267M€ investis pour renforcer la place de la nature à Paris d’ici 2020

La Mairie de Paris va investir 267 millions d’euros d’ici 2020 pour les espaces verts, la nature et la biodiversité. En développant une politique volontariste de végétalisation, elle souhaite améliorer le cadre de vie des habitants, tout en participant à la lutte contre le dérèglement climatique.

Logo de la Mairie de Paris
Paris mobilisera 123 millions d’euros pour favoriser la biodiversité et la végétalisation de la ville, 124 millions d’euros pour l’entretien des bois, des parcs, des jardins et 12 millions d’euros pour les cimetières parisiens qui verront leurs conditions d’accueil améliorées, notamment avec la création d’un complexe funéraire.

La nature investira la ville partout où cela est possible, notamment par la plantation de 20.000 arbres et la création de 30 hectares de nouveaux espaces verts, pour lesquels seront pensés de nouveaux usages avec l’évolution du règlement des parcs et jardins.

D’ici 2020, Paris devrait compter 100 hectares de toitures, façades et murs végétalisés. Un tiers sera consacré à la production de fruits et de légumes, grâce aux 8 millions d’euros consacrés à l’agriculture urbaine. Ils favoriseront l’émergence d’un nouveau modèle économique, plus respectueux de l’environnement.

Avec la relance du plan biodiversité, Paris se donnera aussi les moyens d’engager dès 2015 – année où elle accueillera la Conférence internationale pour le Climat – un processus vertueux de lutte contre le dérèglement climatique.

Au-delà des enjeux environnementaux, le programme d’investissement de la mandature est tourné vers les habitants : il sera un vecteur concret du vivre ensemble à Paris et renforcera le lien social. Le développement de la végétalisation s’illustrera sur tout l’espace public : verdissement des grandes places, création de « rues vertes », ouverture à la promenade de nouveaux tronçons de la Petite Ceinture ou encore création, dès 2015, de 200 points de végétalisation issu de l’appel à propositions « Du vert près de chez moi » mené ces derniers mois.

Ce budget d’investissement permettra également de mettre en œuvre des actions de sensibilisation à la biodiversité et au respect de la nature, avec la création de vergers et de potagers dans les établissements scolaires et la poursuite de la création de nouveaux jardins pédagogiques et d’insertion.

Ces investissements importants pourront être directement enrichis par les propositions des Parisiens, dans le cadre du budget participatif. Pour sa première édition, les habitants ont par exemple retenu deux projets qui verront le jour dès 2015 : la création de 40 murs végétalisés et la rénovation de plus d’une trentaine de kiosques dans les espaces verts.

Commentaires (3)

  1. jpp

    Ce « cordon arboré » répond à un nouveau concept . Il comprend en théorie une partie inaccessible au public et est censé constituer une sorte de corridor biologique . A visiter dans vingt ans quand les arbres auront un peu poussé !

  2. sel

    Parlant du 19ème, je suis passée cet été vers le boulevard Macdonald, où une forêt est en construction (!). J’avais lu un article du Monde à ce sujet. Restons modeste pour le moment c’est une étroite bande de vert entre le périph et des immeubles de bureau, et qui a vocation à jeter un pont avec le 93, avec la construction d’une passerelle pour piétons (d’ailleurs le chantier était en cours).
    A revoir d’ici quelques années, pour le moment ça ressemble à un aimable jardin public où les salariés des immeubles voisins viennent manger leur sandwich aux beaux jours 🙂
    Un endroit surprenant, ces interstices, ces entre-deux entre la ville et le no man’s land où on peut penser à construire autre chose que des stades.

  3. jpp

    Tout ça c’est très bien…sur le papier.
    Comme beaucoup de parisiens, j’ai vainement tenté de voter par internet pour les fameux projets participatifs. Le serveur ne répondait pas.
    Les toits végétalisables (c’est à dire qui supportent le poids de la terre, sont suffisamment étanches, etc…), il va falloir les trouver.
    L’opération « Du vert près de chez soi »: lancée en Juillet sur internet », vite terminée. Les propositions sont sélectionnées par La DEVE qui ne motive pas ses décisions.
    Je salue les efforts des élus qui, comme dans le 19ème, se sont malgré tout emparés de cette opération gadget pour faire un recensement des lieux à végétaliser, avec les habitants.
    Mettons cette précipitation et ces imprécisions sur le compte d’un rodage de mandature. Mais on espère mieux l’année prochaine….

    .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez