Archive journalières: 17 mai 2016

Bégo aux couleurs intenses

Bégonia tubéreux à feuillage pourpre en fleur sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Mon bégonia tubéreux à fleurs en ailes d’ange pourpres et fleurs orange fluo a pris de l’ampleur et ses couleurs se sont encore accentuées.

Bégonia tubéreux à feuillage pourpre en fleur sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Les feuilles pourpres au revers ont presque une teinte noire sur le dessus. Et pourtant la potée ne reçoit le soleil que le matin jusque vers midi. Leur forme très effilée et dentées est très élégante. Quant à la floraison, elle offre un contraste saisissant avec le feuillage. Les fleurs sont bien dressées, pas du tout retombantes comme celles des hybrides de Begonia boliviensis. La couleur orange est très flashy, j’adore !

Le bar à nectar est ouvert sur mon balcon parisien

Sceaux de Salomon en fleur sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Mes sceaux de Salomon géants (Polygonatum) sont couverts de petites fleurs en clochettes apparemment très nectarifères car c’est un ballet incessant d’abeilles et de bourdons qui viennent les butiner.

Je dois d’ailleurs faire attention, car plusieurs hampes ont envahi l’espace où je me déplace habituellement sur mon balcon et à chaque fois, je bouscule les tiges et les insectes visiteurs qui manifestent leur mécontentement en bourdonnant bruyamment. Et en tournoyant tout autour de moi si je ne m’écarte pas assez vite.

Impatiens stenantha, nouvelle acquisition

Impatiens stenantha (Balsaminacées) sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
J’ai trouvé cette espèce d’impatiens sur le stand de la pépinière Vert’Tige qui exposait lors des Journées des Plantes de Chantilly. Une plante vivace rustique pour terrain frais et ombragé à la floraison jaune très originale.

Avec les impatiences, c’est toujours un peu la loterie, car certaines espèces ont des exigences de culture qui les rendent très délicates alors que d’autres ont vite fait d’envahir l’espace qu’on leur accorde et bien au-delà.  La petite plante achetée devrait prendre une belle ampleur, puisqu’elle peut atteindre jusqu’à 0,6 à 1 m de hauteur. Je l’ai donc installée dans un grand pot design, plus haut que large. Avec un terreau riche, qui plaît à l’anémone du Japon qui est voisine. Le pot garde la fraîcheur du substrat, cela devrait convenir à ces deux soiffardes en été.

Impatiens stenantha est originaire de la Chine où elle pousse dans des régions montagneuses.

Nouvelle grande séance de jardinage sur mon balcon

Jardinage sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
C’est bien beau de courir les fêtes des plantes et les jardineries, mais les jeunes plants en godets ou conteneurs finissent vite par s’accumuler, nécessitant des arrosages répétés pas toujours faciles à effectuer. Profitant d’un temps à peu près agréable, je me suis lancé hier matin dans une nouvelle séance de plantations et de rempotages.

Jardinage sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
S’il n’y avait que les plantations… Mais c’est le nettoyage ensuite qui est pénible et long, surtout après quatre bonnes heures de jardinage. Le dos en compote, des courbatures… J’ai terminé ce week-end prolongé encore plus fatigué qu’avant. Mais j’ai pu installer toutes mes nouvelles acquisitions et les quelques plantes offertes.

Jardinage sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
À priori, mon balcon est fini pour cette année. Je n’ai plus qu’à acheter quelques nouveaux tuteurs et des supports pour pots pour accrocher en hauteur quelques plantes. Et je vais pouvoir arroser régulièrement sans être obligé de jongler ou d’enjamber des petits pots. Cool quoi !