Conférence publique « La nature en ville : une solution pour s’adapter au changement climatique »

Affiche de la conférence La nature en ville, des solutions pour s'adapter au changement climatique, Natureparif, Paris, octobre 2015Dans le cadre de son cycle de conférences à destination du grand public, Natureparif propose une nouvelle rencontre animée par Marc Barra, écologue au sein de l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité. Au programme, le changement climatique et les solutions apportées par la nature en ville pour s’adapter aux effets des modifications du climat.

Après avoir longtemps été sujet de controverses et de débats, le changement climatique est aujourd’hui une évidence et une réalité. C’est dans ce contexte que s’ouvrira en décembre 2015, à Paris, la 21ème Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, également appelée COP21.
En Île-de-France, le changement climatique n’est qu’une facette des changements globaux puisque nous connaissons dans le même temps une érosion spectaculaire de la biodiversité, les deux phénomènes étant liés. Impactée par le changement climatique, la biodiversité change en retour et peut l’accélérer. Elle est aussi un réservoir de solutions puisque les écosystèmes en bon état de conservation contribuent à la fois à l’atténuation (captage et stockage du dioxyde de carbone atmosphérique) et à l’adaptation aux effets du changement climatique (risques naturels comme les inondations, les tempêtes, les glissements de terrain ou l’érosion des sols). Les possibilités en matière de solutions faisant appel à la biodiversité sont innombrables et variées.

Déroulé de l’intervention
Marc Barra évoquera ces solutions fondées sur la nature en ville. Elles offrent la possibilité de gérer les inondations ou les risques de ruissellement, mais aussi la chaleur et la canicule, ou encore la résilience face à l’arrivée d’éventuels pathogènes. En plus de ces « services climatiques », la nature génère des bénéfices sociaux en termes de santé et le bien-être des citadins (production d’oxygène, stockage du carbone et filtration des particules, attributs récréatifs). Les solutions qui s’en inspirent peuvent par ailleurs – en coût global d’investissement et de gestion – s’avérer bien moins onéreuses que leur alternatives.

Informations pratiques
Jeudi 22 octobre 2015 de 19h à 21h
Halle Pajol – Auberge de Jeunesse
18/22 ter, rue Pajol, 75018 Paris.
Métro : ligne 12, station Max Dormoy.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *