Archive journalières: 28 mai 2014

Le guide culturel des Hauts-de-Seine (été) vient de sortir

Guide "Vallée-Culture, programme des musées et parcs du Département des Hauts-de-Seine" de l’été, édité par le Conseil général
Le guide « Vallée-Culture, programme des musées et parcs du Département des Hauts-de-Seine » de l’été, édité par le Conseil général, vient de sortir. Tiré à près de 30 000 exemplaires, ce guide recense l’actualité culturelle des trois musées départementaux (Albert-Kahn, musée et jardin départementaux à Boulogne-Billancourt, le Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups -Maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry, le Musée du Domaine départemental de Sceaux), des Archives départementales à Nant erre et des parcs départementaux.
Parmi les manifestations proposées : des expositions, des visites guidées, des conférences et des animations thématiques pour toute la famille et pour le jeune public.
Au sommaire de ce numéro : Cette année, le Département des Hauts-de-Seine célèbre ses 50 ans le week-end du 5 et 6 juillet dans les parcs et à La Défense : jeux, initiations, animations, concerts… seront proposés. A cette occasion, le Conseil général invite à découvrir l’exposition de photographies grand format en plein air : « Les Hauts-de-Seine : 50 ans en images ». Réalisée à partir des images des photographes du Conseil général et des Archives départementales, cette exposition de 50 photographies aura lieu du 11 juin au 31 août 2014 allée des Clochetons au Domaine départemental de Sceaux et au Parc départemental des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers.
Le Conseil général présente également la 3e édition du festival Allers-Retours à Albert-Kahn, musée et jardin départementaux : « Les âmes grises, récits photographiques d’après-guerre », du 27 mai au 26 octobre 2014. La programmation présente quatre temporalités de l’après-guerre, allant de l’émergence des récits jusqu’à leur commémoration collective, voire nationale.
Au Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups – Maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry, le Conseil général propose de découvrir l’exposition « Portraits de l’époque romantique. Une passion de collectionneur ». Cette présentation met à l’honneur cent quarante portraits de contemporains de Chateaubriand. Les visiteurspourront admirer ces œuvres jusqu’au 14 décembre.
Le guide est distribué gratuitement dans les trois musées départementaux, dans tous les offices de tourisme du département, les bibliothèques, les communes du département ainsi que dans tous les musées de la région. Il est en ligne sur www.hauts-de-seine.net

Avis de recherche sur les habitants des forêts !

Noé Conservation et le Service du Patrimoine Naturel (MNHN) lancent des inventaires participatifs de la biodiversité forestière, dans le cadre de l’ »Observatoire de la Biodiversité des Forêts » de Noé. La cible ? Le grand public, avec ou sans connaissances préalables. Comment ? 22 missions d’inventaires en forêt, photos à l’appui, tout au long de l’année. Un objectif : contribuer à l’Inventaire National du Patrimoine Naturel.

Chemin en forêt, photo © Igor Sokolov - Fotolia.com
Aujourd’hui, on estime que les forêts françaises abritent plus du tiers de la biodiversité nationale
Le milieu forestier en France métropolitaine représente 30% de la superficie du territoire et plus du tiers du nombre total d’espèces présentes dans l’Hexagone. Cela correspond à plusieurs dizaines de milliers d’espèces, animales, végétales ou encore fongiques, de la canopée à l’humus du sol ! Ces espèces évoluent, migrent, disparaissent, prolifèrent… Mais comment inventorier toute cette biodiversité et tenir à jour les informations connues (présence, répartition, disparition, etc.) ?

Mieux connaître notre patrimoine naturel : une étape essentielle pour le conserver
Les inventaires participatifs de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts ont pour objectif d’alimenter l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), la base nationale de référence sur la biodiversité française. Les observations seront validées par les scientifiques du Service du Patrimoine Naturel (MNHN), partenaire du programme. Elles contribueront à mettre à jour les données concernant les espèces forestières.
Cet objectif scientifique s’étend sur le long terme, car des données de qualité et à jour permettront d’orienter et de mettre en place des plans de conservation d’espèces menacées.

Des missions d’inventaires spécifiques
Le protocole, est ouvert à tous. Il nécessite de prendre des photos (appareil photo, Smartphone, etc.), mais ne demande aucune compétence préalable. Sur le site Internet du programme, les participants trouvent des fiches de renseignement sur les espèces à observer et sur les missions d’inventaires qui se déroulent dans leur région. Ils n’ont alors plus qu’à choisir, mois après mois, les missions auxquelles ils souhaitent participer.
Les inventaires sont déclinés en missions, 22 au total, avec pour chacune une zone géographique et une période fixée. En effet, beaucoup d’espèces ont des aires de répartition limitées ou sont visibles pendant une courte période de l’année. Le participant saisit ses observations et photos sur un compte dédié de CardObs, le site de saisie, gestion et analyse en ligne de données naturalistes du Muséum.

Pour Arnaud Greth, Président de Noé Conservation, « ce programme a aussi un objectif pédagogique fort, celui de (re)connecter l’Homme à la Nature en faisant de lui l’acteur d’un programme scientifique sur la biodiversité ». Avec ou sans connaissances préalables, seul, en famille, entre amis, en classe, du printemps à l’automne, chacun est invité à inventorier la nature et à compléter ainsi le puzzle de notre patrimoine naturel !

Pour en savoir plus et participer :
www.biodiversite-foret.fr

Pour en savoir plus sur l’INPN :
inpn.mnhn.fr