7 septembre 2014 – Paris côté jardin

Archive journalières: 7 septembre 2014

1er Congrès des Arbres Remarquables

Affiche du premier Congrès des Arbres Remarquables de France, septembre 2014

Après deux journées réservées aux professionnels et aux experts, les portes du 1er Congrès des Arbres Remarquables qui se tient à l’Espace Reuilly (Paris 12e) s’ouvrent au grand public aujourd’hui 7 septembre 2014, à partir de 10h. Un rendez-vous exceptionnel pour des arbres qui le sont tous autant.

Premier Congrès des Arbres Remarquables de France, espace Reuilly, Paris 12e (75)
À 10h, Francis Hallé, membre du comité d’honneur de l’association A.R.B.R.E.S. qui organise le congrès, ouvrira la journée avec une table ronde internationale (Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, Portugal).
À 11h, Cédric Pollet fera découvrir le monde extraordinaire des écorces.
À 14h, Francis Hallé fera partager sa passion pour les arbres lors d’une conférence. Ce sera pour lui l’occasion de parler de son combat pour la défense des forêts primaires.

Georges Feterman, premier Congrès des Arbres Remarquables de France, espace Reuilly, Paris 12e (75)
À 16h, Georges Feterman, Président de l’association A.R.B.R.E.S., dévoilera les mystères des Arbres Remarquables de France et les projets de l’Association.

Mini cyclamen à feuillage décoratif

Cyclamen hederifolium à feuillage décoratif cerclé d'argent, obtention de Thierry Delabroye, Paris 19e (75)
Les deux petits plants de Cyclamen hederifolium à feuillage décoratif achetés chez Thierry Delabroye à la mi août ont déjà bien poussé, un pied donnant déjà des petites fleurs blanches. J’aime beaucoup leurs feuillages aux motifs argentés bien marqués.

Cyclamen hederifolium à feuillage décoratif cerclé d'argent, obtention de Thierry Delabroye, Paris 19e (75)
J’ai déjà tenté plusieurs fois la culture de mini cyclamens sur mon balcon mais avec une réussite plutôt mitigée. Mais à chaque fois, je les avais rempotés chacun dans un petit pot individuel pour mieux en profiter. Mais l’arrosage s’est révélé problématique, avec des apports parfois trop copieux ou l’inverse, un manque d’eau par crainte de noyer la plante. Cette fois-ci, j’ai installé les deux pieds dans une grande jardinière, au pied d’un bambou sacré. Le terreau du contenant est bien drainé et je peux arroser copieusement et régulièrement sans craindre de faire pourrir les racines et les tubercules des cyclamens. Je constate que cela leur convient davantage car mes petits pieds ont produit une grande quantité de nouvelles feuilles en quelques semaines seulement.

Ils ont de la place. Ils vont pouvoir s’étaler s’ils le souhaitent. J’ai hâte d’avoir un petit tapis de ces jolies feuilles argentées.