Pour le jardin des serres d’Auteuil

Pour le jardin des serres d'Auteuil, Éditions Alternatives
Deux auteurs, deux regards pour capter l’atmosphère particulière de ce lieu unique, situé dans le bois de Boulogne. Les mots et les images, au service d’un patrimoine national, le Jardin des Serres d’Auteuil.

Le photographe Jean-Christophe Ballot a su capter l’atmosphère particulière de ce lieu unique, situé dans le bois de Boulogne. Créé en 1761 sous le règne de Louis XV autour d’un parterre à la française, ce site classé est considéré comme l’un des plus beaux jardins de Paris. Réaménagé au XIXe siècle par l’architecte Jean-Camille Formigé, il est alors agrémenté des grandes serres, étonnantes et majestueuses constructions de verre et de métal peintes en bleu turquoise.

Ouvertes au public, les serres sont encore en activité et conservent des espèces rares et luxuriantes pour le plus grand bonheur des amateurs de botanique et d’horticulture.

Un voyage tout en sensibilité afin de témoigner de la beauté du site et ainsi participer à la prise de conscience du danger de voir disparaître ce patrimoine urbain classé.

Pour le jardin des serres d’Auteuil
Sophie Nauleau, Jean-Christophe Ballot
Préface de Jean-Yves Tadié, professeur émérite à la Sorbonne et spécialiste de l’œuvre de Marcel Proust.
Éditions Alternatives
104 pages; quadri relié; 18,7 x 20 cm; 25 €.

Commentaires (5)

  1. nanou

    Bof ….Hollande a d’autres chats à fouetter en ce moment .

  2. Josette

    J’ai quelques courriers en préparation pour le Président de la République, les serres
    d’Auteuil sont un des sujets.prévus.

  3. jpp

    1/ La manifestation prévue est reportée. Les opposants relancent la campagne de messages au président de la République (par mail ou par la poste : dans ce dernier cas c’est gratuit).
    2/ il faut bien comprendre qu’il n’y a aucune nécessité sportive à l’extension , un numéro spécial de l’Equipe paru l’an dernier nous l’apprend. On va détruire un court de tennis pour le remplacer par un autre. L’extension ne sert qu’à vendre plus de limonade et de tee-shirts (ce que le Fédération de tennis appelle « améliorer l’accueil du public »). Dans ce cadre, l’annexion des serres est essentielle: les serres doivent servir de décor prestigieux : c’est pourquoi le projet alternatif d’extension sur le périphérique , parfaitement viable, est repoussé.
    Dans les circonstances actuelles , la recherche d’un consensus , de la fameuse « unité nationale » devrait pourtant être recherché il me semble.

  4. nicole

    on se concentre un peu …. et on oublie le bruit ….. on ne peut pas renoncer à ce lieu à cause du bruit, et dnner rason à ceux qui veulent l’amputer et mettre son existence en péril !

  5. nanou

    je ne partage pas cet enthousiasme . Le bruit ambiant du périphérique juste à côté gâche tout .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *