Exposition « Album-souvenirs d’un jardin particulier » dans le jardin Albert-Kahn

À la veille de l’ouverture du chantier de rénovation du musée, une exposition dans le jardin Albert-Kahn présente des photographies et récits collectés auprès des visiteurs et habitués du lieu. Ces photographies et ces bribes d’entretiens sont présentées sous forme de 9 bouquets d’images répartis sur l’ensemble du site lors d’une exposition en plein-air du 30 mai au 30 août 2015.

Logo Hauts-de-Seine le Département
En 2014, Maïda Chandèze-Avakian, ethno(photo)graphe, a mené des entretiens auprès des visiteurs et des riverains qui côtoient le jardin, des jardiniers qui le choient, des anciens qui l’arpentent toujours, des amoureux qui s’y retrouvent, des enfants qui l’explorent, des commerçants du quartier… À cette occasion, une collecte de photographies personnelles a été menée afin de rassembler les images amateurs constituant l’album-souvenirs de ce jardin particulier qui a ouvert ses portes en 1937. Cette étude a aussi permis de mieux appréhender le public du musée. Elle amorce une réflexion sur l’inscription du musée dans la mémoire collective, la perception du jardin de l’intérieur et de l’extérieur, le croisement des points de vue des différents types d’usagers et de leur niveau d’appropriation du site.

Un catalogue regroupant témoignages, portraits de visiteurs et photos familiales sera publié en juin 2015. Ce rendez-vous s’inscrit dans la programmation de la vallée de la culture des Hauts-de-Seine.

Albert-Kahn, musée et jardin départementaux
10-14, rue du Port, 92100 Boulogne-Billancourt.

Tél. : 01 55 19 28 00.
albert-kahn.hauts-de-seine.net
Du mardi au dimanche de 11h à 19h. Visite guidée le 30 mai 2015 à 11h et 12h.
Métro : ligne 10, station Boulogne – Pont de Saint-Cloud.
Bus : lignes 52, 72, 126, 160, 175, 460, 467, arrêt Rhin et Danube.
Tramway : ligne T2, station Parc de Saint-Cloud puis traverser la Seine.
Vélib’ : station au 15, rond-point Rhin et Danube.

Commentaires (3)

  1. Jean-François Cabestan

    Les amateurs de ce jardin auraient tout avantage à prendre la mesure du projet de transformation auquel il va être prochainement soumis.

  2. Tina de Nissa

    Cette constitution d’archives ne présage rien de bon… « Album souvenirs », ça sonne comme un avis de disparition ! C’est malheureux, en cuisine on « revisite », ailleurs on « rénove » pour la plus grande gloire de pantins auxquels les gens ne demandent rien. Qu’ils aillent prendre l’apéro et nous fichent la paix !

  3. jpp

    Le jardin va également être rénové et ce qui perce du projet du paysagiste désigné n’est pas pour réjouir les véritables amateurs de jardin (ma source : Conseil national des parcs et jardins).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *