Paris autrement pendant les Journées européennes du patrimoine

Affiche des Journées européennes du patrimoine 2015, © DES SIGNES studio Muchir Desclouds
Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015, des lieux mythiques, insolites et exceptionnels de Paris ouvrent leurs portes aux Parisiens et aux visiteurs, à l’occasion des 32e Journées européennes du patrimoine. Le thème de cette édition : « Le Patrimoine du 21e siècle, une histoire d’avenir ».

Avec 180 sites municipaux ouverts au public et 93.000 visiteurs en 2014 (10.000 de plus qu’en 2013), Paris se mobilise cette année encore à l’occasion des Journées européennes du patrimoine (JEP), pour faire découvrir aux Parisiens et aux visiteurs les charmes et les joyaux de la capitale. Cet évènement gratuit permet à tous de pousser les portes d’un grand nombre de lieux historiques et culturels, dont certains sont habituellement fermés au public.

Pour cette 32e édition, les 14 musées de la Ville de Paris proposeront au public des rendez-vous d’exception : Paris Musées OFF au Musée de la vie romantique et au Musée Carnavalet ; le dévoilement de chefs-d’œuvre jusqu’ici conservées dans les réserves du Petit Palais ; des ateliers au Musée Cernuschi pour les petits afin de s’initier aux couleurs, aux lignes et formes abstraites ou géométriques de la création contemporaine d’Asie.

Cette édition intitulée « Le Patrimoine du 21e siècle, une histoire d’avenir » proposera aux visiteurs de réfléchir à l’histoire des édifices et à la notion de patrimonialisation, qui implique que les créations les plus récentes deviennent aussi le patrimoine des générations futures. Un thème qui interrogera les modalités de protection et de valorisation du patrimoine.

L’innovation est ainsi au cœur des JEP 2015. En effet, Architrip, start-up accueillie au sein de l’incubateur municipal Welcome City Lab, proposera plusieurs parcours de visites gratuites – dans les 13e, 15e, 17e, 18e et 19e, et 20e arrondissements – qui permettront au public de mieux comprendre l’architecture moderne et contemporaine parisienne.

De leur côté, les startups Cornis et Iconen, conceptrices d’un outil de valorisation de la Tour Saint-Jacques, associant médiation et suivi technique, exposeront ce week-end à l’Hôtel de Ville leurs premiers résultats. Enfin, l’appli Lineberty permettra d’expérimenter une nouvelle façon de gérer les files d’attente : l’Hôtel de Ville proposera à ses visiteurs de prendre un ticket virtuel, qu’ils présenteront à l’entrée à l’heure indiquée, pour réduire drastiquement le temps d’attente.

Commentaires (2)

  1. nicole

    intéressant, je pense que je vais me procurer ce bouquin, jpp !! je suis toujours assez « décoiffée » par les emplois décalés d’un langage à priori fixé, et , surtout, par l’affadissement et l’affaiblissement du langage, ces mots très « en retrait » qu’on emploi désormais pour qualifier des vérités que nous avons toujours cotoyées et affrontées, pourtant : on n’est plus mort, on est décédé, on n’est plus aveugle, on est non voyant …. tout est noyé dans un jargonnage européano-officiel assez navrant ….

  2. jpp

    Je lis en ce moment « Environnement et société » des sociologues Chantal Aspe et Marie Jacqué. Celles-ci soulignent fort justement que les mots-clé de notre époque sont des mots qui ont récemment changé de sens. Examiner le sens primitif de ces mots n’est pas inutile. Ainsi patrimoine ne s’employait autrefois que pour patrimoine financier, pollution n’était employé que dans un sens religieux ou sexuel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *