Boutures d’impatiences au chaud

/, plante d'intérieur/Boutures d’impatiences au chaud

Boutures d’impatiences au chaud

Boutures d'impatience de Nouvelle-Guinée Divine à l'intérieur, Paris 19e (75)
Avec la douceur de l’automne, mes plants d’impatience de Nouvelle-Guinée ‘Divine’ ne cessent de fleurir, mais j’ai préféré prélever plusieurs boutures que j’ai mises dans l’eau à l’abri chez moi.

Je n’ai pas rasé complètement mes pieds d’impatience qui fleurissent encore. Je vais tenter de les garder dehors, avec la mise en place de protections si le froid devient trop sévère mais les tiges sont tellement gorgées d’eau que je ne crois guère à leur résistance aux gelées. Mais j’aurai quelques boutures hors gel, en espérant qu’elles reprennent.

By |2014-11-08T18:31:22+00:00novembre 8th, 2014|jardinage et travaux au jardin, plante d'intérieur|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. jpp 9 novembre 2014 at 11 h 09 min

    De notre expérience à Saint-Serge, les impatiens gèlent bien avant les bégonias.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui