Les lauréats du prix Versailles « Lire au Jardin 2015 »

Pour la quatrième édition du prix Versailles « Lire au Jardin », le jury présidé par Catherine Pégard, présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, a décerné le 3 juin 2015 le « Grand prix du livre Versailles lire au Jardin » et le « Prix du livre Versailles jeunesse ».

Le prix Versailles « Lire au Jardin » récompense et soutient le dynamisme de la production éditoriale dans le domaine de l’art des jardins et du jardinage. Le 1er avril dernier, un comité de lecture réuni autour d’Alain Baraton, jardinier en chef des jardins de Trianon, du grand parc de Versailles et de Marly, avait préalablement sélectionné cinq ouvrages dans deux catégories : « Grand Prix du livre Versailles Lire au Jardin » et « Prix du livre Versailles jeunesse ». Le jury s’est réuni le 3 juin afin de désigner les lauréats. Il était composé de : Catherine Pégard, Présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles ; Alain Baraton, Jardinier en chef des jardins de Trianon, du grand parc de Versailles et de Marly ; Alain Ducasse, Chef cuisinier ; Guiseppe Penone, Sculpteur ; Vincent Piveteau, Directeur de l’École Nationale Supérieure de Paysage ; Apollonia Poilâne, Présidente du Groupe Poilâne ; Jean-Marie Rouart, de l’Académie Française ; Françoise Simon, Directrice de la Librairie des Jardins à Paris, représentante du Comité de lecture ; Jean-Michel Wilmotte, Architecte.

Jardins de papier de Rousseau à Modiano,  Evelyne Bloch-Dano, Stock

Grand Prix du livre Versailles Lire au Jardin

Jardins de papier. De Rousseau à Modiano, Évelyne Bloch-Dano
Stock, 2015
Jardins de papier ou rêves de jardins ? Après une promenade historique du paradis de la Bible aux parcs à l’anglaise, Évelyne Bloch-Dano montre comment, dans les romans, le jardin est le reflet de l’âme, le travail qui rend meilleur, le repos mérité, la nostalgie de l’enfance, le rêve d’un monde idéal. De Rousseau à Proust, de Dumas à Sand, de Colette à Modiano, le jardin apparaît à la fois comme représentation du réel et miroir de l’imaginaire. Il y a aussi une part d’autobiographie joyeuse dans ce vagabondage cultivé : tout lecteur saura parcourir, déchiffrer, aimer, ce tableau naturel.

Cactus Câlin, Simona Ciraolo, Gallimard Jeunesse

Prix du livre Versailles jeunesse

Cactus Câlin, Simona CIRAOLO
Gallimard Jeunesse, 2015
Cactus Câlin, c’est l’histoire d’un cactus prénommé Titus. Il vient d’une famille très ancienne et très célèbre, dont tous les membres sont chics et bien élevés. Mais Titus se moque bien d’être grand et beau. Tout ce qu’il veut, lui, c’est un gros câlin. Les dessins, les couleurs, le personnage de Titus sont très touchants et le texte rempli de tendresse. C’est une belle histoire sur la différence, abordée avec humour et poésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *