Guide de bonnes pratiques contre les maladies à dépérissement du buis

Guide de "Bonnes pratiques contre la cylindrocladiose et les autres maladies à dépérissement du buis", programme SaveBuxus® (2014-2017)
À l’occasion du Salon du Végétal à Angers, ASTREDHOR, l’Institut technique de l’horticulture, présente son Guide de « Bonnes pratiques contre la cylindrocladiose et les autres maladies à dépérissement du buis » réalisé dans le cadre du programme SaveBuxus® (2014-2017).

Ce guide de 72 pages a été pensé et rédigé par ASTREDHOR dans le cadre de ce programme coordonné par ASTREDHOR et Plante & Cité. Le Programme SaveBuxus vise à mettre au point et évaluer des solutions de biocontrôle contre la pyrale du buis (Cydalima perspectalis) et le dépérissement induit spécifiquement par Cylindrocladium buxicola. SaveBuxus est mené en partenariat avec l’Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne de l’Inra, et la société de biocontrôle Koppert pour le volet pyrale.

Première publication du Programme SaveBuxus sur la cylindrocladiose, ce guide de bonnes pratiques s’adresse en priorité aux gestionnaires d’espaces plantés et aux professionnels de la production. Il est disponible et téléchargeable en accès libre sur le site www.astredhor.fr

Exclusivement basé sur l’étude de la bibliographie, ce recueil constitue un document de travail pour lutter contre la cylindrocladiose du buis. Au sommaire :

  • Un rappel des connaissances indispensables sur le buis,
  • Des éléments clés sur la cylindrocladiose,
  • Des conseils pratiques d’action contre la maladie, de l’entrée en culture, à la culture en pépinière ou l’entretien en jardins et espaces verts,
  • Les mesures d’hygiène et les pratiques culturales permettant de lutter efficacement contre Cylindrocladium buxicola,
  • Les éléments clés de la lutte phytosanitaire : typologie des produits, revue des produits autorisés, pratiques de lutte

Les résultats des travaux d’expérimentation menés au niveau national dans le cadre du Programme SaveBuxus contribueront à consolider les conseils pratiques délivrés dans ce recueil. Une seconde version du document sera réalisée au regard des résultats obtenus.

En complément de ce guide, un recueil spécifique sera publié par ASTREDHOR sur l’observation et la reconnaissance des maladies et des principales causes de dépérissement du buis. Les utilisateurs pourront s’appuyer sur une étude illustrative des différentes formes parasitaires du buis, recensées et identifiées dans cet ouvrage complémentaire.

Les partenaires financiers du Programme SaveBuxus : FranceAgriMer, Val’hor, l’Onema et la Fondation de France.

À propos d’ASTREDHOR
ASTREDHOR conçoit et met en œuvre des programmes de recherche et des expérimentations au service des professionnels de la filière horticole, de la fleuristerie et du paysage. L’Institut technique de l’horticulture développe des techniques, outils et nouveaux produits capables d’améliorer les performances techniques, économiques et environnementales des entreprises horticoles, des pépiniéristes et des paysagistes. L’Institut s’appuie en région sur six unités de bassin composées de 10 stations d’expérimentation qui portent le projet de l’Institut et le déclinent au sein de leurs territoires. Un programme national et des essais de recherche régionaux sont conduits de manière coordonnée au sein de l’Institut. ASTREDHOR regroupe 70 ingénieurs, docteurs, doctorants et techniciens, et près de 1 300 adhérents.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Un traitement au bacillius thuringiensis semble avoir éliminé la pyrale de mon jardin. Dans le parc des Buttes Chaumont (où la consigne était de condamner tout arbuste infecté) il reste beaucoup de buis. Dans mon cas, pas de trace du champignon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *