« Voyage au centre des Puces » du 19 au 21 septembre 2014

Affiche "Voyage au centre des puces", septembre 2014
Ce rendez-vous d’automne, permet chaque année à un large public (amateurs d’art ou d’antiquité, flâneurs) de découvrir ou redécouvrir la magie de ce lieu historique classé pour son atmosphère : Les Puces de Paris Saint-Ouen.

Le 25 novembre 1864, paraît la première édition du roman de Jules Verne « Voyage au centre de la Terre »… 150 ans plus tard, le 19 septembre 2014, c’est au cœur du plus grand marché d’antiquités du monde que vous êtes invités à partir en exploration. Comme chaque année, le « grenier du monde » est en fête et vous propose une chasse au trésor peu commune dans le dédale de ses allées et de ses boutiques. Comme dans les voyages extraordinaires chers à Jules Verne, les marchés et les commerçants des Puces de Paris-Saint-Ouen vous convient à un périple à travers le temps et les continents et vous préparent de nombreuses surprises lors de cette soirée festive et du week-end qui le prolonge.

Cette année, différents objets d’exception sur le thème du voyage seront sélectionnés par les marchands : malles de voyage, lithographies, décorations, tableaux, faïences, mobilier, vêtements, gravures, livres anciens, bijoux, accessoires de mode, jouets anciens, céramiques, nécessaire de voyage, joaillerie…

La route du chineur du samedi 20 au dimanche 21 septembre 2014
Embarquez pour La Route du Chineur et découvrez le marché Biron comme vous le voyez rarement. Vous y trouverez tout un univers décoratif qui vous emmènera autour du monde, du XVème au XXème siècle. Vous pourrez en apprécier l’évolution artistique au fil du temps. La Route du Chineur, c’est un passeport pour retrouver l’art à travers les continents, Asie, Europe, Amérique…

Partez à la découverte des plus beaux objets en parcourant le circuit découverte sur différents stands, selon la thématique du voyage,
Découvrez la galerie photo éphémère de Mona Abdellatif, antiquaire au marché Biron et grande globbe-trotteuse qui a sillonnée le monde du Tibet à l’Arizona
Admirez le travail du céramiste italien Paolo Polloniato, descendant d’une dynastie de maîtres artisants de la céramique.
Retrouvez votre âme d’enfant… en découvrant l’installation de modélisme ferroviaire qui verra circuler L’Orient Express, le Train Bleu et et la Flèche d’Or à l’échelle 0 (1/43ème) avec leurs locomotives à vapeur.
Venez faire quelques pas de danse latines ou assistez simplement au spectacle.
Et surtout, venez retrouver les marchands passionnés qui font la richesse du marché Biron et déguster les chocolats Caramandes près de la Méhari, autour d’une discussion sur votre objet favori.

Le Marché Biron aux Puces de Saint-Ouen
Considéré comme l’un des plus prestigieux marché d’art en France avec ses 220 Antiquaires et Marchands d’Art, le Marché Biron doit sa renommée internationale à plusieurs générations de marchands qui ont bâti leur réputation sur la connaissance profonde et la qualité des œuvres qu’ils proposent. Avec leurs conseils avisés, ils invitent les visiteurs à partager leur passion pour le mobilier, les luminaires, bijoux, tableaux, l’orfèvrerie, la verrerie… du XVème au XXème siècle.
Véritable itinéraire de l’histoire de l’art, le Marché Biron décline à travers ses stands, les différentes variations de ces périodes : objets d’art et mobilier du XVIIIème, fastes du XIXème, tableaux, céramiques, Extrême-Orient, art nouveau et art déco, design… Le Marché Biron ouvre large l’éventail de l’Art et accueille tous ses visiteurs avec enthousiasme : professionnels, amateurs, collectionneurs, pour que perdure et se développe le contact dans une ambiance détendue et privilégiée.

En 1925, la démolition des fortifs (L’enceinte de Thiers, construite de 1841 à 1844 englobant 7802 hectares et recouvrant à peu près les boulevards des Maréchaux actuels) est presque achevée. Des pressions sont exercées sur les chiffonniers pour quitter la zone. Certains partent Porte de la Chapelle, d’autres à Montreuil et d’autres encore veulent rester à Saint-Ouen. Ils forment une association et vont trouver le propriétaire d’un terrain cultivé, situé entre la rue des Rosiers, la rue Villa Biron et la rue Biron. Orfèvre parisien, il loue alors son champ à des maraîchers. En accord avec la municipalité, il accepte de faire partir les maraîchers au profit des brocanteurs à condition que chaque ex-locataire reçoive 25 francs d’indemnité. Les brocanteurs se cotisent pour trouver les fonds et le marché est conclu. La municipalité pose à son tour une condition, que le commerce d’occasion s’exerce dans de véritables boutiques avec des murs. En quelques mois, une double rangée de stands s’aligne le long d’une allée qui s’étire entre l’avenue Michelet et la rue des Rosiers. Il s’agissait déjà à l’époque, en proposant une marchandise bien choisie et référencée dans l’histoire de l’art, de se démarquer des deux marchés concurrents, Malik qui vendait principalement des vêtements, et Vernaison, qui se consacrait à la brocante et à l’objet d’occasion. Le marché s’appelle tout d’abord « Foire à la brocante » pour adopter par la suite le nom de Marché Biron et qui deviendra un marché distingué. Durant la seconde guerre mondiale, en 1944, le marché brula jusqu’au stand 20, pendant le bombardement des usines Chaix (imprimerie) situées à proximité. Après cette période difficile, tout fut reconstruit par les marchands pour devenir ce marché à la renommée internationale.

Le Marché Biron
85, rue des Rosiers
93400 Saint-Ouen.
Tél. : 01 40 11 59 69.
www.marchebiron.fr

Horaires
Le Marché est ouvert :
Samedi de 9h30 à 18h.
Dimanche de 9h30 à 18h.
Lundi de 10h30 à 17h30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez