Boutures d’impatiences au chaud

Boutures d'impatience de Nouvelle-Guinée Divine à l'intérieur, Paris 19e (75)
Avec la douceur de l’automne, mes plants d’impatience de Nouvelle-Guinée ‘Divine’ ne cessent de fleurir, mais j’ai préféré prélever plusieurs boutures que j’ai mises dans l’eau à l’abri chez moi.

Je n’ai pas rasé complètement mes pieds d’impatience qui fleurissent encore. Je vais tenter de les garder dehors, avec la mise en place de protections si le froid devient trop sévère mais les tiges sont tellement gorgées d’eau que je ne crois guère à leur résistance aux gelées. Mais j’aurai quelques boutures hors gel, en espérant qu’elles reprennent.

Commentaire (1)

  1. jpp

    De notre expérience à Saint-Serge, les impatiens gèlent bien avant les bégonias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez