Archive journalières: 2 juillet 2015

Premières fleurs haut perchées de l’alcathéa

Alcathea suffrutescens 'Parkallee' sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Moment toujours très attendu que l’apparition de ces premières fleurs au coloris café au lait si unique. Cette année, elles culminent à une hauteur jamais atteinte.

Le début de la floraison coïncide avec l’arrivée de la canicule sur Paris. Difficile d’imaginer que, chaque année en hiver, je rabats au ras de la jardinière les grandes tiges de cette plante vivace XXL. Sa croissance est phénoménale puisque en trois mois elle a dépassé les deux mètres de hauteur sur mon balcon. Une plante qui donne le vertige ! Et le jardinier a un peu la folie des grandeurs 🙂

La floraison du Trachelium commence…

Floraison du Trachelium caeruleum en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La chaleur et les arrosages suivis ont accéléré la floraison de mon pied de Trachelium caeruleum. Les grosses ombelles vertes se couvrent peu à peu de blanc et les minuscules fleurs qui les composent dardent d’élégants pistils filiformes. L’ensemble est d’une grande délicatesse.

Floraison du Trachelium caeruleum en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Les petits boutons floraux blancs ressemblent à des têtes d’épingle. Chaque fleurette a la forme d’une minuscule trompette avec ce pistil qui jaillit et donne un aspect encore plus léger à l’inflorescence. C’est beau, la nature !

La curieuse floraison du Pinellia

Spathe et spadice du Pinellia pedatisecta sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Je cultive cette plante bulbeuse exotique de la famille des Aracées depuis plus de dix ans, mais je suis toujours autant fasciné par sa floraison si étrange qui se dresse au-dessus des larges feuilles découpées.

Spathe et spadice du Pinellia pedatisecta sur mon balcon en été, Paris 19e (75)Spathe verte, long spadice filamenteux, les couleurs ne sont pas spectaculaires, mais l’allure est très exotique. Pas fragile du tout, c’est une plante vivace bien rustique et facile à cultiver.

Par une très chaude soirée d’été parisienne

Ciel rougeoyant par une très chaude soirée d'été dans Paris, Paris 19e (75)
La température est grimpée à 34 °C hier sur mon balcon qui n’a le soleil que le matin, les soirées et les nuits sont de plus en plus chaudes, les immeubles et le goudron des rues ne cessent de dégager un flux de chaleur qui réchauffe encore plus. Même le ciel de la nuit tombante irradie comme des braises.

Ciel rougeoyant par une très chaude soirée d'été dans Paris, Paris 19e (75)
Mais cela donne des belles ambiances, avec en ombre chinoise les plantes de mon balcon, les antennes, les grues et les toits parisiens.

Ciel rougeoyant par une très chaude soirée d'été dans Paris, Paris 19e (75)
Selon la Chaine Météo, la capitale a enregistré une température maximale de 39,7°C à 16h47 hier 1er juillet dans la station météorologique du parc Montsouris (Paris 14e). C’est la 2ème valeur la plus élevée depuis 1873 dans la capitale, juste derrière 1947 mais devant la canicule d’août 2003. Fortes températures également à Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne (39,5°C), Roissy (38,3°C) dans le Val d’Oise et Toussus-le-Noble, dans les Yvelines.