Récolte du Miel à Beaugrenelle sur la plus grande toiture végétalisée de la Capitale

La récolte du miel des ruches installées sur la toiture végétalisée du centre commercial Beaugrenelle, Paris 15e (75)
Aujourd’hui mardi 9 septembre, le centre commercial Beaugrenelle (Paris 15e) va récolter le miel fabriqué par les abeilles vivant dans les ruches installées sur l’immense toit végétalisé au sommet de la construction.

Ouvert au public le 23 octobre dernier, Beaugrenelle Paris s’est engagé durablement dans la protection de la faune et de la flore en implantant un toit végétalisé au sommet de sa construction. Avec ses 7000 m2 de verdure, cet espace naturel est le plus grand toit végétalisé de la capitale. Dans la lignée des ruches parisiennes, face à la Tour Eiffel, une dizaine de ruches trônent désormais sur cette toiture, sur le modèle de celles du jardin du Luxembourg ou encore de l’Opéra Garnier.

La récolte du miel des ruches installées sur la toiture végétalisée du centre commercial Beaugrenelle, Paris 15e (75)
Les ruches doivent produire jusqu’à 500 kg de miel chaque année.

Pot de miel des ruches du centre commercial Beaugrenelle, Paris 15e (75)

Le miel sera vendu dès le 22 septembre à Beaugrenelle Paris pour le plus grand plaisir de tous les gourmands en pot de 150g à 6 euros.Tous les bénéfices seront reversés à l’Institut Curie et la recherche contre le cancer du sein.

Beaugrenelle Paris (Paris 15e)

  • Porte Linois : 12 rue Linois
  • Porte Verseau : 22 rue Robert de Flers
  • Porte Charles Michels : 4 rue des Quatre Frères Peignot
  • Porte Keller : 11 rue de l’Ingénieur Robert Keller
  • Porte Cristal : 5 Quai André Citroën

Du lundi au samedi de 10h à 21h, 22h le jeudi.
Restaurants et cinémas, du lundi au dimanche de 9h30 à minuit.

Commentaires (2)

  1. Jacques Fabry

    Les abeilles des villes font elles aussi la culbute et voient leur production de miel considérablement diminuer pour cette raison, qui n’est pas celle dont on nous matraque depuis des années: http://www.eauseccours.com/2014/08/regarder-les-fourmis-volantes-pour-comprendre-la-desorientation-des-abeilles.html

  2. jpp

    L’abeille est vendeuse…Et certes le redéploiement de ruches à Paris est sympathique (elles étaient très présentes au XIXème siècle). Mais il faudrait pas oublier que la véritable nécessité est de conserver des lieux de vie pour les abeilles sauvages et autres bourdons. Et ça c’est moins vendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

53 Partages
Partagez53
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez