Dépotage d'une potée de liseron du Japon (Calystegia hederacea 'Flore Pleno'), mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Le petit plant installé au printemps dernier a colonisé toute la grosse potée dans laquelle je l’avais installé en compagnie d’un bel hosta. Pour préserver ce dernier, j’ai décidé de retirer mon liseron du Japon (Calystegia hederacea ‘Flore Pleno’) pour le replanter dans une autre potée. En dépotant, j’ai découvert des mètres de rhizomes tout autour de la motte de terre. Impressionnant et paniquant !

Dépotage d'une potée de liseron du Japon (Calystegia hederacea 'Flore Pleno'), mon balcon au printemps, Paris 19e (75)Les racines blanches traçantes ont fait le tour du pot sur plusieurs niveaux. Quelques rhizomes sont partis vers le milieu du pot, mais la plupart sont restés collés contre la paroi de la potée. Une chance pour l’hosta ! J’ai pu séparer les deux plantes facilement.

Dépotage d'une potée de liseron du Japon (Calystegia hederacea 'Flore Pleno'), mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Sachant que le moindre fragment de rhizome de liseron sauvage redonne une nouvelle plante, je n’ose imager ce que donneraient ces mètres de racines si ils étaient « lâchés » dans un jardin…

Dépotage d'une potée de liseron du Japon (Calystegia hederacea 'Flore Pleno'), mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Une plante vivace à donner avec modération. Uniquement pour une culture en pot. En solitaire !

Dépotage d'une potée de liseron du Japon (Calystegia hederacea 'Flore Pleno'), mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Tous ces rhizomes en moins d’une année…  Une jolie peste !