Quelle est la plante que vous cultivez depuis le plus longtemps ?

La fin de l’année approche et déjà les rétrospectives et bilans en tous genres « fleurissent » dans les médias et sur Internet. Côté jardin, il est temps de faire le bilan de cette saison jardinière bousculée par une météo capricieuse tout en pensant déjà à l’année suivante. Des réussites, des échecs, des résultats mi figue mi raisin… Et quelques plantes toujours fidèles au poste. Justement, parmi ces dernières, quelle est celle que vous conservez et cultivez depuis le plus longtemps ? Et depuis combien de temps ?

J’ai beaucoup déménagé (27 fois !), ce qui n’a pas facilité la conservation de plantes. Surtout quand on sillonne la France entière du Nord au Sud et vice versa, qui plus est quand on passe d’une maison spacieuse avec jardin ou d’un grand appartement à un espace plus petit, parfois moins adapté à la culture de végétaux. À une exception près, les plantes que je possède actuellement ont toutes été achetées ou obtenues depuis que j’ai emménagé dans mon appartement actuel. Je l’occupe depuis dix ans maintenant,  toutes les plantes que je cultive ne sont pas plus âgées, sauf une !

Mon jardin urbain est double : un à l’extérieur sur le balcon, l’autre à l’intérieur.

Pinellia pedatisecta (Aracées) sur mon balcon
Sur le balcon, j’ai réussi à conserver une plante que je cultivais sur un des balcons de mon précédant appartement parisien. C’est une plante bulbeuse : Pinellia pedatisecta. Je dois l’avoir depuis quinze ans au minimum. Je n’ai pas gardé tous les bulbilles qu’elle a donné au fil des années, sinon mon balcon serait envahi.

Cette plante exotique de la famille de l’arum et du philodendron (Aracées), entre en repos en hiver. Elle hiverne à l’état de bulbe (ou plus précisément de corme), ce qui facilite sa conservation et son transport d’un point à l’autre. Elle produit aussi beaucoup de graines chaque année, faciles à faire germer.

Zamioculcas zamiifolia 'Zamicro' (Aracées), Paris 19e (75)
À l’intérieur, la plante que je cultive depuis le plus longtemps est un zamioculcas que je possède depuis 2008, six ans maintenant. Plus précisément, ‘Zamicro’, la forme naine du Zamioculcas zamiifolia, que j’ai prise en remplacement d’une autre potée de l’espèce type devenue bien trop grosse pour mon appartement actuel et que j’avais depuis de très nombreuses années aussi. Une espèce que je cultive en fait depuis qu’elle est arrivée dans les jardineries en France.

C’est drôle, le hasard fait que ces deux plantes appartiennent à la grande famille des Aracées. L’une rustique, l’autre pas. L’une pour le jardin ou le balcon, l’autre pour l’intérieur.

Et vous ? Racontez moi (nous) votre plante la plus « fidèle » que vous gardez au fil des années.

Commentaires (9)

  1. Tina de Nissa

    Moi aussi, comme Josette, j’ai une vieille plante, une agapanthe qui m’a été donnée par ma grand-mère à la fin des années 70; elle l’avait dans le jardin de son cabanon, allez savoir depuis quand, peut-être depuis les années 50. Je la dédouble tous les 4 ans, c’est une plante costaud, avec de larges feuilles persistantes.

  2. Armelle

    Je vois que je suis battue pour les déménagements. J’en suis à une vingtaine. 3 déménagements malgré tout depuis début 2014 et un petit caféier qui se porte plutôt pas mal.
    Sinon, un hortensia dont j’ai oublié l’espèce, plus fragile que ceux que nous trouvons dans nos jardins. Je l’avais récupéré sur un chantier, il y a 3 ans et cet été il m’a donné 2 toutes petites fleurs.

  3. isa

    Tes plantes sont tres belles !
    Moi j’ai un ficus en pot immense depuis plus de 10 ans !
    Je t’invite à venir partager sur mon site http://www.enjoydude.com ta meilleure photo insolite et rigolote, ça me ferait plaisir !
    Isa de Bordeaux

  4. Josette

    J’ai plusieurs clivias issues d’une plante offerte à mon arrière grand-mère. C’est ma mère qui la lui avait offerte, il y a 80 ans environ !

    J’ai aussi la plante mère et la sellette sur laquelle elle était installée. Je me souviens comment mon arrière grand mère tournait le pot régulièrement pour qu’il reçoive la lumière de tous les côtés. Les feuilles étaient juste époussetées et à cette époque la plante était parfaitement saine et fleurissait beaucoup.

    Depuis plusieurs années mes clivias sont envahis par des cochenilles venues d’une autre plante. Pas facile de s’en débarrasser.

  5. jpp

    A la maison un dieffenbachia qui doit dater des années 1980. J’ai hélas perdu les cactées de ma mère, mais il me reste à la campagne sa bourrache :celle qu’elle m’a donnée en un seul exemplaire a eu d’innombrables descendants en semi-liberté dans le jardin.D’autres descendants se sont retrouvés dans l’ancien jardin Charmante petite campagne urbaine en face de chez Alain. Et d’autres encore font quelques apparitions à St-Serge bien qu’elles n’y soient pas très en forme. A peu près la même histoire pour un plan de bugle rampant acheté dans les années 90 au Conservatoire de Milly.
    J’aime beaucoup cette idée de la durée des plantes et de leur mémoire : à Saint-Serge nous avons le rosier des mariés : offert à eux à l’occasion de leur mariage et resté depuis dans le jardin.

  6. mamiefanfan

    En ce qiu concerne le jardin, ce sont les rosiers que j’ai acheté en solde chez L&M, en 1990, année de mon emménagement. (Sevillanna rouge, Yves Saint Laurent rose). sous la véranda des éphyphillums rouges et roses dont les boutures m’ont été données par grand-maman, en 1999 et que j’ai toujours, et qui fleurissent toujours. et comme j’aime bien toutes mes fleurs et mes plantes, je les chouchoute afin de les conserver longtemps.

  7. Mimi d'H

    Bonjour,

    Mon record, toutes catégories confondues, est un Zygocactus truncatus (appelé aussi cactus de Noël) que j’entretiens depuis 44 ans ! Et qui était, précédemment, cultivé par ma belle-maman. Quel âge exact ? Je ne sais pas.
    Il a aussi, de nombreux descendants : j’avais fait une bouture pour mon bureau qui a fait beaucoup d’envieux. Ils l’ont, à leur tour, cultivé et multiplié.

  8. Angéline

    Bonjour Alain,

    Très jolies vos photos qui font ressortir un beau vert !
    En intérieur, je n’arrive pas à avoir des plantes aussi éclatantes, elles ont tendance à pâlir par manque de lumière. Du coup, les seules plantes que j’arrive à garder le plus longtemps en intérieur sont les orchidées qui fleurissent pendant 6 mois de l’année. La luminosité et la température de la pièce leur conviennent visiblement bien.

    Très bonne journée !

  9. messidor

    chez moi, un grand ficus elastica que j’ai depuis..une dizaine d’années je ne sais plus très bien. il passe 6 mois de l’année dans la cour de l’immeuble à paris, je l’ai rentré il y a 2 semaines.je le taille assez souvent car il a tendance à se développer comme il veut. il est accompagné d’un ficus elastica trouvé dans la rue presque mort il y a 6 ans. lui aussi aime bien la cour de l’immeuble du 6° ardt. il y a aussi le pothos (il doit bien avoir plus de 15 ans, lui) et une hoya bella de 7 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 Partages
Partagez13
Tweetez
+1
Enregistrer2
Partagez