Le jardin BEAUtanique sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

Le jardin BEAUtanique, parvis de l'Hôtel de Ville, Paris (75)
Le premier puzzle BEAUtanique est inauguré aujourd’hui vendredi 20 mai 2016 à 9h30, sur la Place de l’Hôtel de Ville à Paris. À cette occasion, les quatre lauréats du Prix national Botany for Change présenteront leur interprétation du « jardin urbain de demain ».

Une œuvre collective et interactive que les citadins peuvent visiter librement.

Jardin BEAUtanique, prix Botany For Change, Institut Klorane, place de l'Hôtel de Ville de Paris
Le puzzle BEAUtanique est constitué de 9 modules :
  • Les quatre modules d’angle présentent chacun une création lauréate.
  • Les quatre modules latéraux sont investis par l’Institut Klorane avec des jardins symbolisant les quatre points cardinaux.
  • Le dernier module, central, est dédié aux enfants avec des ateliers « Herbiers » pour les initier à la Botanique.

Logo BotanyForChange
Pendant ces trois journées, le grand public pourra découvrir ces différentes et ingénieuses interprétations du jardin urbain de demain et les enfants repartiront avec leur propre herbier personnalisé.

Une empreinte pérenne…
Afin que la flore retrouve sa place dans le paysage urbain, les quatre créations lauréates du prix Botany for Change s’offriront une seconde vie au sein des jardins partagés parisiens.

Paris compte plus d’une centaine de jardins partagés. Espaces verts cultivés et animés par les habitants, ces jardins sont des lieux de vie ouverts sur leur quartier qui favorisent les rencontres entre générations et entre cultures, des lieux de transmission de savoir autour du jardinage mais aussi de la biodiversité urbaine.

En plus de la végétalisation participative de la capitale, les travaux des lauréats Botany for Change seront valorisés au sein de la Maison du Jardinage dans le Parc de Bercy lors d’ateliers pédagogiques et pratiques. Ainsi, ils resteront une source d’inspiration pour tous les Parisiens.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Ce décor pour villa mussolinienne ne ressemble guère aux jardins partagés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *