Archive journalières: 17 septembre 2014

Les forêts publiques, des monuments de nature

Le ministère de la Culture et de la Communication, en association avec le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a choisi pour la 31ème édition des Journées européennes du patrimoine, d’associer culture et nature. Ces Journées constituent un moment privilégié permettant aux visiteurs de découvrir les richesses naturelles, patrimoniales et culturelles des forêts publiques. Ainsi, les forestiers de l’ONF proposent, dans différentes régions, des visites guidées s’articulant autour de trois thèmes : les paysages façonnés par l’homme ; les lieux de mémoire et de biodiversité.

Affiche des Journées européennes du patrimoine 2014
Quelques exemples…
En forêt de La Londe-Rouvray ou de Bréviande les occupations anciennes de l’homme ont influencé les sols, ce qui a modifié la végétation, les espèces et les paysages.
En cette année de commémoration de la Grande Guerre, les forêts apparaissent aussi comme des lieux de mémoire. Les forêts publiques ont conservé et protégé de manière exceptionnelle les traces de la Première Guerre mondiale à découvrir en forêt de Verdun ou à Sénart…
Mais avant tout les forêts constituent de fabuleux réservoirs de biodiversité. Ainsi l’ONF préserve sous le statut de Réserves biologiques, outil de protection mis en place dans les forêts publiques plusieurs centaines de sites remarquables en métropole et dans les départements d’outre-mer comme Fontainebleau ou La Grande Chartreuse…

L’ONF
Premier gestionnaire d’espaces naturels en France, l’ONF assure la gestion de 10 millions d’hectares de forêts publiques (forêts de l’État et forêts des collectivités), dont 4,7 millions d’hectares en métropole et 6 millions d’hectares dans les DOM. Au quotidien, l’action des forestiers s’articule autour des trois piliers de la gestion durable : la production de bois, la protection de l’environnement et l’accueil du public. L’ONF assure également des missions de service public (prévention et gestion des risques naturels) et propose des produits et services pour les collectivités et les entreprises.

Retrouvez le programme complet sur www.onf.fr

(suite…)

Conférence publique « Abeilles, pollinisation, agriculture et biodiversité »

Affiche de la conférence publique de Natureparif sur les abeilles
Natureparif vous invite à rencontrer Bernard Vaissière, chargé de recherche, INRA Avignon UR406 Abeilles & Environnement, au cours d’une conférence publique le jeudi 18 septembre, de 18h à 20h.

Le déclin des abeilles mellifères et le syndrome d’effondrement de leurs colonies ont été très largement repris dans les médias ces dernières années. Beaucoup moins connu est le déclin des abeilles sauvages dont il existe près de 1000 espèces en France et qui toutes participent à la pollinisation des cultures et des plantes sauvages. D’autres insectes participent aussi à ces transferts de pollen, mais les abeilles sont les plus efficaces et ce sont elles qui interviennent de façon prépondérante dans la pollinisation de la plupart des cultures. Pourtant la prise en compte de cette pollinisation entomophile – par les insectes – est très récente et il reste beaucoup à faire pour qu’elle soit prise en compte à sa juste valeur et que la faune d’abeilles soit protégée.

Abeilles et plantes à fleurs, un mutualisme vieux de plusieurs millions d’années
Les abeilles sont aujourd’hui comme depuis des millions d’années des partenaires incontournables pour assurer la reproduction sexuée d’une majorité d’espèces végétales. En butinant de fleurs en fleurs, elles assurent ce service de pollinisation et nous ferons un petit tour dans nos assiettes et notre environnement pour réaliser à quel point les abeilles sont toutes présentes dans notre alimentation quotidienne d’aujourd‘hui et de demain… et bien au delà.

La pollinisation, ses mécanismes… et ses mystères
Avec la pollinisation, c’est-à-dire le transfert du pollen – qui contient les futurs gamètes mâles – des étamines aux pistils, on entre de plain-pied dans l’intimité de la vie sexuelle des plantes. Et là rien n’est plus si simple… Entre le butinage de fleurs séduisantes qui ne sont en fait que des leurres sans nectar ni pollen et le larcin de nectar par des bourdons peu scrupuleux qui ne pollinisent pas, on réalise combien charge et décharge efficace du pollen nécessitent que les partenaires soient finement ajustés. Et aussi combien les mécanismes de cette pollinisation sont loin d’avoir livré tous leurs secrets

Une prise en compte tardive, mais indispensable aujourd’hui
La pollinisation entomophile est sans doute le dernier facteur de production pris en compte en agriculture. Encore méconnu et mal maîtrisé, c’est un facteur qui permet d’améliorer rendements et qualités pour plus de 3/4 des cultures. Et dans la nature, la pollinisation entomophile joue un rôle essentiel dans la survie et l’évolution d’une majorité de plantes à fleurs. Gageons que l’étude des communautés d’abeilles en ville comme à la campagne et dans les zones protégées ainsi que les mesures pour protéger ces insectes et les travaux pour mieux comprendre et tirer parti de leur activité pollinisatrice nous permettrons de sauver ces insectes encore très mal connus pour la plupart et de mieux apprécier le service rendu par les abeilles à notre société et notre environnement.

Natureparif
84 rue de Grenelle, 75007 Paris.
Tél. : 01 75 77 79 21.
Métro : ligne 12, station Rue du Bac.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Patrimoine culturel, patrimoine naturel à Saint-Ouen (93)

Affiche des Journées européennes du patrimoine 2014
Pour 2014, les Journées européennes du patrimoine célèbreront le patrimoine culturel et le patrimoine naturel. À cette occasion, Saint-Ouen (93) vous propose de découvrir les 20 et 21 septembre prochains, l’évolution du paysage naturel audonien, de la culture des vignes aux premiers jardins ouvriers ; de la création d’espaces verts comme le square Marmottan en 1935 jusqu’aux nouveaux espaces du Grand Parc dans l’écoquartier des docks. Avec expositions, concerts, visites et portes-ouvertes au programme.

EXPOSITION

« À chaque outil son légume », Photographies de Valérie Evrard
Inventorier et sauvegarder le patrimoine végétal, fruitier, légumier est une évidence aujourd’hui. Conserver les techniques et les outils ne l’est pas. Mais pas de melon dans notre région sans cloches de verre. Ce lien organique s’exprime à travers cette exposition photographique de Valérie Evrard.
Les outils et techniques ont permis de cultiver une innombrable palette de fruits et légumes différents, dont Valérie Evrard exalte la poésie et le charme.
Exposition conçue et prêtée par la Communauté d’Agglomération de Plaine Commune
Serre pédagogique du Grand Parc
Samedi 20 et dimanche 21 de 14h à 18h
Samedi 20 à 19h30 : clôture de la journée du samedi par un moment festif dans la Grande Serre.

OUVERTURE EXCEPTIONNELLE DE JARDINS COLLECTIFS

La ville de Saint-Ouen compte plusieurs jardins collectifs entretenus par des associations ou les habitants des quartiers. À l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, ces jardins ouvrent leurs portes aux Audoniens.
Les jardins de Guinot – 4 rue Claude Guinot. Dimanche de 11h à 17h30
Jardin Collectif Desportes – 14 rue Desportes (interphone n°6). Samedi de 14h à 16h
Jardin collectif – 2 impasse Germaine. Samedi de 14h à 18h
Le potager – 4 rue Amilcare Cipriani. Samedi de 14h à 16h
Jardin éco poétique du 16 bis de Camille They. Visite commentée. Samedi 20 à 15h30
Jardin partagé Debain-Michelet – 1 rue Debain. Dimanche 21 de 10h à 12h (suite…)