Archive journalières: 13 mai 2015

Exposition internationale d’orchidées dans l’Abbaye Royale du Moncel (60)

Affiche de l'exposition internationale d'orchidées dans l'Abbaye Royale du Moncel

Du 14 au 17 mai 2015, vous découvrirez dans le cadre exceptionnel de l’Abbaye Royale du Moncel plus de 5 000 orchidées exposées avec des espèces botaniques et des hybrides venus de tous les continents dans un décor baigné de lumière.

Une fois n’est pas coutume, je déborde des frontières de l’Île-de-France pour vous proposer une exposition vente dans l’Oise, département qui devrait attirer un grand nombre de passionnés de jardin dans les jours prochains. Aux portes de la Picardie et de l’Île-de-France…

La prestigieuse collection d’orchidées des Serres du Jardin du Luxembourg embellira l’univers exotique de l’exposition.
Des producteurs de renommée internationale vous conseilleront et mettront en vente de nombreuses variétés :

Conférences et projections tout au long des quatre journées.
Des panneaux didactiques pour mieux connaître l’immense famille des orchidées composées de plus de 30 000 espèces.
Des orchidophiles de l’Association Orchidée 60 (qui organise cet événement) répondront à vos questions et feront des démonstrations de rempotage, accompagnées de conseils de culture.

Des artisans, des artistes et des passionnés autour des orchidées
Alejandra Rey (photos Nature), Bijoux Lavault (orchidées bijoux or), Anne-Marie Génin (peinture sur soie), David Philippe (Tillandsia), Alexis Moulia (tendances orchidées), Nicole Lemaitre (création décorative sur objets anciens), Mada-Vanille (produits de Madagascar), Alkemade (plantes à bulbes), Antik Garden (salons de jardin rétros), Champagnes Régis Maximy (bulles et orchidées), Serres Komat (serres et volières de jardin).

Un stand librairie vous offrira un grand choix de documentations spécialisées sur les orchidées du monde entier et de nos régions.
Une loterie aura lieu chaque jour, trois fois par jour, avec des lots de qualité et un gros lot d’une valeur de 250€ dans le tirage du dimanche soir.
Bar et restauration rapide sur place. Parking extérieur gratuit.

Abbaye Royale du Moncel
5 rue du Moncel, 60700 Pontpoint.

Tél. : 03 44 72 33 98.
Courriel : abbayedumoncel@clubduvieuxmanoir.fr
Site de l’exposition : http://o60-expo-abbaye.jimdo.com
Entrée 4€, gratuite pour les moins de 12ans.

Tarif réduit 3€.

Un bidens dans le métro

Jeune plant de Bidens à fleurs rouges sur le quai du métro à la station Pont-Neuf (ligne 7), Paris 1er (75)
Il faut en faire des kilomètres pour trouver les plantes que l’on aime ou que l’on souhaite cultiver lorsque l’on est un jardinier parisien ! J’avais repéré dans un des dossiers de presse de Truffaut que des bidens à fleurs rouges allaient être vendus dans les jardineries de l’enseigne. Et j’en ai trouvé un dans le Truffaut de Chatenay-Malabry (92) où je suis allé samedi dernier. Pour revenir dans le 19e arrondissement de Paris, j’ai donc fait prendre le RER et le métro à mon jeune plant.

Jeune plant de Bidens à fleurs rouges sur le quai du métro à la station Pont-Neuf (ligne 7), Paris 1er (75)Un périple qui m’a fait traverser Paris dans les deux sens, mais qui m’a donné toute satisfaction. J’aime beaucoup le magasin Truffaut de Chatenay-Malabry situé près de la station Robinson du RER B et juste à côté du magnifique parc de la Vallée-aux-Loups.

Couleur de la fleur assortie ou presque aux carreaux orange très années 80 de la station Pont-Neuf sur la ligne 7.
Ce voyage dans les transports en commun franciliens et parisiens n’a pas perturbé ma jeune plante qui se porte à merveille. À suivre !

Départ de la végétation de mon bégonia Waterfall Encanto Orange

Jeunes pousses du bégonia tubéreux hybride Waterfall Encanto Orange sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Chaque année je tente quelques pieds de nouveaux hybrides de bégonias tubéreux, mais ces plantes souvent multipliées par bouturage ont beaucoup de mal à passer l’hiver même bien abritées et protégées du froid et de l’humidité. Mais cette fois-ci, mon pied de bégonia Waterfall Encanto Orange a survécu et montre des signes encourageants de reprise de la végétation.

Cette variété s’était montrée si florifère l’été et l’automne dernier que je voulais absolument la conserver n’étant jamais sûr de la retrouver dans le commerce d’une année sur l’autre, les nouveaux hybrides chassant souvent les plus anciens. Je vais donc tenter une deuxième année de culture sur mon balcon, les nouvelles pousses bien vigoureuses avec déjà des ébauches de boutons floraux étant déjà très prometteuses.

Et j’ai trouvé une nouvelle variété de bégonia tubéreux hybride au feuillage pourpre splendide avec des fleurs d’un orange très vif. Mais je vous en reparlerai bientôt…