Vive la misère gypsophile !

Misère (Gibasis siderasis) sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
Depuis plusieurs années, j’essaie de replanter au printemps quelques pieds de cette misère (Gibasis siderasis), au feuillage fin et élégant et à la floraison blanche ininterrompue pendant toute la belle saison. Toujours belle et généreusement fleurie, même avec quelques oublis d’arrosage, c’est vraiment une plante sans soucis.

Elle est toujours proposée comme plante d’intérieur, mais elle n’est pas toujours facile à trouver car elle n’a rien de spectaculaire. J’ai du attendre la fin du printemps pour pouvoir acheter une grosse suspension que je me suis empressé de diviser pour planter sur mon balcon afin d’obtenir des rideaux de verdure et de fleurettes du côté le moins ensoleillé de mes potées et jardinières.

Misère (Gibasis siderasis) sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
La croissance est rapide pendant la belle saison. Et les fleurs minuscules apparaissent très vite en se renouvelant sans cesse. Cette misère robuste n’a pas besoin de soins particuliers. Je taille l’extrémité des tiges qui finissent par toucher le sol du balcon, c’est tout avec des arrosages réguliers, mais cette espèce résiste bien à des petits manques d’eau. Bien mieux que toutes les plantes vivaces qui sont à côté et qui baissent de la feuille dès que le terreau sèche un peu trop. Ce n’est jamais le cas de cette belle petite misère.

Misère (Gibasis siderasis) sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)Les minuscules fleurs ne durent qu’une journée, mais chaque jour, des nouvelles s’épanouissent.

Cette misère se multiplie très facilement par bouturage. Elle ne résiste pas aux gelées parisiennes, il faut la rentrer en hiver. Et elle devient alors une plante d’intérieur très mignonne. Mais il faut un emplacement très lumineux pour lui garder sa vigueur. Il faut juste faire attention aux araignées rouges quand l’atmosphère devient trop sèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *