8ème Grand prix de la rose SNHF

Le Grand Prix de la rose SNHF a été remis le 19 mai dernier dans les locaux de la Société Nationale d’Horticulture de France à Paris. Il récompense les rosiers qui s’adaptent le mieux à l’ensemble de nos régions.

Les variétés de rosiers distinguées permettent aux jardiniers amateurs de satisfaire leur passion avec les meilleures garanties de réussite, quel que soit le lieu de plantation du rosier et dans des conditions en cohérence avec le respect de l’environnement. Les rosiers doivent en effet présenter la même qualité, sans influence du climat ou du sol.

Rose Ville de Saumur, photo Pépinières de la Saulaie
Grand prix, toutes catégories : rose Ville de Saumur ® ‘Fryacy’

Rosier buisson à fleurs groupées Ce rosier très vigoureux et très résistant aux maladies, présente une grande densité de floraison, ses fleurs d’un rose soutenu sont pleines de charme, son feuillage est fourni. Obtention Christophe Travers (Pépinières La Saulaie).

Rose Princesse Anne, photo David Austin
1er prix catégorie « Paysage » : rose Princesse Anne ® ‘Auskitchen’

Ce rosier présente de grosses fleurs doubles d’un rose foncé, mises en valeur par un beau feuillage dense très brillant, particulièrement résistant aux maladies. Obtention David Austin.

Rose Happy Dance, photo Michel Adam
1er prix catégorie « Sarmenteux » : rose Happy Dance® ‘Adaphyri’

Ce rosier très florifère, très résistant aux maladies, bonne remontance, feuillage homogène, ses fleurs orange cuivrées ont un coloris très lumineux. Obtention Michel Adam.
Sept sites d’observation
Pour en juger, les rosiers en compétition sont testés dans les différentes zones climatiques de France, sur sept sites partenaires : Annecy, Bordeaux, l’Haÿ-les-Roses, Marseille, Montpellier, Nancy et Rennes. Les rosiers sont cultivés par des jardiniers attentifs, sans traitements phytosanitaires et reçoivent quelques apports nutritifs.

Conditions de participation
Seules les variétés mises au commerce depuis moins de cinq ans peuvent participer. Les obtenteurs, de toutes origines, présentent au maximum trois variétés par édition, dans les catégories suivantes : buisson à grandes fleurs (BGF), buisson à fleurs groupées (BFG), couvre-sol (CS), miniature (MIN), paysage ( PAY) et sarmenteux (SX).

Évaluation
Ils sont observés par 70 spécialistes et amateurs éclairés pendant 2 ans (rosiers buisson à grandes fleurs, à fleurs groupées, couvre-sol et miniatures) ou 3 ans (sarmenteux et paysages) :

  • en début de floraison,
  • en pleine floraison,
  • en remontée de floraison,
  • en fin de saison.

Critères de notation
Les appréciations portent sur plusieurs critères : la qualité de la fleur et du rosier, de la floraison et de la défloraison ; la floribondité ; la végétation ; l’état sanitaire ; le parfum et le charme. Les examinateurs s’appuient aussi sur les observations des jardiniers en ce qui concerne les caractéristiques végétatives des plantes.

Rôle de la section roses
La section roses de la SNHF est maître d’œuvre du Grand prix de la rose. Son président Janic Gourlet, assisté de trois personnes de la section roses, assure les contacts et la coordination avec les sites tests, les obtenteurs et les différents acteurs du secteur. Il élabore la synthèse des notations sur la base des résultats des sept jurys locaux. Un jury national en assure le contrôle et procède à l’attribution des prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *