Archive journalières: 26 octobre 2016

Carrément Fleurs ouvre son trentième magasin à Paris

Logo de l'enseigne Carrément Fleurs
Réseau de fleurs coupées et de compositions florales, Carrément Fleurs accentue son maillage de la capitale avec l’ouverture d’un deuxième point de vente, dans le 20ème arrondissement. C’est également la trentième boutique de l’enseigne sur le territoire national.

Carrément Fleurs poursuit son développement en ouvrant sa première franchise à Paris (20ème arrondissement). En effet, ce nouveau point de vente renforce la présence du réseau dans la capitale, où l’enseigne possède déjà une succursale (4ème arrondissement). Dirigé par Julien Rabot, ce nouveau magasin Carrément Fleurs est le trentième du réseau en France, en moins de quatre ans prouvant ainsi le dynamisme de l’enseigne. Carrément Fleurs a d’ailleurs comme objectif de passer la barre des 50 magasins d’ici 2018.

Après avoir possédé son propre commerce pendant 8 ans, Julien Rabot, fleuriste de formation, désirait rejoindre un réseau organisé pour donner un nouvel élan à sa carrière. « Rejoindre un réseau comme Carrément Fleurs apporte de nombreux avantages comme la visibilité ou le bénéfice de la mutualisation des achats tout en permettant de rester indépendant » explique le nouveau franchisé séduit par le concept moderne et l’accompagnement dynamique de Carrément Fleurs pour débuter une nouvelle aventure.

À partir du 27 octobre 2016, Julien Rabot accueillera ses clients dans une boutique en libre-service, basée sur un concept à la fois artisanal et design. L’adresse du nouveau magasin parisien : 4-12, Boulevard de Ménilmontant, 75020 Paris.

Des boutiques agréables et accueillantes
Carrément Fleurs est un réseau de franchise basé sur un concept architectural moderne et accueillant et sur une offre de fleurs coupées en libre-service et de compositions florales originales. Chez Carrément Fleurs, les clients ont le choix : opter pour un bouquet de fleurs coupées parmi une large gamme de variétés, de senteurs et de couleurs en libre-service, ou bien se laisser tenter par l’une des nombreuses compositions florales réalisées pour tous les goûts, toutes les occasions et tous les budgets. Grâce à une politique très sélective d’achats groupés, le réseau garantit fraîcheur et qualité de ses produits à des prix attractifs.

Le premier concours des Miels du Grand Paris

Logo du concours Miels du Grand ParisPour promouvoir l’enjeu de la biodiversité à l’échelle métropolitaine et favoriser la préservation de la biodiversité, la Métropole du Grand Paris a lancé le concours des Miels du Grand Paris.

Ce concours, lancé avec le soutien de l’Union Nationale de l’Apiculture Française et du Syndicat National d’apiculture met en valeur le travail des apiculteurs métropolitains et promeut des miels de qualité produits sur le territoire métropolitain.

Affiche du Salon du Terroir de Rueil-Malmaison, Hippodrome de Saint-Cloud, décembre 2016
Cet évènement se déroulera le samedi 3 décembre 2016, à l’occasion de la 26ème édition du Salon du Terroir à l’hippodrome de Saint-Cloud et Alain Ducasse sera le Président du Jury. Pendant le week-end des 3 et 4 décembre, les visiteurs pourront assister au concours, à la remise des prix, goûter le meilleur miel de la métropole… et participer aux animations et ateliers pour petits et grands autour du miel et des abeilles qui seront organisés.

Date limite d’inscription au concours : 11 novembre 2016

Qui peut y participer ?
Tous les apiculteurs, amateurs ou professionnels, du territoire de la Métropole du Grand Paris, ainsi que les communes et les entreprises disposant d’un rucher.

Le saviez-vous ?
La métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle a été créée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (loi MAPTAM) et renforcée par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la république (NOTRe).
La Grande Métropole regroupe Paris, les 123 communes des trois départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et 7 communes des départements limitrophes de l’Essonne et du Val d’Oise, soit près de 7,5 millions d’habitants.