes » automne 2016
Attendue par toute la filière horticole et botanique, l’attribution des Mérites de Chantilly par le Jury International distingue les végétaux les plus intéressants et susceptibles d’être largement diffusés, qui sont présentés au cours des Journées des Plantes. Une occasion unique d’accéder en avant-première à l’actualité des plantes, à travers les obtentions les plus récentes, les redécouvertes, les raretés…

16 heures (Salon du Roi – château)
Conférence Les Vélins du Muséum par Pascale Heurtel, conservateur en chef au Muséum national d’Histoire naturelle.
À l’occasion de la parution d’un ouvrage monumental sur ce sujet, fruit d’un partenariat entre le Muséum national d’Histoire naturelle et les éditions Citadelles & Mazenod, la conférence tentera de dresser un portrait historique de cette collection unique de peintures d’histoire naturelle, commencée par Gaston d’Orléans au début du XVIIe siècle, qui compte aujourd’hui près de 7000 œuvres. Au croisement de l’art et de la science, royale, puis nationale, la Collection des vélins du Muséum n’a cessé de s’enrichir au cours des siècles ; au-delà du plaisir des yeux, le rôle et l’histoire de cet ensemble sont passionnants à de nombreux titres. La conférence sera suivie de la signature de l’ouvrage les Vélins du Muséum National d’Histoire Naturelle.

Ateliers, animations et démonstrations
Osier pour tous
Marie-Hélène Métézeau a la passion de l’osier, elle la partage depuis de nombreuses années à l’occasion d’ateliers. À partir de brins d’osier et d’un modèle, chaque participant apprend les secrets du tressage. Le rendez-vous d’automne sera consacré à la fabrication de paniers. Pour cela il suffit d’être âgé au minimum de 3 ans, jusqu’à 7 ans d’être accompagné, ou d’être en famille et surtout de s’inscrire à l’un des ateliers qui se tiendront durant les trois jours de 10 h à 12 h ou de 14 h à 17 heures. Chacun repartira avec son propre panier. Pour les inscriptions, appeler le 06 21 73 09 40 ou envoyer un mail à mariehelenemetezeau@gmail.com

Tressage
Le tressage sera également à l’honneur sur le stand partagé de la Fondation Royaumont et du Potager des Princes avec des ateliers dirigés par Isabelle Outrebon, plasticienne végétale. Les enfants seront conviés à tresser des couronnes à partir d’éléments de la nature aux couleurs de l’automne le samedi et le dimanche de 10h30 à 17h30. Pour sa part, le Potager des princes présentera des animaux.

Taille de transparence
Une démonstration de La Taille de Transparence sera donnée par le spécialiste du genre : Dominique Cousin, sur le stand de la Pépinière des Laurains, le vendredi 14 octobre à partir de 15 heures.

Jardiner en automne
Pailler ? Nettoyer ? Tailler ? Enrichir la terre avec du compost, du terreau ? Autant de questions auxquelles la SNHF (Société Nationale d’Horticulture de France) répondra dans le cadre de sa démarche « Jardiner autrement » qui accompagne les amateurs désireux de pratiquer un jardinage respectueux de l’environnement.

Reconnaître les arbres
Grâce à un questionnaire, des photos, des feuilles et des graines, petits et grands s’amuseront à trouver les réponses avec l’APBF (Association des Parcs Botaniques de France).

Jus de pomme au pressoir
Découvrez comment on fabrique le cidre, les jus de pomme, pomme cassis… et autres boissons à partir des fruits du verger avec l’animation « Jus de Pomme au Pressoir », suivie de dégustations au stand Delbard.

Préparer Halloween
Halloween oblige, les enfants s’en donneront à cœur joie avec la sculpture de citrouille sur le stand de Truffaut et repartiront avec leur création.

Le jardin en automne
Vertdis/Gamm Vert proposera des animations autour de la vie du jardin en automne : atelier décoration autour du potiron, découverte de la ferme et de la poule ‘Lucette’, dégustation de jus de pomme et mise en scène d’un jardin potager.

Les saveurs de la région Hauts-de-France
La Région Hauts-de-France proposera sur son stand un quizz sur son patrimoine culinaire avec dégustation et découverte de nos bons produits du terroir (fabriqués par des artisans locaux).

Les conférences
Vendredi 14 octobre à 16 heures, Pascale Heurtel, Les Vélins du Muséum
À l’occasion de la parution d’un ouvrage monumental sur ce sujet, fruit d’un partenariat entre le Muséum national d’Histoire naturelle et les éditions Citadelles & Mazenod, la conférence tentera de dresser un portrait historique de cette collection unique de peintures d’histoire naturelle, commencée par Gaston d’Orléans au début du XVIIe siècle, qui compte aujourd’hui près de 7000 œuvres. Au croisement de l’art et de la science, royale, puis nationale, la Collection des vélins du Muséum n’a cessé de s’enrichir au cours des siècles ; au-delà du plaisir des yeux, le rôle et l’histoire de cet ensemble sont passionnants à de nombreux titres. La conférence sera suivie d’une séance de dédicaces de l’ouvrage Les Vélins du Muséum national d’Histoire naturelle paru aux éditions Citadelles & Mazenod.

Samedi 15 octobre à 11 heures, Éric Lenoir, Les jardins de Tchernobyl / Évolution du paysage dans la zone d’exclusion (presque) désertée par l’homme.
La zone d’exclusion de Tchernobyl est un secteur de 30 km de rayon autour de la centrale nucléaire dont l’un des réacteurs a explosé en avril 1986, causant la catastrophe que l’on connaît. Vidé de ses habitants, d’accès extrêmement restreint et sous conditions drastiques, ce territoire grand comme le Luxembourg est un témoignage édifiant de ce que devient le paysage une fois qu’il a été délaissé par l’Homme. À la suite de son exploration d’une ville-fantôme de 20 000 âmes, contaminée, de zones humides immenses, d’avenues devenues sentiers et d’espaces verts bouleversés par leur propre résilience aux allures de forêt vierge, Éric Lenoir a réalisé un diaporama qu’il présentera et commentera lors de cette conférence. Une invitation à partager sa vision de paysagiste naturaliste sur ce lieu hors du commun, où l’on oscille en permanence entre la joie de l’apparent retour d’une nature sauvage, la stupeur esthétique et l’accablement humaniste. La conférence sera suivie d’une séance de dédicaces de son ouvrage Plantes aquatiques et de terrains humides paru aux éditions Ulmer en 2016.

Samedi 15 octobre à 14 heures, Nadia de Kermel, Les roses : ne nous prenons pas le chou avec elles !
Spécialiste des roses, Nadia de Kermel présentera une sélection de ses préférées parmi les 500 roses réunies dans son ouvrage Le petit Larousse des roses. Elle expliquera de manière simple, la meilleure façon de planter ses rosiers, de les entretenir, de les tailler… Elle évoquera également les plus belles couleurs ou encore les roses les plus surprenantes. Cette conférence sera suivie d’une séance de dédicaces de l’ouvrage Le petit Larousse des roses à paraître en octobre 2016.

Samedi 15 octobre à 16 heures, Alexandre de Vogüé, Un jour à Vaux-Le-Vicomte.
Le 17 août 1661, Nicolas Fouquet reçoit Louis XIV dans sa somptueuse demeure de Vaux-Le- Vicomte conçue par l’architecte Louis Le Vau, dont les peintures et décors sont signés Charles Le Brun et les jardins par un certain André Le Nôtre. Excédé par tant de magnificence, Louis XIV ordonne l’arrestation de Nicolas Fouquet. Rachetés par Alfred Sommier, le château et ses jardins seront restaurés avant que ses descendants, les de Vogüé reprennent le flambeau avec passion. Cette conférence sera suivie d’une séance de dédicaces de l’ouvrage Un jour à Vaux- Le-Vicomte écrit par Alexandre et Jean-Charles de Vogüé, illustré par les photographies de Bruno Ehrs et paru aux Éditions Flammarion en 2015.

Dimanche 16 octobre à 11 heures, Virginie Peytavi, Pour un jardin médicinal à portée de main !
Créer son jardin de plantes médicinales selon ses propres besoins. Virginie Peytavi donnera toutes les clefs pour que chacun soit en mesure de cultiver son jardin de simples, même sur un balcon. Mais surtout elle expliquera comment les récolter, les utiliser fraîches ou les sécher et les conserver a n qu’elles intègrent naturellement l’armoire à pharmacie. De l’absinthe à la violette, dans l’abécédaire de ces plantes, nul doute que chacun trouvera les bonnes plantes à cultiver pour soigner les insomnies intempestives, les estomacs ballonnés, les foies fatigués, les genoux ecchymosés des enfants turbulents, les piqûres d’insectes… À l’issue de la conférence, Virginie Peytavi dédicacera son ouvrage 55 plantes médicinales dans mon jardin / Les cultiver, les récolter, les conserver, paru aux éditions Terre Vivante, mars 2016.

Dimanche 16 octobre à 14 heures, Pierre-Alexandre Risser, 30 ans de jardin.
30 bougies pour fêter 30 ans de plaisir, de partage, de générosité à travers toutes les réalisations de jardins et de terrasses imaginées par le célèbre paysagiste. Imaginer, concevoir, réaliser ces jar- dins et en faire des havres de paix au milieu de la ville, voilà ce qui nous anime mes équipes et moi depuis 30 ans. Cette conférence sera à la fois une rétrospective de 30 années de jardin et une fenêtre ouverte sur le jardin de demain, con e Pierre-Alexandre Risser, en préambule à sa conférence qui sera suivie d’une séance de dédicaces de son ouvrage, Les jardins à vivre, paru aux Éditions Ulmer.

Pour sa première participation aux Journées des Plantes de Chantilly, la librairie Les chemins de Traverse, spécialisée dans les ouvrages sur les jardins et la nature, proposera à la vente tous les livres présentés lors des conférences ainsi qu’une sélection d’ouvrages autour du jardin vivrier et ornemental, de sa faune, de son aménagement dont, thème oblige, des livres autour du potager, de la permaculture etc.

Informations pratiques
Les Journées des Plantes, les 14, 15 et 16 octobre 2016 de 10h à 18h.
Tarif : 20 euros. Le billet d’entrée comprend :

  • L’accès à l’événement « Journées des Plantes » 1 jour au choix du 14 au 16 octobre 2016
  • L’accès à l’exposition « Le Grand Condé, le rival du Roi-Soleil ? »
  • L’accès aux conférences
  • La visite libre du domaine (château, parc, grandes écuries)

Accès Chantilly
20 min de l’aéroport Paris Charles de Gaulle et 40 km de Paris centre.
Par la route : depuis Paris, autoroutes A3 et /ou A1 sortie « N° 7 Chantilly » ou D316 et D317 ; depuis Lille et Bruxelles, autoroute A1 sortie « N° 8 Senlis ».
Par train : depuis Paris gare du Nord, TER, Paris- Chantilly en 25 min environ.

Commentaires (11)

  1. Pingback: Couleurs d’automne du Cornus kousa ‘Akatsuki’ – Paris côté jardin

  2. Pingback: Fuchsia magellanica var. arauco – Paris côté jardin

  3. Pingback: Sauge ‘Pat Vlasto’ – Paris côté jardin

  4. Pingback: Fusain en mode flamboyant – Paris côté jardin

  5. Pingback: Sumac lacinié en habit d’automne – Paris côté jardin

  6. Pingback: Cotinus incandescent – Paris côté jardin

  7. Pingback: Echinacea Supreme ‘Cantaloupe’ – Paris côté jardin

  8. Pingback: Duo de vert et rose pour l’échinacée ‘Green Envy’ – Paris côté jardin

  9. Pingback: Kniphofia ‘Orange Vanilla Popsicle’ – Paris côté jardin

  10. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    J’y serai aussi toute la journée du vendredi, dès le petit matin. À vendredi j’espère !

  11. jpp

    j’y va vendredi matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *