Coquelicots nouveaux

Coquelicots dans une pelouse du Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)
L’avance importante des floraisons dans la capitale se manifeste encore une fois avec ces premiers coquelicots qui arrivent et fleurissent pour Pâques.

Coquelicots dans une pelouse du Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)
C’est le moment de participer à la Mission Coquelicots, nouvelle expérience de science participative lancée à l’occasion de la Fête de la Nature 2014 et de sa thématique « Herbes folles, jeunes pousses et vieilles branches ». La Mission Coquelicot est portée par l’Observatoire Des Saisons. L’objectif est de récolter 1000 observations de floraison de coquelicots.

Le coquelicot est sensible au changement climatique. Sa floraison est d’autant plus précoce qu’il fait chaud. Cette petite plante banale des trottoirs, prairies, parcs, jardins… a bel et bien un intérêt pour la communauté scientifique qui travaille à comprendre quels seront les impacts du changement climatique sur la survie des espèces et le fonctionnement des écosystèmes. L’Observatoire Des saisons, programme scientifique piloté par le CNRS et animé par l’association Tela Botanica, est consacré à la phénologie. Il étudie le rythme de vie de plantes ou d’animaux en fonction des variations saisonnières du climat, dont celle du coquelicot !

1 – Apprenez à reconnaître le coquelicot
Consultez la fiche sur le site Internet de l’Observatoire Des Saisons pour ne faire aucune erreur.
2 – Choisissez votre ou vos terrains d’étude
Déterminez une (ou plusieurs !) zone à proximité de chez vous, d’environ 20 m² dans laquelle vous avez identifié la présence de coquelicots : une zone facile d’accès que vous pouvez surveiller facilement ou sur laquelle vous vous rendez souvent : jardin, parc, bord de route, cours d’école, place de village…
3 – Guettez l’ouverture des fleurs du coquelicot !
Notez la date à laquelle vous aurez vu la première fleur de coquelicot épanouie.
4 – Signalez vos observations
Vous aurez besoin d’indiquer votre identité, de localiser très précisément la zone d’observation sur la carte, d’indiquer la date de floraison et de joindre une photo si vous le souhaitez.
L’ensemble des observations sont répertoriées et comptabilisées en temps réel sur la carte de résultats. L’ensemble des observations seront transmises à l’Observatoire Des Saisons pour compléter son étude sur le coquelicot.

 

Commentaires (4)

  1. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Bonjour, merci pour l’information. Je n’ai jamais donné mon accord encore moins mes droits et je n’ai jamais été sollicité par ce magazine. Bien cordialement.

  2. Michèle

    Super floraison des coquelicots de si bonne heure, même à Paris. Déjà que les rosiers sont en fleurs, les deutzias, les boules de neige, en même temps que les tulipes tardives, c’est incroyable.

  3. Patrick

    Votre captcha ne fonctionnant pas dans la rubrique « contactez-moi », je vous laisse mon message ici :

    Bonjour,

    Je mène actuellement une enquête sur le magazine « Astuces Jardin ».

    J’ai reconnu une de vos photographies dans ce magazine, comme il semblerait que ce soit un « recueil d’impression de recherches Google ». Je souhaite savoir si vous avez effectivement donne vos droits pour la publication de cette photographie ?

    Voyez par vous même :
    http://astucesjardin.blogspot.fr/

    Merci pour votre réponse

    Bien cordialement

    Patrick Tudont

  4. mamiefanfan

    j’adore ces fleurs légères et d’un rouge pétant, même si elles sont très envahissantes .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez