Les bulbilles d’Elastostema umbellatum ‘Snow Patch’

Bulbilles sur tige d'Elatostema umbellatum 'Snow Patch' en automne sur mon balcon, Paris 19e (75)
Après mes pieds de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’, c’est au tour de la touffe d’Elatostema umbellatum ‘Snow Patch’, une plante japonaise de la famille des orties, de se couvrir de bulbilles le long des tiges, à l’aisselle des feuilles panachées.

Ces formations entre bourgeon et tubercule sont des organes de reproduction végétative pour cette espèce dont les rameaux ne supportent pas des grands froids et qui peuvent complètement disparaître en hiver. En tombant sur le sol pendant la mauvaise saison, les bulbilles permettent la multiplication du végétal en repartant au printemps suivant. Le cas se produit chaque année pour mon bégonia qui s’étale de plus en plus.

Bulbilles sur tige d'Elatostema umbellatum 'Snow Patch' en automne sur mon balcon, Paris 19e (75)Je n’ai cette variété d’Elatostema que depuis le printemps dernier, je n’ai donc aucun recul pour sa culture et je ne sais pas comment elle va supporter les hivers parisiens. J’envisage de la protéger avec un voile d’hivernage pour atténuer les effets du froid quand les gelées atteindront la capitale, ce qui n’est pas du tout le cas pour l’instant. Mais je devrais récolter une belle provision de bulbilles car toutes les tiges en sont couvertes.

Bulbilles sur tige d'Elatostema umbellatum 'Snow Patch' en automne sur mon balcon, Paris 19e (75)
Elatostemma umbellatum
‘Snow Patch’ diffère de l’espèce type par sa panachure qui devrait être bien blanche. Le pied a beaucoup poussé, mais les panachures ont toujours été assez moches, plutôt des marbrures entre jaune clair et vert acidulé souvent diffuses, parfois une touche de blanc pur. Plus d’une fois j’ai failli l’arracher, mais j’ai résisté en me disant que peut-être le pied était encore trop jeune pour présenter son feuillage vert et blanc. Bon pour une deuxième année, mais le blanc a intérêt à apparaître au printemps prochain, sinon couic !

Bulbilles sur tige d'Elatostema umbellatum 'Snow Patch' en automne sur mon balcon, Paris 19e (75)

Commentaires (4)

  1. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Les panachures ou les motifs sur les feuillages peuvent s’atténuer voire disparaître quand le caractère panaché n’est pas bien fixé génétiquement. De nombreuses plantes panachées redonnent des pousses complètement vertes qu’il faut enlever sinon elles prennent le pas sur les autres. Pour votre Arum italicum, je n’ai pas d’explication surtout avec les tubercules… Les changements de terre, d’exposition, de climat ?

  2. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Vous pouvez les remettre dès maintenant en terre, les bulbilles passeront l’hiver dehors sans problème, en pot ou dans le jardin en pleine terre. Il ne faut pas attendre davantage car ces petits bourgeons tubercules n’ont pas beaucoup de réserves.

  3. THEO

    AUTRE QUESTION AU SUJET DES MARBRURES / De Bretagne j’ai ramené des tubercules + DES FRUITS de « arum italicum » dont le feuillage était magnifique très graphique, j’avais ces plants depuis longtemps DANS MON JARDIN ; à Paris, j’ai planté le tout en bac sur terrasse, ça a bien poussé, belles feuilles vertes, mais SANS MARBRURES ! déception ! comme vous je lui donne une année pour « se refaire », mais avez-vous une explication à ce phénomène ? merciiiii

  4. THEO

    j’ai récolté les bulbilles du bégonia « évansiana » parce qu’il est en bac sur terrasse-dalles, donc aucune chance de repousse sur place. Ces petites bulbilles ont maintenant tendance à se déssécher : QUAND faut-il les remettre en terre pour les multiplier, en février ? en mars ? merciii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 Partages
Partagez14
Tweetez
+1
Enregistrer4
Partagez