Archive journalières: 25 mai 2015

Quand les oeillets prennent des airs d’ancolies…

Bouquet d'oeillets et d'alchémille, fleuriste Natur'elle, 87 rue du Ranelagh, 75016 Paris, Paris 19e (75)
En apercevant ces oeillets dans la vitrine du fleuriste Natur’elle (Paris 16e), j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’ancolies. Mais en m’approchant, j’ai découvert le feuillage et il n’y avait plus aucun doute, il s’agit bien d’oeillets aux petites fleurs ébouriffées et aux pétales échancrés rose et blanc.

Bouquet d'oeillets et d'alchémille, fleuriste Natur'elle, 87 rue du Ranelagh, 75016 Paris, Paris 19e (75)
Des oeillets de serre très différents des variétés traditionnelles aux gros pompons un peu lourds.
Avec quelques fleurs d’alchémille au vert chartreuse acidulé, cela donne un bouquet tonique et joyeux, très printanier.

Pigamon ‘Splendide White’, un feuillage trop craquant

Pigamon (Thalictrum delavayi 'Splendide White') sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
J’ai toujours regardé les pigamons avec beaucoup d’envie tant je trouve leur feuillage léger et élégant et leur floraison vaporeuse et généreuse. Mais je n’avais pas osé en acheter. Comme j’ai renouvelé certaines jardinières cette année sur mon balcon, j’avais un peu de place. Lors des Journées des Plantes de Chantilly, j’ai craqué pour l’un des plus grands, Thalictrum ‘Splendide White’, une création de Thierry Delabroye qui donne une abondante et longue floraison blanc pur en été.

Pigamon (Thalictrum delavayi 'Splendide White') sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Pour le moment, mon jeune plant est encore petit, mais son feuillage est déjà un enchantement. Les feuilles très découpées avec une disposition géométrique régulière des folioles sont des petits bijoux d’architecture végétale. Les jeunes feuilles sont plutôt vert fluo, elles devraient prendre une teinte plus bleutée avec l’âge.

Cette plante n’apprécie pas les grands vents, mais je l’ai installée avec des végétaux qui vont prendre du volume au cours de l’été côté rue. Mon pigamon devrait donc être vite protégé des bourrasques. Et je pourrai l’admirer tout à loisir. Ce sera la quatrième géante sur mon balcon avec les deux pieds d’Alcathea et l’Hibiscus coccineus. Et derrière le pigamon, j’ai placé un aconit grimpant qui pousse à vue d’oeil. L’été devrait être fleuri !

Aspilia ‘Brasilia Gold’

Jeune plant d'Aspilia 'Brasilia Gold' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Je n’avais jamais entendu parler de cette espèce et encore moins de cette variété. Je l’ai découverte hier en passant dans la jardinerie Truffaut de Paris.

Les fleurs en forme de marguerites jaune d’or rappellent celles des zinnias à fleurs simples (Zinnia angustifolia) ou de certains bidens à grandes fleurs. J’ai acheté un jeune plant pour mieux connaître cette fleur inconnue qui apporte du soleil sur mon balcon.

Jeune plant d'Aspilia 'Brasilia Gold' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
D’après les quelques indications que j’ai pu trouver sur Internet, cette belle africaine doit être installée en plein soleil. Sa floraison se prolonge du printemps jusqu’aux premières gelées. Elle forme une touffe plutôt étalée, semi retombante. Elle ne dépasse pas 30 cm de hauteur. Les jeunes plants proposés à la vente sont issus de boutures.

Jeune plant d'Aspilia 'Brasilia Gold' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Belle couleur chaude et lumineuse… Un vrai petit soleil !