Ateliers découvertes par la nature dans le parc Jean-Jacques Rousseau

Vue du Parc Jean-Jacques Rousseau, photo ©TEZENAS
Dernier grand rendez-vous de la saison dans le parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville (60), « Savoirs et Faire » renoue avec les savoirs pratiques issus de la nature, la transmission et le geste.

Nos premiers maîtres de philosophie sont nos pieds, nos mains, nos yeux nous dit Rousseau dans l’Émile. Dans cet esprit, ateliers, démonstrations et promenades d’observations pour toute la famille seront vos guides de survie en pleine nature. On pourra retrouver les techniques anciennes d’allumage du feu, filtrer et assainir l’eau avec les moyens naturels, cuisiner sauvage, partir aux origines de la pêche, tirer à l’arc, s’initier au bâti en torchis ou en bardeaux de bois, filer la laine et les fibres végétales et tisser comme il a 5500 ans, découvrir les techniques ancestrales de tannage de peaux, reconnaître les traces et indices des animaux ainsi que les chants d’oiseaux,
ou encore former son oreille aux sonorités musicales des premiers âges.

Vue du Parc Jean-Jacques Rousseau, photo ©TEZENAS
Et aussi… librairie avec une sélection d’ouvrages spécialisés et ludiques. Buvette rustique avec sanglier à la broche à partir de 12h.

Le week-ends des 17 et 18 octobre, ateliers ouverts de 14h à 19h.

Les ateliers

Tissage végétal au fil de lin animé par Marie-Pierre Puybaret
C’est l’ensemble de la chaîne qui relie la plante au tissu que Marie-Pierre Puybaret présentera, du tissage végétal au fil de lin, basse lice et haute lice. L’une des techniques vieille de plus de 5500 ans n’est autre que celle utilisée pour la confection des premiers tissus en Europe comme en atteste les vestiges archéologiques de plusieurs lacs alpins. La chercheuse expliquera les découvertes nombreuses, passionnant voyage dans le temps et les savoirs ancestraux.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre. Présentation en continu+ateliers tissage à 14h30, 15h30, 16h30 – dès 10 ans, durée : 30 mn. 8 personnes max.

Marie-Pierre Puybaret est chercheuse affiliée au CNRS et à l’Institut National de Recherche et d’Archéologie Préventive sur de nombreuses fouilles, études et recherches autour du tissu; elle est aussi tisserande depuis plus de 30 ans et formatrice. Elle a notamment contribué à plusieurs publications et documentaires vidéo sur les techniques de production textile anciennes.

Bâtir des murs en terre crue : le torchis animé par Gilles Alglave, Maisons paysannes de l’Oise
Saviez-vous que ce matériau composite, mélange d’eau, d’argile, et de fibres naturelles était employé dans la construction des habitations européennes depuis le néolithique ? Pourtant délaissé depuis l’apparition des matériaux industriels, il s’inscrit dans la modernité en offrant de belles performances thermiques et écologiques. Venez vous initier au savoir-faire du « béton naturel » caractéristique de nos architectures rurales avec Maisons Paysannes de l’Oise et participez à l’édification d’une structure en torchis.

Samedi 17 octobre uniquement. Démonstration et participation en continu + atelier recyclage de torchis à 16h.(durée ≈1h)

Gilles Alglave est président de Maisons Paysannes de l’Oise, section départementale de l’association de sauvegarde
du patrimoine rural français. Ce passionné milite pour la réhabilitation du torchis, pour ses vertus bioclimatiques et écologiques, et pour la transmission de son savoir-faire par la formation d’artisans, de particuliers et de scolaires.

Constructions en bardeaux ou tavaillons de bois animé par Philippe Jousseaum
Saviez-vous que le parement en bardeau de bois est 350 fois plus isolant que la tôle à épaisseur égale ? De leur fabrication à partir de billes de chêne, de châtaigner, d’acacia ou de cèdre on s’initiera au débit sur quartier en suivant la ligne du bois et à la pose traditionnelle pour conserver tous les avantages de ce matériau ancestral, employé dès le néolithique, populaire au Moyen-âge, et que les multiples qualités isolantes, esthétiques et écologiques remettent au goût du jour.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre. Démonstration et participation en continu.

Fabricant et formateur pour des associations, Philippe Jousseaum transmet son savoir sur le bardeau depuis plusieurs années. Autrefois producteur de pièces de bois, pour la tonnellerie, il s’est reconverti dans la fabrication et la médiation autour du bardeau après avoir suivi une formation sur le chantier de Guédelon.

Tannage des peaux animé par Dominique et Jean Mathieu, association La Couenne
Qu’elles servent pour la confection de vêtements, sacs, ou en cordonnerie… les peaux d’animaux font partie de notre quotidien. Mais les méthodes de tannage qui permettent de transformer ces peaux en cuir plus durable et plus souple n’ont pas attendu l’ère industrielle. L’atelier-exposition passe en revue les différentes techniques et outils utilisés parfois depuis des millénaires.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre. En continu.

Dominique et Jean Mathieu ont créé l’association la Couenne en vue de diffuser des connaissances et le résultat d’expérimentations. Ces artisans férus d’histoire ont souhaité conjuguer leurs savoir-faire aux découvertes et questionnements des archéologues.

Filtrer et assainir l’eau naturellement animé par Gaëtan Dheilly
La phytoépuration des eaux usées sans employer de produits chimiques… une alternative écologique qui trouve de plus en plus d’adeptes, par exemple chez les propriétaires de piscines privées, et s’inspire de l’observation des zones humides. L’atelier propose de présenter les différentes étapes qui composent la filtration et l’assainissement de l’eau par le biais de filtres minéraux et l’usage de plantes..

Samedi 17 et dimanche 18 octobre. Présentation en continu. Parcours découverte à 15h30. (durée 1h30)

Gaëtan Dheilly est animateur nature au Parc Jean-Jacques Rousseau

Traces et indices de la nature avec le CPIE de l’Oise
Mettez vos sens à l’épreuve de la forêt pour mieux connaître ses habitants : observer les traces de la faune et de la flore, reconnaître nids d’oiseau, plumes, empreintes…
Selon les découvertes et en guise de trophée, chacun pourra repartir avec un moulage en plâtre de ces traces.

Samedi 17 octobre uniquement. Présentation en continu. Parcours découverte à 14h (durée 1h30).

Le CPIE de l’Oise (Centre Permanent d’initiatives pour l’environnement) a pour objectif la promotion d’une politique de sensibilisation, d’initiation, de formation, d’information, de recherche, dans le domaine de l’environnement

Reconnaissance des oiseaux et des chants d’oiseaux avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO)
Sauriez-vous différencier le pépiement d’une mésange du gazouillis d’une hirondelle ? L’oreille non formée peine à reconnaître le chant de l’un ou l’autre, de même qu’il est difficile de discerner un plumage d’un autre ramage. A l’heure où les applications permettent l’identification visuelle, voire même sonore sur nos téléphones et tablettes, on vous propose de vous en remettre à vos propres organes sensoriels (vue, toucher, ouïe) pour aborder le langage des oiseaux et s’ouvrir au vaste monde de l’ornithologie.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre. Parcours découverte à 15h (durée : 1h30).

Créé le 1er juillet 2009, le Groupe LPO Oise est composé intégralement d’adhérents isariens bénévoles et a pour objectif de faire partager au plus grand nombre la beauté, mais aussi le respect de l’oiseau, de la nature et de l’homme.

La pêche des temps anciens, gestes et outils animé par Giovanni Foletti
À quoi ressemblait la pêche des temps anciens ? La plupart des techniques apparues depuis l’aube de l’humanité nous sont encore familières : pêche à la ligne avec un hameçon, pêche au filet, à la nasse ou au harpon. Giovanni Foletti vous propose de confectionner votre propre outil en os, bois de cerfs ou fibres végétales et vous mettre ainsi dans la peau du pêcheur des premiers âges.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre. Démonstration en continu.

