Pénélope Komitès élue adjointe à la Maire de Paris en charge des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires

Le lundi 29 septembre 2014, le Conseil de Paris a élu Pénélope Komitès comme nouvelle adjointe à la Maire de Paris, en charge des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires.

Pénélope Komites
Née à Clamart en 1959, diplômée de l’École normale d’Antony, Pénélope Komitès débute sa carrière dans l’enseignement avant d’effectuer un parcours professionnel dans le secteur associatif qui l’amènera à prendre la direction générale de Greenpeace France de 1992 à 1998.
Élue au Conseil de Paris en 2001, elle devient la même année adjointe au Maire de Paris en charge des personnes handicapées. Dans ce cadre, elle pilote notamment la création de la Maison Départementale des Personnes Handicapées de Paris et le schéma directeur d’accessibilité de la voie publique aux personnes handicapées.
Conseillère d’arrondissement à la Maire du 12e arrondissement entre 2008 et 2014 en charge des affaires sociales, de la santé, de la solidarité et des personnes en situation de handicap, elle préside, à la demande des ministres George Pau-Langevin et Marie-Arlette Carlotti, le groupe de travail sur la professionnalisation des auxiliaires de vie scolaire, dont le rapport débouchera sur l’annonce par le gouvernement de la CDIsation des auxiliaires de vie scolaire (AVS).
En avril 2014, elle est élue conseillère de Paris et conseillère déléguée à la Maire du 12e en charge des affaires sociales, de la santé et de la solidarité. Elle siège par ailleurs en tant que personnalité qualifiée au Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.
Le 27 août 2014, suite au départ de Myriam El-Kohmri pour le gouvernement et à l’affectation de ses délégations à Colombe Brossel, Pénélope Komitès est nommée conseillère déléguée en charge des espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires.

Commentaires (2)

  1. jpp

    C’est le fait que le Père Lachaise est un des plus grand espaces verts de Paris qui légitime sans doute ce regroupement. Merci Alain pour cette info qui n’était pas parvenue jusqu’aux jardins partagés. Le jeu des chaises musicales explique aussi sans doute le flou qu’on a senti dans la mise en oeuvre d’initiatives médiatiquement claironnées comme l’appel à projet « végétalisation de proximité ». Les mairies d’arrondissement se mettent sur le coup alors que l’appel est projet …est terminé. Mais ce n’est pas pour ça que le vote citoyen sur l’emploi d’une fraction du budget municipal semble devoir aussi être un flop : le vote sur internet ne fonctionnait tout simplement pas !
    Au final, avoir aux Parcs et jardins une ancienne de Greenpeace est un signe plutôt encourageant.

  2. nicole

    ah j’ai bien ri en détaillant le titre complet de cette dame, les affaires funéraires m’ont emballée ! je suppose que c’est une manière de considérer que les cimetières pourraient être plus « verts » qu’ils ne le sont ? comme en Angleterre, par ex ?? j’aime bien commencer la journée en riant ;….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez1
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez