Échangez votre vieux sapin de Noël contre une belle plante d’intérieur

Sapin de Noël blanc
Que tous ceux qui subissent la « dépression dite du sapin dénudé » se rassurent ! Après Noël, pour que le vert règne encore dans le salon, il suffit d’un petit geste pour se faire plaisir à soi comme à l’environnement. Au moment de dire « bye-bye » à son vieux sapin… On dit « hello » à une jolie plante : un échange simple et presque magique qui contribuera à apporter du bonheur toute l’année à la maisonnée !

Adulé pour quelques semaines de majesté, le sapin devient envahissant lorsqu’il perd de sa superbe… et ses aiguilles. Pour la troisième année consécutive, Maplantemonbonheur.fr dit halte à l’abandon du sapin sur un trottoir et propose de l’échanger contre une plante verte, fraîche et… fidèle toute l’année ! Alors s’il est une bonne résolution à prendre dès maintenant, c’est bien celle-ci : « Ton sapin contre une plante », une démarche éco-citoyenne simple, jolie et… verte.

Yucca, plante d'intérieur en pot, photo © Yevgeniy11 / FotoliaRemplacer le sapin de Noël par le très exotique yucca peut sembler farfelu. Pas tant que ça ! Cette plante originaire de régions désertiques s’acclimate parfaitement en intérieur. Robuste et fiable, le Yucca demande très peu de soin et peut grandir et s’épanouir au fil des mois sans efforts ! De quoi bénéficier des effets relaxants et du bonheur d’une plante verte jusqu’à Noël prochain !

Pour prendre part à ce mouvement, 3 étapes faciles comme tout :

  1. Amener son sapin sur le point de collecte/recyclage ou déchetterie le plus proche de chez soi
  2. Faire un selfie d’adieu avec le sapin déchu pour preuve de cette bonne action.
  3. Partager la photo sur la page Facebook ou le compte Twitter de Ma Plante Mon Bonheur avec un message positif d’accueil à la nouvelle plante

Les 350 éco-citoyens les plus rapides à s’exprimer et afficher leur engagement pour le bonheur recevront un yucca.

Commentaires (2)

  1. Tina de Nissa

    C’est vrai, JPP, le yucca est une plante invasive et aussi presque indestructible ! Dans notre copropriété, ici dans le sud-est, nous avons été mis en demeure par un voisin de tailler certains de nos yuccas et d’en éliminer d’autres qui poussaient un mur de soutènement. Ceux qui ont été sévèrement taillés au bout d’un an étaient repartis de plus belle et nous n’avons jamais réussi à éliminer les autres avec des produits, il aurait fallu utiliser une pelleteuse ! Tout petit bout fiché en terre prospère immédiatement.
    Le yucca est une plante à la floraison somptueuse et très décorative en gros sujet isolé sur une pelouse; cela dit, je la trouve dangereuse à cause de ses longues feuilles acérées.

  2. jpp

    L’histoire ne dit pas si les yukkas offerts par l’Office hollandais des fleurs sont produits de manière respectueuse de l’environnement.
    Mais c’est vrai que le yukka est une plante « invasive » très sympathique. Somme toute une vagabonde qui, à partir du rocher exotique fabriqué par Edouard André à la porte Secrétan des Buttes-Chaumont, s’est répandue dans tout le quartier . On en trouve sur la Petite ceinture (regarder par la mystérieuse ouverture pratiquée dans la palissade au croisement Rue de Thionville Petite ceinture). A Saint-Serge, à l’ombre,les yukkas nous offrent leur erratique floraison, Bien sûr nous les bouturons tant que faire se peut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 Partages
Partagez34
Tweetez
+12
Enregistrer
Partagez