Giovanni Foletti est diplômé en archéologie préhistorique à l’université de Neuchâtel, et pratique l’archéologie expérimentale. Il se passionne pour l’artisanat de nos ancêtres « chasseurs- cueilleurs » et tente de redécouvrir leurs gestes et techniques alliant rigueur scientifique et souci de transmission du savoir.

Techniques anciennes d’allumage du feu animé par Jacques Teysaandier, ArkéoMédia
De la friction du bois en passant par la percussion de la pierre et le précieux recours à la chair d’un champignon, on saura tout des secrets pour que le feu apparaisse, mais aussi les recherches qui ont permis cette connaissance d’une technique préhistorique. Chacun pourra faire l’expérience du feu et entrevoir toute l’ingéniosité déployée par nos ancêtres pour maîtriser ce phénomène physique toujours aussi fascinant.

Dimanche 18 octobre.
Ateliers démonstration + pratique : 14h30, 16h, 17h30. (durée ≈1h)

Jacques Teyssandier est médiateur en archéologie au sein de l’association ArkéoMédia depuis 2011. Diplômé en Préhistoire, il est particulièrement intéressé par l’expérimentation des méthodes anciennes de production du feu.

Forger des outils comme à l’époque du fer animé par Jean-Marc Gillet, ArkéoMédia
À la manière d’un forgeron du second âge du fer, Jean-Marc Gillet présente les principes de base du travail du métal sur une forge au sol avec soufflets double en peau, pinces et marteaux. Assistez à la transformation de la matière encore chaude en pointe de flèches, fibule ou en briquet à silex confectionnés sous vos yeux.

Samedi 17 octobre. Démonstrations en continu.

Jean-Marc Gillet, médiateur associé de l’association ArkéoMédia est artisan-forgeron. Sa vocation pédagogique s’appuie sur une expérience professionnelle et une passion pour l’histoire, l’archéologie et les techniques anciennes. Il s’adonne à la reconstitution de mobiliers archéologiques principalement dans le domaine de la métallurgie et a notamment travaillé au parc archéologique de Samara à ce titre.

Pâturage en parcours de moutons & travail de la laine Les Bergers urbains
Un troupeau de Thônes et Martod s’invite au Parc Jean-Jacques Rousseau. Le public pourra ainsi aller à la rencontre de cette race rustique de moutons, et, en parallèle, passer en revue le travail artisanal de la laine, de la toison jusqu’à la pelote de laine. Le troupeau se déplace en totale liberté, uniquement guidé par les bergers et son action permet non seulement l’entretien des pelouses de manière naturelle et respectueuse de l’environnement, mais aussi leur fertilisation. Le pâturage en parcours vient habiter les paysages du parc, conçus dès le XVIIIème siècle comme un hommage à un idéal antique et à la quiétude de la vie pastorale.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre. En continu.

Avec leur troupeau de 17 moutons, les Bergers Urbains développent un système de gestion durable d’espaces verts grâce au pâturage en parcours ainsi que d’autres activités qui remettent l’agriculture au cœur du réseau local et restituent à l’Homme une place harmonieuse dans les écosystèmes.

Musique primitive : concerts et ateliers « de bois, de pierre et d’os » avec Guy Thevenon
Qu’aurait été un concert à l’aube de l’humanité ? À cette interrogation à laquelle nul ne saurait répondre avec précision, Guy Thevenon, Robbas Biassi Biassi et Laurent Chouteau proposent un concert « de bois, de pierre et d’os ». Leur travail de recherche et d’expérimentation sur le choix des instruments est à l’origine d’une musique où l’usage d’éléments naturels (sifflets de pierre, noisettes, dents ou coquillages…) se prolonge dans des formes plus élaborées, prémices des instruments actuels (arc à bouche, pluri-arc, flûte harmonique…). Polyphonies et polyrythmies entraînent le public dans un voyage aux racines de la musique. Ce concert a été créé en 2014 pour les Journées de la Préhistoire du Musée de la Préhistoire de Quinson.

Exposition-Ateliers en continu, concert à 17h. (durée ≈1h)

Guy Thevenon, musicien, passionné de musicologie et d’ethnologie, possède une collection unique d’instruments collectés dans le monde entier et composés à partir de matériaux naturels : os, pierres, graines…

Initiation au compost et au purin d’orties avec Vincent Lahache
Comment et pourquoi faire son propre compost ou purin ? Quelques règles vous seront prodiguées pour faciliter le travail des micro-organismes et bien aérer la terre. Des gestes simples et des savoirs utiles au jardin et au jardinier.

Dimanche 18 octobre à 16h, (durée ≈1h)

Vincent Lahache est le responsable des espaces paysagers du Parc Jean-Jacques Rousseau.

Abris, gîtes, hôtels à insectes avec Annie Ocana et Martina Granzeria
Abeilles, coccinelles, guêpes solitaires, papillons et lombrics sont autant d’alliés pour le jardinier. Les butineurs assurent la pollinisation des fleurs, arbres fruitiers et légumes, tandis que lombrics et mille-pattes s’activent pour assurer la fertilité des sols. Guêpes solitaires et prédateurs débarrassent légumes et fleurs des pucerons et autres nuisibles. Le Parc naturel régional Oise-Pays de France vous initiera à la construction d’abris et hôtels à insectes, permettant de faire de votre jardin un lieu accueillant et plein de vie.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre, en continu.

Atelier proposé par le Parc Naturel Régional Oise – Pays de France, avec Annie Ocana, guide nature et patrimoine et Martina Granziera, guide du PNR.

Tir à l’arc, avec la Compagnie d’arc du Grand Saint Martin d’Ermenonville
Retrouvez les archers passionnés de la compagnie d’arc d’Ermenonville, autour du jeu d’arc traditionnel du XVIIIe siècle composé de deux cibles opposées. Chacun pourra s’essayer à cet art pratiqué dans le Valois depuis le Moyen Age, dûment guidé dans un cadre historique exceptionnel.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre, en continu.

Autour de l’abeille : miel et cire avec Richard Grenier
On connaît Apis mellifera pour son miel mais ce que l’on sait moins, c’est que de la quantité de pollen butiné par l’abeille dépend aussi leur production de cire sécrétée par leurs glandes abdominales. À travers cet atelier on se familiarisera avec les butineuses pollinisatrices de notre environnement, mais aussi la fabrication et les applications de leur production de cire, qui sert notamment à la confection de bougies depuis le XIVème siècle.

Samedi 17 et dimanche 18 octobre, en continu.

Richard et Véronique Grenier sont apiculteurs à Montlognon et exploitent les ruches sur le site du parc. Leur production de miel se double de celle de produits qui en sont dérivés.

Et aussi
Buvette rustique, de 12h à 19h
Avec sanglier à la broche préparé l’amicale des pêcheurs d’Ermenonville, soupes de saison, petites restauration, boissons chaudes et froides.

Sélection d’ouvrages spécialisés et ludiques, avec la librairie Saint Pierre de Senlis.

Vue du Parc Jean-Jacques Rousseau, photo ©TEZENASInformations pratiques
Parc Jean-Jacques Rousseau Jardin des Lumières
1, rue René de Girardin, 60950 Ermenonville.
Tél. : + 33 3 44 10 45 75.
Courriel : info@parc-rousseau.fr
www.parc-rousseau.fr

Tarifs d’entrée
• Plein tarif : 5 €.
• Tarif réduit : 3 € (étudiants, militaire, seniors, demandeurs d’emplois ).
• Gratuité : enfants (-18 ans) et personnes handicapées.

Commentaires (3)

  1. Tina de Nissa

    Que de possibilités de s’instruire, c’est formidable ! Si je n’étais pas si loin je participerais à l’atelier reconnaissance des oiseaux et chants d’oiseaux et à celui qui concerne les bardeaux et tavaillons (ou tavillons ?) . Je trouve ça très beau, il y en a de magnifiques dans les villages d’une région que j’adore: la Franche- Comté.

  2. Josette

    Sacré programme ! Tout ou presque m’intéresse mais je suis tout de même un peu trop loin. Une autre fois peut être, sans doute.

  3. nanou

    même si aucun atelier ne vous interesse , la splendeur du parc d’Ermenonville en automne vaut le déplacement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *