Vagues orageuses à répétition

Ciel noir d'orage en été au-dessus de la Cité Michelet, Paris 19e (75), 6 août 2014
Le beau temps chaud n’aura pas duré, les orages sont vite revenus avec leurs trombes d’eau et leurs ciels noirs d’enfer. Cet après-midi sur Paris, c’est un déluge qui s’est abattu en quelques heures, rinçant les rues et les parisiens qui s’étaient hasardés dehors. Selon les observations de la Chaine Météo, sur les cinq derniers week-ends, pas moins de quatre ont connu des alertes météo en raison d’orages violents. Il n’y a eu que le dernier week-end de juillet avec des conditions plus estivales.

Ciel noir d'orage en été au-dessus des tours de la Cité Michelet, Paris 19e (75)Et les prévisions pour la fin de semaine ne sont guère optimistes ! Toujours selon la Chaine Météo, la situation météorologique orageuse « qui se prépare affiche plus de similitudes avec l’importante vague orageuse qui avait balayé le pays entre le 25 et le 27 juillet 2013, occasionnant des dégâts très importants. »

Ciel noir d'orage en été au-dessus de la Cité Michelet, Paris 19e (75)
Un mois de juillet exceptionnellement pluvieux
Le bilan climatique établi par Météo France le 4 août 2014 constate que ce mois de juillet a été particulièrement maussade sur la majeure partie du pays, en termes de températures mais aussi de  pluviométrie et d’ensoleillement. Seules les régions de la Basse-Normandie à la Bretagne et à la Vendée ont connu un temps globalement estival.

Les précipitations, souvent orageuses, ont été exceptionnellement fréquentes et abondantes sur la quasi-totalité du pays, à l’exception des côtes de la Manche et de la côte varoise qui ont bénéficié d’un temps plus clément. De nombreux records de pluviométrie pour un mois de juillet ont été battus, aussi bien en termes de cumuls que de nombre de jours de pluie, particulièrement en Alsace, Auvergne, Rhône-Alpes et Franche-Comté. En moyenne sur la France, les précipitations sont deux fois supérieures à la normale, plaçant juillet 2014 au 1er rang  des mois de juillet les plus arrosés, devant juillet 2000 (sur la période 1959-2014).

Les températures ont, quant à elles, été très contrastées entre le nord et le sud, avec des maximales particulièrement fraîches pour un mois de juillet sur un large quart sud-est du pays. Au sud d’un axe Bordeaux/Strasbourg, les températures moyennes ont été inférieures à la normale (moyenne de référence 1981-2010), souvent de plus de 1 °C sur le quart sud-est. En revanche, le long des côtes de la Manche, elles ont dépassé la normale de plus de 1 °C.

Le soleil a été généreux des côtes de la Charente-Maritime à la Bretagne et à la Basse-Normandie. Sur le reste du pays, l’ensoleillement a été très inférieur à la normale, avec des déficits dépassant 30 % de la Franche-Comté à l’Auvergne et à Rhône-Alpes. De nombreux records de faible ensoleillement ont été battus dans ces régions.

Commentaires (2)

  1. mamiefanfan

    le ciel est beau malgré le mauvais temps. !!!

  2. Josette

    J’aime ces photos avec le graphisme des immeubles en harmonie avec le ciel…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez