Lis doublement attaqués

Lilium 'Tiny Double You' prêt à fleurir et grignoté par les othiorhynques sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
À peine sorties de terre, les jeunes pousses de mes lis ‘Tiny Double You’ ont été attaquées et grignotées par des criocères que je me suis empressé d’exterminer avec un insecticide biologique (et en écrasant ceux aperçus). Hier en m’approchant de la potée pour mieux observer les feuilles nouvellement échancrées, j’ai trouvé un othiorhynque. Double punition pour ces pauvres lis pourtant prolifiques et florifères.

Je n’ai plus qu’à commander des nématodes (Heterorhabditis) pour tenter d’éliminer ces charançons décidément difficiles à faire partir. Cette fois-ci je vais traiter toutes les potées et les jardinières.

Commentaires (2)

  1. julie

    J’ai un balcon qui est attaqué par les othiorhynques pour la seconde année consécutive… les nématodes ne sont efficaces que sur les larves, qui sont planquées dans la terre et se développent en rongeant les racines et le collet des plantes.
    Pour info, des nématodes sont disponibles dans les magasins Truf***lt (a un prix faramineux!) mais semblent être assez efficace (j’ai traité en octobre). Je pondère mon enthousiasme car j’ai encore de ces bestioles, et les nématodes n’ont pas tout détruit (j’ai pu retrouver des larves dans plusieurs bacs). Enfin, certaines plantes ne supportent carrément pas ce traitement : orchidées, géraniums, grenadier, cytyse blanc, plumbago, peut être d’autres.
    Le plus simple reste la chasse des individus, la nuit à la lampe de poche, en éclairant les feuilles par le dessous. Attention ces bestioles font les mortes dès qu’elles peuvent et se laissent tomber…
    Bon courage!!!

  2. jpp

    Je suis passé hier à Bagatelle. Peu de rosiers en fleur pour le moment, de belles clématites, et des fruitiers en cordons bien ravagés je pense par les othiorhynques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *