Patience avec les keikis de Phalaenopsis

Keiki sur une hampe florale défleurie de phalaenopsis, Paris 12e (75)
Il est assez fréquent de voir apparaître une nouvelle plante sur une hampe florale défleurie d’une orchidée papillon (Phalaenopsis). Ce rejet, dénommé keiki (terme hawaïen qui signifie « bébé »), peut redonner une plante identique à la plante mère. Mais il faut savoir patienter avant de le séparer et le rempoter.

Keiki sur une hampe florale défleurie de phalaenopsis, Paris 12e (75)Il faut plusieurs mois pour que ce bébé orchidée développe de belles et grandes feuilles et surtout quelques racines qui lui permettront de survivre après avoir été séparé de sa plante mère. Sur les deux photos ci-dessus, le keiki est encore trop jeune pour quitter la hampe florale qui le porte. Les deux feuilles sont encore petites et il n’y a aucune racine à la base du rejet. Encore quelques mois de patience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *