Cosmos en folie dans le parc de Passy

/, parc ou jardin, Paris, plante annuelle/Cosmos en folie dans le parc de Passy

Cosmos en folie dans le parc de Passy

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)
Spectacle époustouflant que cet immense massif de cosmos démesurément grands et surtout couverts de fleurs en ce mois de novembre ! Cela laisse rêveur…

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)S’il n’y avait le feuillage coloré des parrotias, on pourrait encore se croire en été tant les floraisons sont encore abondantes.

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)
Feuillage léger et plumeux, grandes fleurs comme suspendues dans les airs… Les cosmos ont beaucoup d’atouts pour plaire. Et en plus ils sont faciles à cultiver et leur floraison semble ne vouloir jamais cesser.

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)
La vue depuis les appartements qui entourent le parc doit être impressionnante avec cette immense prairie fleurie qui se renouvelle au fil des jours.

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)Une vague de cosmos !

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)
Blanc, rose pâle ou soutenu, cramoisi, pourpre… Quatre couleurs qui se marient bien les unes avec les autres, toujours lumineuses quelle que soit la météo.

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)
Le parc de Passy est un espace vert très calme, protégé des bruits de Paris, où il fait bon se promener ou se reposer sur l’un des bancs. Vous pouvez encore en profiter, tant que les températures de l’automne restent douces.

Cosmos dans le parc de Passy en automne, Paris 16e (75)
Je verrai bien un immense parterre de ces cosmos dans Paris le long des berges de la Seine ou sur la Petite Ceinture…

By |2015-11-11T21:59:29+00:00novembre 10th, 2015|fleur, parc ou jardin, Paris, plante annuelle|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. mamiefanfan 10 novembre 2015 at 13 h 27 min

    Magnifique bouquet géant de couleurs tendres. un régal pour les promeneurs !!!

  2. jpp 10 novembre 2015 at 11 h 08 min

    Pierre Lieutaghi fait remarquer que nos fleurs indigènes ne fleurissent plus après la fin du printemps. C’est donc oui une chance que d’habiter dans le XVIème , à deux pas du bois du Boulogne et après la découverte de l’Amérique. Bon Alain, vous qui déménagez souvent, vous nous restez un peu dans le XIXème hein !

  3. Josette 10 novembre 2015 at 9 h 04 min

    Une bénédiction ces cosmos. Comme Nanou je pense que les habitants du quartier et de ces immeubles ont bien de la chance.

  4. nanou 10 novembre 2015 at 8 h 10 min

    les habitants de ce quartier ont beaucoup de chance !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui