Pelouse, photo Zaza Studio / Fotolia
Question posée par Béatrice dont la pelouse a jauni avec l’hiver et à qui on a proposé de la peindre avec une peinture spécial bio.

La peinture de la pelouse, c’est une méthode qui se développe aux États-Unis et notamment en Californie. Quand le vrai gazon dépérit et jaunit, souvent par manque d’eau lors d’une sécheresse prolongée, certains américains « maquillent » tout simplement l’herbe jaunie en pulvérisant dessus une peinture verte. Cela donne un aspect plus proche de celui attendu pour une pelouse, mais ça n’améliore pas l’état du gazon. Et il faut être sûr que la peinture n’a aucune toxicité pour les graminées qui composent le tapis vert, sinon bonjour les dégâts !

Quand la pelouse jaunit en hiver, le plus simple, c’est d’attendre le retour du printemps, d’épandre une fine couche de compost en surface après avoir ratissé les herbes desséchées et jaunies et aéré le sol. Cela devrait suffire pour redonner un coup de fouet aux graminées qui devraient vite reverdir, sans oublier de les arroser si le temps sec se prolonge.

Les engrais spécial gazon, riches en azote, ont souvent une action coup de fouet et reverdissante. Mais ils n’améliorent pas le sol dont la structure se dégrade sans apport de matières organiques sous forme d’humus. Privilégiez le compost, sans excès.