Archive journalières: 29 mai 2015

Le mobilier paysager des années 50 aux 32èmes Puces du Design

Puces du Design 2015
Que ce soit pour le domestiquer ou pour l’enrichir, de tout temps les artistes, les architectes, se sont approprié le paysage comme moyen d’expression. Pas une génération, pas une époque, aucune culture d’aucun continent qui n’ait sollicité la nature comme espace culturel. Les années 50 n’ont pas échappé à cette tendance et l’arrivée de nouveaux matériaux dans cette décennie (fibres, résines, matières plastiques, bétons fibrés) a élargi l’horizon des designers.

Les grands ensembles se sont alors parés d’un nouveau mobilier urbain en accord avec les exigences d’esthétique, de robustesse et de convivialité du public ; les jardins des pavillons, les terrasses des villas se sont enrichis d’un mobilier ludique et d’éclairages modernes, souvent conçus avec intelligence dans la recherche d’un confort meilleur.

Depuis quelques années, le « outdoor » est à la mode; il a ses revues spécialisées, ses salons dédiés et il tient une bonne place dans toutes les rubriques déco des magazines… Cet engouement s’explique notamment par un besoin de plus en plus marqué des citadins d’affirmer leur lien avec la nature en même temps que par une volonté de s’approprier les extérieurs – terrasses ou jardins – comme un prolongement de son intérieur et, à ce titre, comme un lieu d’expression et de décoration à part entière.

Dans cette tendance, le style des années ‘50 et ‘60 tient, comme en décoration intérieure, une bonne place :

  • réédition de collections ou de modèles historiques de ces décennies par les marques spécialisées (Triconfort, Ketall…)
  • inspiration des lignes de cette époque pionnière dans les créations contemporaines
  • ou encore popularisation de modèles phare de ces époques; le fauteuil Acapulco qui est un classique du design mexicain des années ‘50 et que l’on voit partout aujourd’hui…

(suite…)

Troc Main Verte au Chai de Bercy le dimanche 31 mai 2015

Affiche des Trocs Main Verte 2015 au Chai de Bercy, Paris 12e (75)
Ne manquez pas le deuxième dimanche d’échanges de plantes et de livres ou revues de jardinage dans Paris, au Chai de Bercy.

De 10h30 à 12h30.
Le troc est gratuit, la vente est interdite.

Chai de Bercy
41, rue Paul Belmondo, 75012 Paris.
Métro : ligne 14, station Cour Saint-Émilion.
Bus : lignes 24, 62 ou 87.

Nouvelle édition du guide « Plantes vivaces » (Horticolor)

Plantes vivaces, guide Horticolor
Depuis de nombreuses années, la collection des guides d’Horticolor est devenue une référence dans le milieu du végétal, tant au niveau des professionnels et des établissements de formation qu’au niveau des particuliers. Cette collection est actualisée régulièrement, la dernière mise à jour concernant le guide « Plantes vivaces« .

Une importante mise à jour a été effectuée, avec plus de 600 nouvelles espèces et variétés.
Une nouveauté : les végétaux peu rustiques sont désormais regroupés dans un chapitre à part.

Les géraniums vivaces, Plantes vivaces, guide HorticolorPour les amoureux des plantes vivaces, une encyclopédie riche et claire, décrivant près de 3000 variétés, et illustrée de plus 2500 photographies. (suite…)

L’Île-de-France dépasse les 10 000 ha engagés en bio

Alors que l’Agence Bio lance la 16ème édition du Printemps Bio, l’Ile-de-France fête son 10 000ème hectare cultivé en bio. Au total, depuis le début de l’année, 750 ha se sont engagés en agriculture biologique, presque autant qu’en 2014 sur l’ensemble de l’année.

Logo Printemps BioDe ces nouvelles surfaces conduites en bio, 99,5% sont situés soit sur une aire d’alimentation de captage d’eau potable, soit sur une commune sur laquelle est présent un captage prioritaire. Une bonne nouvelle pour cette année 2015, échéance initialement fixée à la France par la Directive Cadre européenne sur l’eau pour atteindre un bon état général tant pour les eaux souterraines que superficielles. Rappelons que l’Île-de-France est particulièrement vulnérable à la pollution par les nitrates. À l’occasion du Printemps Bio, le GAB IdF, en tant qu’Observatoire Régional de l’AB en Ile-de- France, publie un focus sur l’eau et l’AB.

Le Groupement des Agriculteurs Biologiques d’Ile-de-France (GAB IdF) travaille depuis 2008 avec l’Agence de l’Eau Seine-Normandie sur la préservation de la ressource en eau en lien avec l’expertise développée par le réseau FNAB. Concrètement, il s’agit d’instaurer une dynamique de territoire de façon à sensibiliser et accompagner les agriculteurs vers des pratiques de production biologique, avec l’implication de l’ensemble des acteurs locaux, des aides incitatives, un suivi personnalisé, une sécurisation économique via un accès à des débouchés identifiés … Objectif affiché : préserver et restaurer la qualité de l’eau de ces territoires en limitant la pollution diffuse liée à l’agriculture.

En Ile-de-France, 10 territoires prioritaires ont ainsi été identifiés en lien avec l’Agence de l’Eau Seine-Normandie. Résultat entre fin 2012 et fin 2014 :

  • Les surfaces engagées en AB ont augmenté de 14% en Ile-de-France.
  • Elles ont augmenté de 30% sur les aires d’alimentation de captages d’eau potable prioritaires (AAC).
  • Preuve de cette dynamique, les surfaces en conversion vers l’AB sur les AAC ont, elles, augmenté de 158%.