Séneçon haut perché

Séneçon du Cap (Senecio inaequidens), Astéracées, adventice sur le viaduc de la Villette en automne, canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Certaines plantes sauvages ont le chic pour aller s’accrocher dans les endroits les plus improbables. Comme ce séneçon du Cap (Senecio inaequidens) qui a été pousser sur le viaduc de la Villette (Paris 19ème) tout en ferraille. Ce qui ne l’empêche pas de donner une belle floraison d’un jaune éclatant.

Séneçon du Cap (Senecio inaequidens), Astéracées, adventice sur le viaduc de la Villette en automne, canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)Même avec très peu de terre, cette belle mauvaise herbe s’est bien installée. Son feuillage fin en boule assez dense est plutôt élégant. Et la floraison vaut bien celle de nos bidens cultivés ou de certains oeillets d’Inde. Le pont plutôt sombre gagnerait à être davantage fleuri avec ce séneçon venu d’Afrique du Sud dans les années 1930. Ses graines sont arrivées accrochées à la laine des moutons qui étaient importés. Elles sont tombées sur les voies de chemin de fer et ont colonisé peu à peu la France en suivant les rails et les autoroutes.

Tant que les températures restent douces, cette espèce continue à fleurir, parfois jusqu’au coeur de l’hiver, notamment dans les endroits protégés de Paris. Là où il est installé, ce séneçon risque de prendre assez vite un coup de gel quand les températures vont se mettre à descendre.

Séneçon du Cap (Senecio inaequidens), Astéracées, adventice sur le viaduc de la Villette en automne, canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Je le trouve plutôt sympathique et il irait très bien dans une jardinière sur un rebord de fenêtre ou un balcon ensoleillé.

Séneçon du Cap (Senecio inaequidens), Astéracées, adventice sur le viaduc de la Villette en automne, canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Pour le propager, il suffit de récupérer les fruits en forme d’aigrette blanche plumeuse. Mais attention quand même, car les graines sont très mobiles et elles peuvent s’installer dans un jardin rapidement.

Séneçon du Cap (Senecio inaequidens), Astéracées, adventice sur le viaduc de la Villette en automne, canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Ce pont noir manque décidément terriblement de verdure et de fleurs…

Commentaires (4)

  1. mamiefanfan

    sympa cette couleur dans la ferraille !! et très originale comme décoration !!

  2. jpp

    Faut que j’essaye le séneçon à St-serge : chez nous ce sont les envahissantes qui marchent et c’est toujours rigolo de voir râler les écolo-puristes.
    Ce pont est à une extrémité de la parcelle de petite ceinture que la municipalité du XIXème a choisi de mettre en valeur prioritairement (l’autre extrémité étant du côté de l’avenue Jean Jaures). En partant de saint-Serge , on a une succession de jardins partagés et de pied d’immeuble : Immeuble La Sablière, Petits passages, immeuble Belvédère, Ptit bol d’herbe, bords de Petite ceinture aménagés par Ptit bol d’herbe et le futur jardin Charmante petite campagne urbaine au bord du canal (sans compter un appel à projet « agriculture urbaine  » qui peut faire débat). Donc l’idée de fleurir le pont n’est peut-être pas tombé dans l’oreille d’un sourd…et d’ailleurs mon amie Anne-Marie y a sans doute déjà pensé.
    NB L’ouverture de Charmante petite campagne urbaine est retardée à cause de la goujaterie des responsables du chantier d’à côté : ils n’ont pas hésité à briser la clôture et à dévaster les travaux d’aménagement déjà engagés par la DEVE (Ville de Paris) et les jardiniers eux-mêmes.

  3. Nell

    Belles vues et la plante est sympa.

  4. JOSETTE

    Sympa cette plante à cet endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *